Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison ; le Bourbia, 9 rue du Bourbia

Dossier IA85002168 réalisé en 2019

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Vix
Lieu-dit : Bourbia (le)
Adresse : 9 rue du
Bourbia
Cadastre : 1836 C 238 ; 2019 AI 99

Au-dessus d'une ancienne porte, murée, de cette maison, se trouve une clé de linteau d'ouverture qui a été remployée. Elle présente deux dates : 1677, probablement celle de la construction de la maison qui se trouvait là auparavant, et 1872, sans doute celle de la construction de la maison actuelle.

Une petite maison (celle de 1677 ?) figure à cet emplacement sur le plan cadastral de 1836. Elle appartient alors à Pierre Brouard (1801-1876), époux de Catherine Bonnet. Elle change ensuite plusieurs fois de propriétaire : André Prézeau époux Lacroix en 1841, puis François Gantier époux Girard (qui possède aussi la ferme en face, au numéro 6) à partir de 1867. C'est probablement à lui que l'on doit la construction de la maison actuelle, en 1872, ou bien au propriétaire suivant, François Moinard époux de Rose Gantier (mutation en 1874 selon le cadastre, date qui peut être celle de l'enregistrement administratif de la vente, avec un décalage de trois ans).

En 1894, la maison est acquise par le gendre de François Moinard, Pierre Belliard (ou Belliau) (1846-1916), gardien de la préfecture maritime à Rochefort. Le portrait sculpté fixé sur la façade de la maison est probablement le sien. Retraité de la Marine, il décède à Vix en 1916. Sa veuve, Marie Rose Moinard, s'éteint à son tour dans leur maison du Bourbia en 1934, maison qui échoit alors à leur fils, Théophile Belliard, époux Cez, demeurant à Paris. La maison passe en 1966 à Jean Belliard époux Gayte, de Paris.

Période(s)Principale : 3e quart 17e siècle, 3e quart 19e siècle
Dates1677, porte la date
1872, porte la date

La maison est située en alignement sur la voie. La façade présente deux travées d'ouvertures auxquelles il faut ajouter une porte, murée, au centre. Les pleins de travées sont appareillés. C'est au-dessus de la porte murée que se trouvent la clé de linteau remployée et le portrait sculpté en bas-relief. Celui-ci, dans un médaillon, représente un homme de profil, portant la moustache.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étages1 étage carré
Couvrements
Couverturestoit à longs pans
TypologiesMaison attenante, 2/3
Techniquessculpture
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée. 3 P 3392 à 3401, 3725 (complétés par les registres conservés en mairie). 1837-1971 : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Vix.

Documents figurés
  • Plan cadastral de Vix, 1836. (Archives départementales de la Vendée, 3 P 303).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis