Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à farine, puis minoterie, puis usine de quincaillerie et de taillanderie, puis centrale hydroélectrique, puis maison - Bonne, Entrammes

Dossier IA53000522 réalisé en 2001

Fiche

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesétable à chevaux, étable à vaches, remise, fenil
Dénominationsmoulin à farine, minoterie, usine de quincaillerie, usine de taillanderie, centrale hydroélectrique
Aire d'étude et cantonMayenne - Laval Est
Hydrographiesla Mayenne
AdresseCommune : Entrammes
Lieu-dit : Bonne
Cadastre : 1982 A 4, 5

Un moulin est attesté à Bonne en 1536. Il se trouvait sur la rive droite de la Mayenne, sur le territoire de l'actuelle commune de L'Huisserie. Il disposait en 1829 d'une roue et d'une paire de meule. En 1860, sa roue à aubes inclinées faisait fonctionner trois paires de meules. Le projet de le reconstruire au même endroit, présenté par le propriétaire Pierre Landais en 1847 et autorisé par l'administration en 1852 n'a pas été exécuté. Il a finalement été détruit en 1869 pour permettre l'établissement d'une écluse à Bonne. Pierre Landais a alors fait édifier un nouveau moulin à farine, achevé en 1870, sur la rive gauche, contre la culée du nouveau barrage. Il fonctionnait en 1878 grâce à une turbine du système Baron-Fontaine. Un incendie en 1901 a mis fin à son activité meunière. A partir de 1905, son énergie (convertie en énergie électrique) sert à la fabrication d'articles de taillanderie et de quincaillerie (ses occupants successifs sont ""taillandier"", puis ""forgeron"", puis ""mécanicien électricien""). Les magasins et les ateliers étaient situés 33, 36, 38 et 40 rue d'Ernée, à Laval (actuelle rue Bernard-Lepecq). Après la seconde guerre mondiale et jusqu'en 1963, le moulin a pu servir de centrale hydroélectrique. Il a depuis été converti en habitation.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1870, daté par source

Le moulin et ses dépendances sont regroupés en deux bâtiments. Le principal au sud, à un étage, couvert d'une toiture à croupes, est formé de la juxtaposition de la maison du meunier, disposée parallèlement à la rivière, et du moulin qui forme retour au nord et dont l'avancée occidentale d'une travée abritait la turbine. Le coursier, dont la sortie forme un arc surbaissé en granite, est précédé à l'amont d'un court canal d'alimentation bordé à l'ouest par une digue en pierre et au nord par une grille oblique (partiellement démontée). A l'aval, les eaux se jetaient dans un canal de fuite droit, longeant la façade de la maison. Celle-ci se distingue nettement de la partie moulin par son enduit et son second œuvre traité en matériaux nobles (granite taillé au rez-de-chaussée, calcaire à l'étage), et non en brique comme les parties utilitaires (les chaînes harpées du moulin sont néanmoins en granite). L'étage du moulin a été converti en partie d'habitation et doté côté rivière (dans les années 1980 ou 90) d'une large ouverture s'ouvrant sur toute la hauteur du niveau. Le bâtiment nord, en retrait, bordant la cour au nord et à l'est, est formé également de deux ailes perpendiculaires mais sa toiture est à pignons découverts et et ses chaînes d'angle ne sont pas en pierre de taille. Le corps sud, le plus bas et le plus long, présente néanmoins une élévation soignée et régulière, fondée sur l'alternance de portes à encadrements harpés en granite et de fenêtres à appui en granite et jambages et linteau en brique. Il abritait l'étable à vaches et l'écurie et peut-être au sud (où la porte est plus large) une grange. Chacune des quatre portes est surmontée d'une étroite ouverture verticale qui servait à l'aération du grain ou du foin conservé dans le comble à surcroît. Le corps nord, en retour, n'a pas non plus d'étage carré mais son comble à surcroît est plus élevé. Son rez-de-chaussée a pu être utilisé comme remise ainsi que le laisse penser la grande porte ouverte dans le mur sud. Une petite construction forme saillie sur la même façade. Sa fonction est difficile à préciser.

Mursgrès
schiste
moellon
moellon sans chaîne en pierre de taille
enduit partiel
Toitardoise
Étagesen rez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans croupe
toit à longs pans pignon couvert
Énergiesénergie hydraulique
énergie électrique produite sur place
Typologiesmoulin de rive
État de conservationremanié
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Recensement de la population d'Entrammes, 1896-1936.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 6 M 183
  • Contribution des patentes : carnet des établissements industriels.

    1860, 1869 Archives départementales de la Mayenne, Laval : P 392
  • Matrices des propriétés foncières bâties et non bâties d'Entrammes.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 3 P 154
  • Entrammes, moulin de Bonne. Demande de reconstruction sur la rive gauche, 1847-1849, 1852. Règlement d'eau, 1877-1878.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 537
  • Élargissement du coursier du moulin de Bonne, situé sur la rive droite, à L'Huisserie, 1855.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 538
  • Projet de suppression du moulin de Bonne, situé sur la rive droite, à L'Huisserie, 1865.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 20001
  • Recensement de la population d'Entrammes, 1946.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 109 W 2
  • Moulin de Bonne à Entrammes. Règlement du moulin, 1877. Règlement de l'usine de quincaillerie et de taillanderie, 1906.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 481 W 5137
  • Rôle général des anciennes contributions directes d'Entrammes, 1940-1972.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 1366 W 362-367
Documents figurés
  • Plans des 26 chaussées ou barrages situés dans la partie navigable de la rivière Mayenne / dessinés par L.-X. Deslandes de Lancelot. 1828. Album de 26 dess. : encre et aquarelle.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 466
  • Premier projet de reconstruction du moulin de Bonne, à L'Huisserie : plan. 1848. 1 dess. : encre et aquarelle.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 537
  • Coupe de la turbine du moulin de Bonne, à Entrammes / dessiné par Chemin. 1877. 1 dess. : encre et aquarelle.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 537
  • Fabrique spéciale d'outils garantis. Usine hydraulique à Bonne. Magasins et ateliers 33, 36, 38 et 40, rue d'Ernée. Laval : imprimerie H. Dalibard, [avant 1914]. 1 impr. (facture à entête).

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 260 J 1
Bibliographie
  • ANGOT, Alphonse-Victor (abbé), GAUGAIN, Ferdinand (abbé). Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne. Laval : A. Goupil, 4 vol., 1900-1910.

    t. 1, p. 327
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Foisneau Nicolas

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.