Logo ={0} - Retour à l'accueil

Monument aux morts, cimetière de Rest, rue Saint-Pierre, Montsoreau

Dossier IA49010747 réalisé en 2010

Fiche

Le monument aux morts du cimetière de Montsoreau témoigne du difficile travail de deuil que durent traverser les personnes qui perdirent un proche lors de la Grande Guerre et de la quête des corps qui suivit souvent la fin des hostilités. Dans un lieu plus intime que la place du Mail, le Conseil municipal et les Montsoréliens ont ainsi souhaité ériger un second monument aux morts qui permit de pouvoir disposer d'un lieu de commémoration et de recueillement, individuel ou collectif, aux proches des victimes dont les corps furent rapatriés comme à ceux pour qui le lieu de sépulture du disparu demeurait lointain, voire inconnu.

Dénominationsmonument aux morts
Aire d'étude et cantonFontevraud-l'Abbaye - Montsoreau - Saumur-Sud
AdresseCommune : Montsoreau
Lieu-dit : Rest
Adresse : rue
Saint-Pierre
Cadastre : 1813 E 144 ; 2011 E 103

Construit plusieurs mois après l'inauguration du monument aux morts de la place du Mail, ce second monument aux morts est érigé lors du rapatriement à Montsoreau des corps de plusieurs soldats jusqu'alors inhumés sur le front.

Le 17 décembre 1922, par contrat sous seing privé passé avec le maire, Octave Babin, qui agit au nom du Conseil municipal de Montsoreau, l'entrepreneur A. Bertin s'engage à "fournir à la commune de Montsoreau un monument en granit bleu destiné à être placé au cimetière sur la tombe des soldats ramenés du front". Ce monument est estimé à 2.001,30 F, transport non compris, et le projet dans son ensemble atteint le montant de 2.250 F.

Ce monument fut achevé en 1923.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1922, daté par source
Auteur(s)Auteur : Bertin A. maître de l'œuvre attribution par source
Personnalité : Babin Octave commanditaire attribution par source

Ce monument aux morts de la Guerre de 1914-1918, le second érigé à Montsoreau, est édifié dans le carré légèrement surélevé qui se trouve au nord-ouest du cimetière communal. Il est établi sur la tombe des soldats dont le corps a été rapatrié depuis les cimetières du front.

Tout entier de granit bleu, il se présente sous la forme d'une sobre stèle portée par un piédestal.

Sur la face principale de la stèle, gravée d'une croix de guerre et de l'inscription "AUX MORTS / POUR LA FRANCE", est appliquée une palme de chêne en bronze portant l'inscription : "LE / CONSEIL / MUNICIPAL / 1923".

Plus bas, sur le piédestal est apposée une plaque de marbre où figurent les noms des dix-huit Montsoréliens décédés au combat ou du fait de leurs blessures. Sur ce piédestal, furent ajoutées par la suite des plaques de marbre où figurent, comme sur le monument de la place du Mail, les noms des deux soldats Montsoréliens morts dans les combats de la Seconde Guerre mondiale (face principale, en dessous de la plaque de 1914-1918), des deux autres morts au cours de la Guerre d'Algérie (face latérale gauche). La face latérale droite porte deux inscriptions funéraires relatives à l'un des soldats qui figure aussi sur la plaque de la face principale : c'est sans doute l'un de ceux dont le corps fut rapatrié en 1922 et dont la tombe sert là de lieu de recueillement collectif au cimetière de Montsoreau.

Mursgranite
Techniquesfonderie
sculpture
Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Maine-et-Loire. O 767. Communes. Montsoreau. Monument aux morts du cimetière (1922-1923).

  • AC, Montsoreau. Monument aux morts. Documents relatifs à l'érection des monuments aux morts de Montsoreau (1921-1923).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de Maine-et-Loire - Conservation départementale du patrimoine - Stalder Florian