Logo ={0} - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Martin, Villiers-Charlemagne

Monument aux morts, église paroissiale Saint-Martin de Villiers-Charlemagne

Dossier IM53003762 réalisé en 2012

Fiche

Dénominationsmonument aux morts
Aire d'étude et cantonPays de la Loire - Grez-en-Bouère
AdresseCommune : Villiers-Charlemagne
Adresse : place de l' Eglise
Emplacement dans l'édificele monument est situé sur le mur sud de la dernière travée du bas-côté sud du transept

Le monument aux morts de l'église Saint-Martin de Villiers-Charlemagne fut exécuté en deux temps dans une chapelle, située à l'extrémité du bas-côté sud de la nef. La plaque de marbre avec les noms des soldats fut posée peu après la fin de la Grande Guerre. En 1930, elle fut encadrée de deux tableaux pour former un triptyque. Les deux toiles sont des œuvres de l'abbé Modeste Maubert. Il fut curé de la paroisse pendant plus de dix-sept ans entre mars 1928 et le 1er novembre 1945, date de son décès. Pendant son ministère, il embellit l'église de vitraux historiés commandés en 1934 et réalisa également des peintures sur les parties hautes de la nef. Il s'agit des quatre évangélistes, de saint Pierre et de saint Paul, dont il maroufla les toiles dans les petites arcades aveugles sous les deux rosaces. Leur style s'apparente à celui des peintures du monument aux morts, avec des visages anguleux, en revanche les maladresses y sont plus nombreuses notamment dans les raccourcis. Ces différences stylistiques sont dues au fait que les deux toiles du monument aux morts sont des copies. Le modèle de celle de droite est une aquarelle réalisée en 1915 par Georges Bertin dit Scott ou Scott de Plagnolles, peintre missionné par le ministère de la guerre et correspondant fidèle du journal l'Illustration de 1892 à 1939. L'original de l'aquarelle est conservé au musée de Guéret dans la Creuse sous le numéro d'inventaire LAB 366 et porte le titre : Deux héros. Elle a sans doute été publiée dans l'Illustration qui reproduisit nombre de ses compositions patriotiques. L'abbé Maubert est resté très fidèle au modèle, il a seulement ajouté une muraille en ruine percée de deux ouvertures au-dessus du pan de mur devant lequel se détachent les deux hommes. L'iconographie de ce monument est singulière en comparaison des images habituellement reproduites sur les monuments commémoratifs. Il n'y a ici ni soldat vainqueur, ni aucune allusion directe à la foi, mais l'évocation de la souffrance des hommes et la mise en scène des soldats allemands, ce qui est un fait exceptionnel dans la Région. Une plaque de marbre blanc avec les noms des soldats tués entre 1939 et 1945 fut ajoutée sur le mur oriental de la chapelle, après la fin de la seconde guerre mondiale.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1930
Stade de créationcopie
Auteur(s)Auteur : Maubert Modeste peintre attribution par source
Auteur : Bertin Georges , dit(e) peintre attribution par source

Le monument aux morts est composé d'une plaque de marbre encadrée de deux tableaux, à la manière d'un triptyque. La plaque de marbre blanc veiné, de format rectangulaire vertical, est cintrée dans sa partie supérieure. Une croix et des palmes y sont gravées au-dessus de la dédicace. Les deux tableaux sont des toiles peintes à l'huile et marouflées sur le mur. La toile du tableau de droite est constituée de trois morceaux, une pour la scène principale et deux pour le ciel. Chaque tableau est encadré d'une fine baguette de bois peinte, puis d'un décor végétal peint sur de la toile marouflée. Un décor identique a été placé autour de la plaque. Dans les angles de celle-ci, un décor de feuille d'acanthe peint sur du papier se superpose au premier décor.

Catégoriespeinture, sculpture, marbrerie
Matériauxmatériau textile, peint, marouflé
papier, peint
marbre, blanc taillé, gravé, peint, doré
bois, taillé, peint
Précision dimensions

h = 205 ; la = 328. Il s'agit des dimensions totales du monument. Le tableau de droite mesure 142 par 77cm et celui de gauche 143 par 78 cm.

