Dossier IA72000865 | Réalisé par
Manoir dit logis des Cartes
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Lude (Le) - Le Lude
  • Commune Thorée-les-Pins
  • Lieu-dit les Cartes
  • Cadastre 1811 D1 47-48  ; 1942 D1 69
  • Dénominations
    manoir
  • Précision dénomination
    dit logis des Cartes
  • Appellations
    rendez-vous de chasse
  • Parties constituantes non étudiées
    chapelle

Cette maison composée de deux bâtiments et d'une petite chapelle voûtée, était à l'origine un rendez-vous de chasse des seigneurs du Lude. Pour l'essentiel et dans son état actuel, elle date de la fin du XVIe siècle. Elle pourrait être plus ancienne ? En 1703, la maison seigneuriale des Cartes est baillée par le sieur Florentin capitaine des chasses du duc de Roquelaure à René Fronteau marchand demeurant au Petit Boisricher à Thorée à l'exception de la petite maison appelée la Vannerie, une chambre près de la chapelle et l'écurie pour les visites du dit capitaine qui habite Angers. Les carrières de la forêt de Mozé sont louées au même bailleur. Au XVIIIe siècle, le logis des Cartes est la maison d'un garde du comté du Lude chargé de la régie des carrières de la forêt de Mozé toute proche (cf. dossier). Quatre ou cinq hectares de terre situées de l'autre côté de la rue, en dépendaient vers 1860. Au XVIIIe siècle, ce "grand jardin" placé le long du ruisseau était clos de murs.

  • Période(s)
    • Principale : 16e siècle , (incertitude)

Le logis des Cartes se compose de deux bâtiments. Le premier placé sur la rue était accolé à une petite chapelle voûtée aujourd'hui disparue adossée au pignon sud. Au rez-de-chaussée, le logis se divisait en deux salles à cheminée séparées par un couloir qui permettait l'accès à l'escalier placé sur la façade postérieure. Une petite aile en retour abritait une cave. Au premier étage, il y avait trois chambres à cheminées situées au-dessus des deux premières et de la cave. Un grenier avec lucarnes sur rue régnait au dessus. Aujourd'hui, le logis sur rue a perdu ses lucarnes et probablement sa toiture d'origine. L'actuelle toiture est trop basse. L'aile en retour est très mutilées et la chapelle, séparée de la maison actuelle, a disparu. Dans le fond de la cour, l'ancien logis composé de deux chambres basses à cheminée et de chambres hautes, déjà converti en écuries au XVIIIe siècle, est aujourd'hui ruiné. Néanmoins, on note encore les vestiges d'un faux appareil peint sur les parois ruinées. L'ensemble du corps de logis principal est fait de moellons de silex et de meulière enduit avec des chaînages en pierre de taille (baies).

  • Murs
    • silex
    • meulière
    • calcaire
    • enduit
    • moellon
    • pierre de taille
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    1 étage carré
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • toit en pavillon
  • Escaliers
    • escalier demi-hors-œuvre : escalier en vis sans jour en maçonnerie
  • État de conservation
    mauvais état, restauré
  • Techniques
    • peinture
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Annexes

  • Archives privées Le Lude ; AL, Mss. 521
Date d'enquête 2004 ; Dernière mise à jour en 2005
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
Articulation des dossiers