Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à farine, puis carrière de grès - la Fosse, Villiers-Charlemagne

Dossier IA53000538 réalisé en 2001

Fiche

Précision dénominationcarrière de grès
Parties constituantes non étudiéeschevalement
Dénominationsmoulin à farine, carrière
Aire d'étude et cantonMayenne - Grez-en-Bouère
Hydrographiesla Mayenne
AdresseCommune : Villiers-Charlemagne
Lieu-dit : la Fosse
Cadastre : 1829 E 198 à 201 ; 1984 E 129 à 136

Le moulin de la Fosse dépendait avant la révolution de la seigneurie de Villiers. Il est vendu avec elle avant 1653 par Marguerite du Bouchet à Charlotte de Marzelière. En 1829, il dispose d'une roue assurant la rotation d'une paire de meules. La réalisation d'un nouveau barrage à écluse entraîne sa reconstruction, autorisée par les Ponts et Chaussées le 29 octobre 1877 et terminée en 1879. En 1909, la propriétaire, madame de Montesquiou-Fezensac, fait aménager le moulin de façon à l'utiliser pour ""la perforation mécanique par l'air comprimé et [le] cassage mécanique"" du grès, extrait de la carrière toute proche, qui servait à l'entretien des routes et des chemins du sud de la Mayenne. La force motrice du moulin est alors augmentée de 10 chevaux. En 1910, il continue cependant d'assurer la mise en oeuvre de trois paires de meules et des machines à nettoyer le blé et la farine. En 1914, il n'apparaît pas sur la liste des moulins à blé en activité. En 1940, la carrière de la Fosse emploie 27 ouvriers et exploite une usine à broyer dotée de quatre machines à broyer. S'il celle-ci correspond bien à l'ancien moulin, il est desaffecté en 1956. Le nombre d'employés de la carrière culmine à 40 en 1960 ; il n'est plus que de 10 huit ans plus tard. La société Hervé, basée à Juigné-les-Moûtiers, reprend alors l'entreprise, toujours en activité aujourd'hui. Deux anciennes dépendances du moulin sont conservées : l'actuelle maison du gardien (parcelle E 134) figure sur le cadastre ancien ; elle devait contenir le logis du meunier ; ses ouvertures ont été modifiées dans l'entre-deux-guerres. Le bâtiment qui lui est perpendiculaire (parcelle E 136) et trouve place de l'autre côté du chemin, date sans doute de la deuxième moitié du XIXe siècle ; c'est une ancienne dépendance agricole convertie partiellement en bureaux.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1877, daté par source

Le moulin est une construction de plan rectangulaire à un étage carré et comble à surcroît. Son premier niveau correspondant au rez-de-chaussée est partiellement dissimulé par une levée de terre sur le côté nord. Les encadrements des ouvertures, organisées en trois travées sur l'élévation sud et deux sur l'élévation nord, sont en calcaire, sauf les portes du rez-de-chaussée ouvrant sur les pignons est et ouest, traitées en granite. Le pignon ouest présente de plus un niveau de soubassement construit en granite taillé contre lequel est placée la roue unique en-dessous. Celle-ci a la particularité, rare dans les moulins du XIXe siècle situés sur la partie canalisée de la Mayenne, d'être placée à l'extérieur, simplement protégée par un éducule en bois à toit à deux pans. Son arbre et son armature sont métalliques. Ses aubes, en grande partie disparues, étaient en bois. Le mécanisme intérieur a presque entièrement disparu. Ne subsiste, au rez-de-chaussée, que la poquerie, à mur de pierre et piliers rectangulaires en bois, qui encadrent l'axe vertical entraîné par l'arbre moteur de la roue. Celui-là actionne à son tour une roue d'engrenage en métal mais à dents de bois. La présence du foyer surélevé d'une cheminée, creusée dans le mur sud, indique peut-être la présence autrefois, au rez-de-chaussée du moulin, d'un logement d'ouvrier. Le logement du meunier devait se trouver dans le bâtiment en rez-de-chaussée, situé à environ 50 mètres à l'est, dont le toit, fortement pentu, présente une croupe sur le côté nord. Un chevalement se trouve au milieu de la carrière.

Mursenduit
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toitardoise
Étages1 étage carré, comble à surcroît, en rez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
croupe
Énergiesénergie hydraulique
roue hydraulique verticale
Typologiesmoulin de rive
État de conservationétat moyen

Seule roue extérieure, avec celle de La Benâtre, conservée sur la partie mayennaise de la rivière Mayenne.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Reconstruction du moulin de la Fosse, à Villiers-Charlemagne, 1877-1880. Utilisation du moulin pour le concassage du grès produit par la carrière de la Fosse, 1909-1911.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 544
  • Rôle général des anciennes contributions directes de Villiers-Charlemagne, 1940-1972.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 1366 W 1422-1426
Documents figurés
  • Plans des 26 chaussées ou barrages situés dans la partie navigable de la rivière Mayenne / dessinés par L.-X. Deslandes de Lancelot. 1828. Album de 26 dess. : encre et aquarelle.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 466
  • Projet de reconstruction du moulin de la Fosse : plan et élévation / dessiné par J. Legras. 1877. 1 dess. : encre et aquarelle.

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : S 498
  • Exploitation de grès porphyriques. Eugène Chubilleau, concessionnaire. Carrières de la Fosse. Villiers-Charlemagne (Mayenne). Laval : Veuve Conilleau, [avant 1910]. 1 impr. photoméc. (carte postale).

    Collection particulière
  • Villiers-Charlemagne (Mayenne). L'écluse et les carrières de la Fosse. [s.l.] : Boulay, 2e quart 20e siècle. 1 impr. photoméc. (carte postale). (282.7.35).

    Collection particulière
  • Villiers-Charlemagne (Mayenne). Carrières de la Fosse. M. R. Moreau exploitant / photogr. par Rebuffé. Villiers-Charlemagne : Gilles, 1er quart 20e siècle. 1 impr. photoméc. (carte postale).

    Archives départementales de la Mayenne, Laval : 5 Fi 15
Bibliographie
  • ANGOT, Alphonse-Victor (abbé), GAUGAIN, Ferdinand (abbé). Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne. Laval : A. Goupil, 4 vol., 1900-1910.

    t. 2, p. 197
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Nicolas Foisneau

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.