Iconographiesornement à forme végétale, acanthe, olivier
scène, Français, lettre, soldat soldat
scène, Français, baïonnette, destruction, ruines, tranchée soldat
croix
palme
Précision représentations

Sur le tableau de gauche, un poilu est assis au sol, le dos appuyé contre la partie arrière d'une voiture à cheval dételée. La tête levée vers le ciel, les yeux clos, il tient dans ses mains une feuille de papier sur laquelle il rédigeait une lettre. Le crayon est encore dans ses mains. Il semble s'être arrêté en pleine action, à la fois épuisé et envahi d'horreur par le spectacle qui l'entoure. En effet, l'arrière plan est dévasté par des combats qui font rage. Le ciel est sombre, le sol est couvert de trous d'obus. Au premier plan, le poilu est entouré de cadavres de soldats allemands. Les uns, sur le dos, les autres face contre terre, un autre appuyé contre la voiture à cheval et le dernier dont on ne voit que les deux jambes bottés. Les corps ne portent pas de trace de blessure. Sur le tableau de droite, un poilu du 152e régiment d'infanterie, baïonnette au dos, porte un camarade mortellement blessé dans ses bras. Les deux hommes, placés au premier plan, se détachent sur des murs en ruines. A droite, d'autres soldats sont situés au fond d'une tranchée. Deux d'entre eux les regardent, tandis que les autres mitraillettes à la main visent probablement en direction des lignes ennemies. Le décor végétal des bordures est composé de rameaux d'olivier et de feuille d'acanthe.

Inscriptions & marquesdédicace, peint, sur l'œuvre, français
inscription concernant l'auteur, peint, sur l'œuvre, français
inscription, gravé, peint, sur l'œuvre
Précision inscriptions

Dans la partie supérieure de la plaque de marbre, la dédicace est : " AUX ENFANTS / DE VILLIERS -CHARLEMAGNE / 1914 MORTS POUR LA PATRIE 1918". A la suite des noms dans la partie inférieure : "QU'ILS REPOSENT EN PAIX". La liste par ordre chronologique des quarante-neuf soldats de la paroisse morts ou disparus au combat est consultable en annexe. La signature peinte dans l'angle inférieur droit, du tableau gauche, est : "M. C (?) R".

État de conservationbon état
Précision état de conservation

Le monument est en bon état de conservation. Seul le papier peint se décolle dans quelques petites zones situées autour de la plaque de marbre.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreÀ signaler

Annexes

  • Liste des morts

    1914

    LUCIEN HOUDAYER / JOSEPH LANGLAIS / ADOLPHE LANDAIS / PROSPER CELLIER / JEAN-BAPTISTE GARRY / GUSTAVE GERE

    1915

    JULES CARRE / AUGUSTE REMOND / GEORGES BARILLER / LEON DUGAS / JULES PLANCHENAULT / PIERRE BARILLER / FELIX VERGER / HENRI GALESNE / JULES VERGER / JULES LAVANIER

    1916

    EUGENE BELLIER / ALPHONSE GOHIER / AUGUSTE LEMONNIER / VICTOR CELLIER / LOUIS BOSSE / PIERRE COLAS

    1917

    AUGUSTE COTTEREAU / GEORGES DESAITRE / HENRI FLEURY / BENJAMIN PASQUIER / HIPPOLYTE FOURNIER / HENRI ANJUERE / JULES REMOND / JEAN-BAPTISTE COLLET / FELIX BUTTIER

    1918

    HENRI LECOMTE / JOSEPH CHERRUAU / VICTOR LEPOUREAU / BERNARD CHEANT / JEAN-BAPTISTE LECOMTE / PIERRE DESPRES / EDOUARD PECCARD /

    1919

    HENRI LECHAT

    Disparus

    EUGENE PLANCHENAULT / AUGUSTE BOUVET / FRANCIS BRILLET / EUGENE FROGIN / AMAND MARPEAU / JOSEPH MESLIN / FRANCIS PLANTON / FRANCOIS LEMONNIER / RENE POLLIEVRE / AUGUSTE LEMESLE.

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Leduc-Gueye Christine