Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison ; le Clouzy, 7 bis rue du Pont-aux-chèvres

Dossier IA85002290 réalisé en 2019

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescour, hangar agricole
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Vix
Lieu-dit : Clouzy (le)
Adresse : 7 bis rue du
Pont-aux-chèvres
Cadastre : 1836 B 1269 ; 2019 AL 174 nord

Au début du 19e siècle, le lieu appartient à Pierre Morin (1770-1830) et à son épouse, Jeanne Clavurier. Le partage de leurs biens, en 1835, fait apparaître leur maison au bord de la rue (actuel 5 rue du Pont aux chèvres) et, dans son prolongement, des jardins et une cour, alors dénués de construction. C'est sur cette cour que le plan cadastral de 1836 fait cette fois apparaître une petite maison, qui a donc été construite peu auparavant. Elle appartient alors à François Moinard (1803-1885), cultivateur, et à son épouse, Jeanne Morin (1806-1884), fille et héritière de Pierre Morin et Jeanne Clavurier. Le cadastre précise qu'ils la font agrandir en 1863. La partie droite de la maison actuelle (ornée d'une génoise) remonte sans doute à cette date. La partie gauche, bien que certainement remaniée à la même occasion, est vraisemblablement la construction d'origine, portée en 1836 sur le cadastre.

Parmi les héritiers de François Moinard et Jeanne Morin, leur gendre, Jean Texier (1837-1909), veuf de Marie Moinard (1835-1882), obtient pour ses enfants la maison familiale. Elle est décrite en 1882 dans l'acte de partage des biens de leurs grands-parents, et dans l'inventaire après décès des biens de leurs mère. La maison comprend une chambre basse et un corridor, avec grenier, une écurie à la suite et un fournil dans la cour.

La maison passe ensuite à l'un des fils de Jean Texier et Marie Moinard, Jean Texier (1871-1902), époux de Marie Moinard. Leur propre fils, Ernest Texier (1900-1978), époux de Berthe Jourdain dite "la Lapine", vend la maison en 1923 à son voisin et cousin, Octave Simonnet, époux de Rose Moinard, demeurant au numéro 5.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle , (?)
Dates1835, daté par source
1863, daté par source

La maison est située en retrait par rapport à la voie, en arrière d'une grande cour. Elle dispose d'un petit hangar dans son prolongement à gauche. La façade présente au total trois travées d'ouvertures et quatre baies au rez-de-chaussée (plus une cinquième, murée), avec appuis saillants aux fenêtres. La partie de façade correspondant aux deux travées de droite (et sans doute à l'agrandissement de 1863) est ornée d'une génoise. A côté de la baie de gauche au rez-de-chaussée, deux orifices aménagés dans le mur forment un anneau d'attache pour animaux.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, comble à surcroît
Couvrements
Couverturestoit à longs pans
TypologiesMaison indépendante, Maison rurale, 3/4
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée, 3 E 63/92. 1835, 11 février : donation-partage des biens de Pierre Morin et Jeanne Clavurier.

  • Archives départementales de la Vendée, 3 E 63/148. 1882, 31 mars : donation-partage des biens de François Moinard et Jeanne Morin.

  • Archives départementales de la Vendée, 3 E 63/149. 1882, 20 avril : inventaire après décès des biens de Marie Moinard épouse de Jean Texier.

  • Archives départementales de la Vendée. 3 P 3392 à 3401, 3725 (complétés par les registres conservés en mairie). 1837-1971 : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Vix.

Documents figurés
  • Plan cadastral de Vix, 1836. (Archives départementales de la Vendée, 3 P 303).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis