Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Lude (Le) - Le Lude
  • Commune Luché-Pringé
  • Lieu-dit les Binquinières
  • Cadastre 1812 L2 293 à 296 ; 1846 G6 1073 à 1075 ; 1984 YE 7-8-9-10
  • Dénominations
    manoir
  • Précision dénomination
    des Béquinières
  • Destinations
    dépendances agricoles
  • Parties constituantes non étudiées
    ferme, jardin potager, jardin d'agrément

En 1554, un certain Valentin de la Courbe est dit seigneur de la Binquinière. En 1631, le lieu de la Binquinière qui dépend féodalement de la seigneurie de Mervé appartient à Pierre de la Martellière conseiller du roi puis à Philippe de la Martellière seigneur des châtellenie de Fay et de Passau qui vend, en 1639, à Julien de Chenon écuyer sieur de Varannes, demeurant à la Bécossière (closerie voisine). La Binquinière passe ensuite à François Bidault sieur de la Barre, docteur en médecine. En 1692, lors de la succession de François Bidault, la Binquinière passe à Françoise Bidault épouse de Jean Hardian ou Hardiau comme l'atteste un acte de 1721. À la fin du XVIIIe siècle, la Binquinière est aux demoiselles Laveau du Perré qui, en 1787, la vendent à Urbain René Davy des Pilliers conseiller du roi et avocat à La Flèche.

  • Période(s)
    • Principale : 16e siècle
    • Principale : 17e siècle

Jusqu'au XXe siècle, le manoir de la Béquinière est associé à la closerie de la Bécossière située à proximité et qui a été démolie depuis peu. Au XVIIIe siècle, le manoir de la Béquinière se composait d'un logis flanqué de deux tours donnant à l'ouest, sur un vaste jardin régulier et clos divisé en 8 carrés. Au sud, une aile en retour faisait face à une avenue et à une cour d'entrée en demi-lune. Un petit escalier demi hors-œuvre en pierre était placé dans l'angle des bâtiments. La cour du fermier était au nord-est.

En 1692, on décrit un corps de logis composé d'une chambre manable avec une salle, une tour au bout, dépense, petite tour au côté de la chambre servant de cuisine avec un petit cabinet à côté, haute chambre sur la dite cuisine, un cabinet à côté et une petite tour dans laquelle est l'escalier, grenier dessus, une fuye à pigeons et cave dans le roc dans laquelle il y a un pressoir à vis.

De cet ensemble il ne reste presque rien : les tours ont disparu et le logis fut en partie démoli. Seuls l'aile sud et l'escalier sont conservés. Les dépendances agricoles ont été reconstruites au XIXe siècle et le logement du fermier complètement transformé. Ce logement était placé dans le prolongement des étables. Le jardin a complètement disparu.

Il apparaît néanmoins que la salle n'était pas couverte d'un étage : peut-on supposer une salle sous charpente, en rez-de-chaussée ?

En 1721, la maison dite de maître se compose au rez-de-chaussée d'un salon, deux grandes chambres à cheminée avec deux autres petites chambres à côté et une petite antichambre, un escalier pour aller à l'étage où on ne trouve qu'une seule chambre et un grenier dessus (rien ailleurs). Aux extrémités du bâtiment il y a deux tours contenant un petit cabinet avec grenier dessus, le tout couvert en ardoise.

La maison du métayer se compose d'une chambre avec un grenier dessus puis les étables à vache, aux moutons puis aux bœufs et un grenier dessus, enfin au bout la grange, le tout couvert de tuiles et bardeaux. Il y a aussi deux toits à porcs en roc, une fuye carrée couverte de tuiles et ardoises joignant le clos de vigne, une boulangerie dans le roc (four et cheminée).

  • Murs
    • calcaire
    • silex
    • moellon
    • pierre de taille
  • Toits
    ardoise, tuile mécanique, bardeau
  • Étages
    1 étage carré
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • toit conique
    • toit en pavillon
    • pignon découvert
  • Escaliers
    • escalier demi-hors-œuvre : escalier en vis en maçonnerie
  • Jardins
    parterre
  • Typologies
    Manoir avec salle en rez-de-chaussée sous charpente
  • État de conservation
    mauvais état, menacé
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Archives privées de la Binquinière ou Béquinière.

Annexes

  • Archives privées de la Binquinière ou Béquinière.
Date d'enquête 2004 ; Dernière mise à jour en 2004
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
Articulation des dossiers