Dossier IA44004565 | Réalisé par
Lelièvre Françoise
Lelièvre Françoise

Chercheur, Service Patrimoine, Région Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Maisons, 20 rue Pitre-Chevalier ; 2 place Frégate-Arethuse, Paimbœuf
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Paimbœuf (commune)
  • Commune Paimbœuf
  • Adresse 20 rue Pitre-Chevalier , 2 place Frégate-Arethuse
  • Cadastre 1810 245  ; 1999 A 2ème feuille 204, 205, 206

L'ancienne chaussée du lest visible sur le plan figuré de 1749 a été arrentée en 1786 par le marquis de Bruc à un tonnelier, négociant en vin, François Fidel Bidault. Large de 6,50 m sur l'actuelle rue Pitre-Chevalier, le terrain longeait jusqu'à la rive le chantier naval appartenant alors aux héritiers Rochet. Les maisons n° 20, rue Pitre-Chevalier et n° 2, place Frégate-Aréthuse ont remplacé dans le premier quart du XIXe siècle deux petites constructions signalées sur le plan d'alignement dressé par Groleau en 1803 comme étant des cases en tuffeau. La première (n° 20), très remaniée au XXe siècle pour accueillir du public (café les navigateurs), a pu être élevée dans la première décennie du XIXe siècle. En 1811, les héritiers Bidault déclarent une maison-atelier adressée Isle de la rivière et, les mêmes en 1817, une maison. La seconde (n° 2, place Frégate-Aréthuse) actuellement divisée en deux lots a vraisemblablement été construite dans le premier quart du XIXe siècle. Elle est dite neuve sur un plan d'alignements établi en 1836 (propriété Lecadre, poulieur).

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 19e siècle

La maison n° 2, place Frégate-Aréthuse d'un étage carré et de cinq travées était vraisemblablement destinée à être partagée, deux logements au rez-de-chaussée et deux à l'étage de part et d'autre de l'escalier central en charpente à balustres, chacun étant constitué d'une ou deux pièces avec cheminée. Elle a depuis été divisée en deux lots, l'escalier étant resté commun ainsi que les latrines au demi-étage ; un deuxième escalier a été élevé dans le second lot au nord. En façade, du côté de la place, un bandeau sépare les deux niveaux ; des consoles signalent la disparition des balconnets à l'étage.

  • Murs
    • béton
    • gneiss moellon
    • granite moellon
    • tuffeau pierre de taille
  • Toits
    ardoise
  • Plans
    plan régulier
  • Étages
    1 étage carré, comble à surcroît
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • croupe
  • Escaliers
    • escalier dans-œuvre : escalier tournant à retours sans jour en charpente
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Etude de Me Baullin. Arrentement d'un terrain de la longueur de la maison Couraud à l'est (n° 22 rue Pitre-Chevalier) et de 20 pieds (6,50m) de large par François Fidel Bideaud au marquis de Bruc, borné à l'est le chantier naval Rochet, au nord la Loire, au sud la rue. 26 mai 1786.

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : 4 E 1/5
Date d'enquête 2004 ; Dernière mise à jour en 2004
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
Lelièvre Françoise
Lelièvre Françoise

Chercheur, Service Patrimoine, Région Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers