Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, bureau de poste puis magasin de commerce, actuellement maison, 66 rue Georges-Clemenceau

Dossier IA85002257 réalisé en 2019

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescour
Dénominationsmaison, magasin de commerce, poste
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Vix
Lieu-dit : Bourg
Adresse : 66 rue
Georges-Clemenceau
Cadastre : 1836 C 968 ; 2019 AK 156

Ce bâtiment a pris la place d'anciennes dépendances de la demeure voisine (58-60 rue Georges Clemenceau), mentionnées au 18e siècle et au début du 19e. Une maison, propriété de Pierre Pageaud, marchand, occupe cet emplacement sur le plan cadastral de 1836. Elle est acquise en 1847 par André Prouzeau (1782-1852), propriétaire (il habite à l'actuelle école privée), qui la fait reconstruire en 1850. La maison adopte alors sans doute l'essentiel de son aspect actuel.

Après la mort d'André Prouzeau, sa veuve, Véronique Mingueneau (1790-1874) vient sans doute habiter ici. Elle y est mentionnée au recensement de 1872, avec sa soeur, Louise Mingueneau, veuve Mion. Véronique Mingueneau meurt sans enfants le 9 juillet 1874, léguant tous ses nombreux biens immobiliers à ses neveux et petits-neveux. L'inventaire après décès de ses biens mobiliers, établi le 17 août suivant, indique un appartement bas, éclairé au nord par une fenêtre sur la rue, une pièce à sa suite éclairée au sud par une fenêtre sur le jardin, un corridor, une chambre haute au levant, une pièce au couchant, une chambre de domestiques à côté, des greniers et enfin une petite écurie proche de la maison.

La maison est ensuite vendue à Augustin Laurent époux Guérin qui procède à une nouvelle reconstruction en 1882. Il la cède en 1884 à Charles-Félix Perraud, avocat à Fontenay-le-Comte (par ailleurs propriétaire de la minoterie de Vix), qui la passe en 1900 à son fils Paul. Dès 1902, elle est acquise par Jean-Baptiste Lacroix, époux de Lucie Perreau, capitaine au 137e régiment d'infanterie à Fontenay-le-Comte. L'endroit a abrité jusqu'en 1946 le bureau de poste (qui a alors été transféré au 6 rue de la Guilletrie). En 1946, Gabriel Châtaignié rachète les lieux et y établit sa boucherie-charcuterie. Ce commerce perdure jusqu'au début des années 2000, avant d'être transféré dans le bâtiment voisin.

Période(s)Principale : milieu 19e siècle

La maison est située en alignement sur la voie, sur laquelle elle avance, avec une petite cour postérieure. Sous un débordement de toit, la façade présente trois travées d'ouvertures, avec appuis saillants.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Couvrements
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
TypologiesMaison attenante, 3
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée, 3 E 63/142. 1874, 17 août : inventaire après décès des biens de Véronique Mingueneau veuve d'André Prouzeau.

  • Archives départementales de la Vendée. 3 P 3392 à 3401, 3725 (complétés par les registres conservés en mairie). 1837-1971 : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Vix.

Documents figurés
  • Plan cadastral de Vix, 1836. (Archives départementales de la Vendée, 3 P 303).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis