Dossier IA44004264 | Réalisé par
Manoir du Tricot, 11 rue de Bizienne
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Guérande - Guérande
  • Commune Guérande
  • Adresse 11 rue de Bizienne
  • Cadastre 1819 Z 269  ; 1989 AK197

Le lieu est le siège des douanes (fin du XIXe siècle) qui y entreposent le sel saisi. La Société Générale s'y installe en 1909 pour favoriser le développement du commerce et de l'industrie.

  • Période(s)
    • Principale : limite 15e siècle 16e siècle
    • Principale : 18e siècle
    • Principale : 19e siècle

Le cadastre napoléonien figure un long bâtiment rectangulaire en fond de cour, flanqué à l'Est d'une aile en retour joignant la rue Bizienne. L'ensemble est complété de dépendances à l'Ouest construites après 1819. La maison en retrait de la rue est une construction de quatre niveaux (cave, rez-de-chaussée surélevé, étage carré, étage de comble) construite en moellon de granite. Elle adopte un plan rectangulaire flanqué sur la façade sud d'une tour d'escalier circulaire hors œuvre. Sur la rue, les travées de fenêtres se terminent par des lucarnes à fronton segmentaire. Une porte en plein cintre conduit à la cave. L'accès au rez-de-chaussée se fait par une porte surélevée d'un perron. La variété des ouvertures, un coup de sabre dans la maçonnerie (visible sur les deux façades) et l'appareillage, attestent de remaniements successifs. À l'intérieur, la maison conserve une cheminée monumentale en granite. Les piédroits taillés en biais supportent des consoles à modénature prismatique. Le linteau est surmonté d'un arc de décharge. La tour d'escalier pavée au rez-de-chaussée de dalles de pierre reçoit l'escalier en vis en granite qui monte jusqu'au comble. Des portes cintrées à arrière voussure en pierre communiquent avec le rez-de-chaussée et le premier étage.

Dans le jardin deux piliers maçonnés dont un décoré d'une petite tête humaine et d'un lion ailé sculpté, semblent indiquer l'emplacement d'un ancien portail. Il devait ouvrir dans une rue aujourd'hui disparue, prolongeant la rue Sainte Catherine.

Le bâtiment remanié au XVIIIe et XIXe siècle date de la fin du Moyen Âge ou du début de l'époque moderne. Les deux piles de portail dans le jardin attestent d'un bouleversement du parcellaire et de la voirie.

  • Murs
    • granite
    • calcaire
    • moellon
    • pierre de taille
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    1 étage carré, étage de comble
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • toit polygonal
    • pignon découvert
  • Statut de la propriété
    propriété d'une personne privée

Bibliographie

  • LANCIEN, Josick. Maisons de Guérande intra muros. Les cahiers du Pays de Guérande, n° 46, 2007.

    p. 92-93.

Annexes

  • Bail de loyer du 24 juin 1889 au 24 juin 1898 entre M. Caroff et l´administration des douanes pour un bureau et logement pour le receveur des douanes (maison et ses dépendances sont déjà louées par l´administration des douanes).
  • Bail de loyer entre M. Caroff et l´administration des douanes ; travaux à faire avant le 24 juin 1898
  • Bail de loyer entre Henri Caroff et la Société Générale « pour favoriser le développement du commerce et de l´industrie », du 24 juin 1909 au 24 juin 1910
Date d'enquête 2005 ; Dernière mise à jour en 2007
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
(c) Ville de Guérande