Dossier d’œuvre objet IM53003774 | Réalisé par
  • recensement des peintures murales, monuments aux morts de la guerre 1914-1918
Monument aux morts, église paroissiale Notre-Dame de Lignières-Orgère
Auteur
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Pays de la Loire - Couptrain
  • Commune Lignières-Orgères
  • Lieu-dit Orgères-la-Roche
  • Emplacement dans l'édifice le monument aux morts est situé sur le mur nord de la nef côté occidental

Le monument aux morts de la Première Guerre mondiale de la paroisse d'Orgères fut exécuté en 1920, sous le ministère de l'abbé Emile Chesnot. La plaque de marbre où sont gravés les noms des soldats fut inaugurée au mois de mai 1920. L'architecture néo-romane qui accompagne la plaque peut être contemporaine ou légèrement postérieure comme cela a été observé dans d'autres églises de la région des Pays de la Loire, où le décor peint fut exécuté dans un second temps. Le monument communal, érigé dans le cimetière, inauguré quelques mois plus tard, le 29 août 1920 comporte une liste de noms identique à celle de l'église.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 20e siècle
  • Dates
    • 1920

Le monument aux morts est composé d'une peinture murale et d'une plaque de marbre scellée au centre de celle-ci. La peinture a été exécutée à l'huile. Le dessin préparatoire est réalisé au crayon et à la règle. Le poncif a été utilisé pour reproduire certains motifs du fronton (couronnement). Le monument inséré dans un décor de faux-appareil est peint en forme d'arcature néo-romane. Celle-ci est constituée d'un soubassement (casque, palme) sur lequel repose deux colonnes en marbre qui soutiennent un tympan en plein cintre (faisceau de drapeaux, palmes et inscriptions). La plaque de marbre noir, veiné de blanc, de format rectangulaire horizontal est gravée d'inscriptions et d'éléments de décor (palmes, croix latine, croix pattées).

  • Catégories
    peinture murale, marbrerie
  • Matériaux
    • enduit, support (incertitude), peinture à l'huile
    • marbre, taillé, gravé, peint
  • Précision dimensions

    h = 256 ; la = 169,5. Il s'agit des dimensions totales du monument. La plaque mesure 120,5 cm de hauteur et 60,5 cm de largeur.

  • Iconographies
    • palme: laurier, chêne
    • armement vie militaire, casque, obus, baïonnette
    • croix
    • ornement à forme architecturale, faux appareil, arcade
  • Précision représentations

    Le faisceau de six drapeaux français surmonte des obus encadrés de palmes, d'olivier d'un côté et de chêne, de l'autre. Il est chargé d'une dédicace. Les colonnes de l'arcature porte chacune sous le chapiteau une baïonnette, pointe vers le bas, dont la lame est chargée d'un quadrilobe à redent avec une inscription. Un motif identique de quadrilobe orne le soubassement au centre duquel un casque à sangle, souvenir de Verdun, est posé sur une longue palme verte.

  • Inscriptions & marques
    • inscription, gravé, peint, sur l'œuvre
    • dédicace, gravé, peint, sur l'œuvre
  • Précision inscriptions

    Dans le cadre en forme de tympan, identique à celui dans lequel il s'inscrit, l'inscription peinte est : "POUR DIEU / POUR LA FRANCE" ; sur les colonnes : "YSER / SOMME / AISNE / CHAMPAGNE" ; sur le casque du soubassement "VERDUN" ; sous la plaque de marbre, l'injonction : "FRERES QUI LISEZ SOUVENEZ-VOUS ET PRIEZ". La liste des noms des soldats morts pendant la Grande Guerre est gravée sur la plaque de marbre dans l'ordre chronologique des décès, mais sans indication de date. Elle est surmontée des dates de début et de fin du conflit séparées par une croix latine : "1914 1918" et de la dédicace : "AUX ENFANTS D'ORGERES / MORTS POUR LA FRANCE". Dans les angles sur les phylactères posés sur les palmes, de gauche à droite et de haut en bas, la devise : "DIEU / PATRIE / HONNEUR / FOI". Sous les noms, la prière : "MISERICORDIEUX JESUS / DONNEZ LE REPOS ETERNEL". Sur les branches des deux grandes palmes qui encadrent la plaque sont peints les noms des lieux de décès des soldats, côté gauche, et la date de décès, côté droit. Le dispositif, original, est unique dans le corpus.

  • État de conservation
    • bon état
    • mauvais état
  • Précision état de conservation

    L'état général du monument est bon. Cependant, quelques écaillages ou usures sont visibles sur la couche picturale, le point le plus fragilisé est situé sous le coin inférieur droit de la plaque de marbre.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • A. diocésaines de Laval. Paroisse de Lignères-Orgères : chroniques paroissiales, année 1920.

Date d'enquête 2013 ; Date(s) de rédaction 2013
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général