Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison puis ferme de La Hamelinette, actuellement maison

Dossier IA72001512 réalisé en 2011

Fiche

Destinationsferme
Parties constituantes non étudiéesfournil, étable, porcherie, cour, puits
Dénominationsmaison, ferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes Maine 301 - Bonnétable
AdresseCommune : Briosne-lès-Sables
Lieu-dit : la Hamelinette
Cadastre : 1835 B 118-120 ; PCI 010 B 673

En 1747-1748, le fonds est constitué d'une cour avec trois bâtiments : un premier de plan rectangulaire, un deuxième de plan carré construit en retour du premier et un troisième construit face au premier, derrière lequel sont des jardins. En 1835, les deux premiers bâtiments n'en forment plus qu'un, de plan en L, un fournil (?) est construit derrière, un cinquième bâtiment existe au nord de la cour. Le fonds apparaît alors divisé en deux parcelles appartenant au même propriétaire : la première, cadastrée comme maison et cour, comprend la majeure partie du bâtiment en L et le fournil, la deuxième, maison, bâtiments et cour la partie nord du bâtiment en L et les deux autres bâtiments. Les troisième et quatrième bâtiments sont détruits après 1835. Synthèse Un premier logis, correspondant aux trois travées de droite du corps principal, existe avant 1747-1748. Il est augmenté une première fois à gauche dans la seconde moitié du XVIIIe siècle de la travée d'entrée, qui réunit le corps principal avec le corps en retour, à l'origine partie agricole (?) isolée, et l'ensemble des baies de l'élévation antérieure est repris. Dans un second temps, avant 1835, il est augmenté à droite du corps en pavillon. Les parties agricoles sont construites sans doute dans le même temps, réaffectant en ferme un édifice qui, au vu de l'ampleur du logis, était probablement une maison de notable. L'aile en retour du logis est très remaniée, voire reconstruite, dans la 2e moitié du XXe siècle. La parcelle évoquant une douve, bordant le sud et l'est de la cour, n'existe pas sur le plan de 1835 et semble résulter d'un remembrement récent de parcelles environnantes.

Période(s)Principale : Temps modernes
Secondaire : 1ère moitié 18e siècle
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : limite 20e siècle 21e siècle

L'édifice comprend quatre bâtiments construits dans une cour, dont deux récents et non étudiés. Le logis est composé d'un corps principal de plan rectangulaire, d'un corps en prolongement à droite, de plan carré, et d'une aile en retour d'équerre à gauche, à 1 étage carré. Les deux premiers corps sont en rez-de-chaussée surélevé sur étage de soubassement et sont construits en moellons de calcaire sans chaîne en pierre de taille, l'aile en retour à un étage carré est en maçonnerie enduite (parpaings ?). Les chambranles des baies du corps principal sont en pierre de taille, les baies du corps en prolongement sont sans chambranles ou à piédroits en briques. Ce dernier corps est couvert d'un toit en pavillon. L'intérieur n'a pas été vu. Le fournil-étable incluant le puits et les porcheries en prolongement à droite sont construites en moellons de calcaire sans chaîne en pierre de taille.

Mursbois
torchis
moellon sans chaîne en pierre de taille
pan de bois
Toittuile plate
Plansplan régulier en L
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, en rez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
Typologieslogis long
États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Sarthe. 3 P 49/13. Etat de section de la commune de Briosne. 1835.

Documents figurés
  • Plan d'une partie de la route de Paris au Mans et Angers... Levé par Oudry. 1747-48. (Archives départementales de la Sarthe ; C additif 142).

  • AD Sarthe. PC\049\7. Plan cadastral de la commune de Briosne. Section B, feuille 1. 1835.

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Pays du Perche sarthois - Hardy Julien