Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maisons, 18 à 22 rue l'Hôpital ; 2 rue de la Vierge, Paimbœuf

Dossier IA44004685 réalisé en 2004

Fiche

Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonPaimbœuf (commune)
AdresseCommune : Paimbœuf
Adresse : 18 à 22 rue de l', Hôpital , 2 rue de la
Vierge
Cadastre : 1810 132 ; 1999 A 2ème feuille 488 ; 1810 1811

Le terrain compris entre la rue Saint-Gilles et la rue de la Vierge (anciennement rue Saint-François ou rue de l'Audience) borde la rue de l'Hôpital sur près de quatre-vingt-dix mètres pour une largeur d'un peu moins de treize mètres. Il a été arrenté le 25 mars 1705 par la duchesse de Lesdiguières à un marchand, Pierre Lebrun. Onze maisons d'une pièce, comportant chacune une porte et une fenêtre en façade, y ont été construites et resteront jusqu'en 1777 dans la famille Picou, propriétaire des lieux depuis 1718. Quatre acheteurs, deux capitaines, un charpentier de marine, un constructeur de navire, acquièrent l'ensemble par lot de un à six modules en 1777. Chaque maison était destinée à la location. Seules ont été conservées les trois maisons situées au sud à l'angle des rues de l'Hôpital et de la Vierge acquises par un ancien capitaine de navire, René Lehuedé. L'aveu rendu par ce dernier au marquis de Bruc en 1778 en précise la situation : entre la rue de L'Hôpital et l'auditoire (tribunal) à l'ouest (4 rue de la Vierge). Elles seront annexées en 1810 pour agrandir le tribunal reconverti en prison et seront destinées à l'accueil des femmes en attendant la reconstruction de la nouvelle maison d'arrêt rue Pierre-Chevry en 1835. Les huit autres maisons basses ont été soit reconstruites avant 1790 (16 rue de l'Hôpital) ou dans la première moitié du XIXe siècle (10 et 12), ou récemment détruites à l'angle de la rue de l'Hôpital et de la rue Saint-Gilles. Le pignon de la maison, 5 rue Saint-Gilles, en conserve la trace.

Période(s)Principale : 1er quart 18e siècle
Mursgneiss
granite
tuffeau
moellon
Toitardoise
Plansplan régulier
Étagesrez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Etude de Me Baullin. Attournance sur onze maisons rue de l'Hôpital, rendue par Jeanne Claude Picou, épouse de Jean Aubrée du Tertre, capitaine de navire, héritière de Augustin Picou son père, fils de jean Picou, acquéreur le 26 avril 1718 de Jean Lebrun, arrenteur le 25 mars 1705, d'avec la duchesse de Retz. 22 août 1764.

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : 4 E 1/4
  • Etude de Me Aubinais. Attournance rendue sur onze maisons rue de l'Hôpital par Marie-Marguerite Leray femme de Pierre Denis, capitaine à la Fosse de Nantes, Mathurin Séguineau, charpentier de navire, Jean Rondineau, constructeur, René Lehuedé, ancien capitaine. 12 avril 1778.

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : 4 E 91/9
  • Etude de Me Aubinais. Contrat de vente passé entre Claude Picou épouse de François David, capitaine de navire et René Lehuedé, capitaine de navire, sur trois petites maisons basses couvertes en tuile, rue de l'Hôpital et rue Saint-François, pour 1500 livres. 9 août 1777.

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : 4 E 91/8
  • Etude de Me Aubinais. Aveu rendu le 13 février 1778 au marquis de Bruc par René Lehuedé et Marie Dardry sur, entre autres maisons, trois maisons basses, rue de l'Hôpital, couvertes en tuiles ayant chacune une porte et une fenêtre donnant sur la rue, une porte une fenêtre à l'ouest, borné à l'est la rue de l'Hôpital, à l'ouest l'auditoire et cour de la prison, au sud la rue Saint-François.

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : 4 E 91/9
  • Etude de Me Aubinais. Contrat de vente passé entre Claude Picou épouse de François David, capitaine de navire et Jean Rondineau, constructeur de navire, sur deux petites maisons basses, rue de l'Hôpital, pour 1100 livres. 13 août 1777.

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : 4 E 91/8
  • Etude de Me Aubinais. Contrat de vente passé entre Claude Picou épouse de François David, capitaine de navire et Pierre Denis (le jeune), capitaine de navire, sur trois maisons basses rue de Saint-Gilles et trois maisons basses rue de l'Hôpital, pour 2650 livres. 9 août 1777.

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : 4 E 91/8
  • Etude de Me Aubinais. Contrat de vente passé entre Claude Picou épouse de François David, capitaine de navire et Mathurin Séguineau, charpentier de navire, sur une maison basse d'environ sept mètres sur sept, rue de l'Hôpital, pour 400 livres (maison n° 14, détruite). 12 août 1777.

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : 4 E 91/8
  • Etude de Me Trastour. art 165. Aveu rendu au marquisat de la Guerche par Michelle Grou sur les rentes dues par les quatre propriétaires des maisons situées à l'ouest de la rue de l'Hôpital, Pierre Denis, la veuve de Mathurin Séguineau, Jean Rondineau et René Lehuedé (du nord au sud de la rue). 15 février 1780.

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : 4 E 90/42
  • Registre de la contribution foncière établi en 1791, état de section n° 2. Numéro de la propriété : 166. Propriétaire : Pierre Denis, capitaine de navire à Nantes. Nature de la propriété : maisons, cinq chambres basses, quatre chambres hautes, cinq celliers et cour.

    Archives communales, Paimbœuf
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Lelièvre Françoise
Françoise Lelièvre

Chercheur, Service Patrimoine, Région Pays de la Loire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.