Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 63 rue Georges-Clemenceau

Dossier IA85002281 réalisé en 2019

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescour, jardin, remise, puits
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Vix
Lieu-dit : Bourg
Adresse : 63 rue
Georges-Clemenceau
Cadastre : 1836 C 815, 817, 819, 820 ; 2019 AK 167

Cette maison a dû être construite, au moins en partie, au 18e siècle ou au tout début du 19e, si l'on en croit la forme de certaines ouvertures (linteaux en arc segmentaire). Dans la première moitié du 19e siècle, elle et sa voisine (au numéro 61), ainsi que leurs dépendances, appartiennent à plusieurs descendants de Pierre Gantier (1740-1808), cultivateur, et Marie Charbonnier (1751-1828). En 1805, Pierre Gantier, son fils Louis et André Biré achètent aux héritiers Kermau-Delaunay, petits-enfants de Jean Gerbault qui possédait la demeure voisine (2 rue de la Liberté), une partie de la propriété de leur grand-père, soit la moitié est du jardin et deux greniers ou magasins, haut et bas.

Au cadastre de 1836, cette maison-ci, alors divisée en deux logements, est ainsi détenue pour moitié par Michel Coué (1784-1864), époux de Marie Modeste Gantier (1770-1847) (fille des précédents), et pour l'autre moitié par Jacques Braud (1802-1877), époux de Jeanne Biré, issue du premier mariage de cette dernière. La maison voisine appartient à leurs cousins germains, Jean Gantier époux Jarrion et Pierre Gantier époux Bouhier. Restée dans la famille Gantier jusqu'à la fin du 20e siècle, la maison a été en partie reprise (ouvertures) au 19e.

Période(s)Principale : 18e siècle, 19e siècle

La maison est située en retrait par rapport à la voie, avec un passage commun qui relie la rue Georges Clemenceau. La maison comprend deux corps de bâtiments alignés, avec une remise dans leur prolongement au nord-est. Au-delà se trouve une petite dépendance (un fournil est mentionné là sur le plan cadastral de 1836). Le corps principal de la maison, à un étage, présente trois travées d'ouvertures et quatre baies au rez-de-chaussée. La porte possède un linteau en arc segmentaire, plus bas que celui des autres ouvertures du rez-de-chaussée. D'autres baies à linteau en arc segmentaire sont percées sur la façade du corps de bâtiment secondaire du logis, qui est en simple rez-de-chaussée avec grenier.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étages1 étage carré
Couvrements
Couverturestoit à longs pans
TypologiesMaison indépendante, Maison de maître, 3/4
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée, 3 E 38/31. 1805, 3 novembre (12 brumaire an 14) : vente de la moitié d'un jardin et de deux magasins, à Vix, par les héritiers Kermau-Delaunay à Pierre et Louis Gantier et André BIré.

  • Archives départementales de la Vendée. 3 P 3392 à 3401, 3725 (complétés par les registres conservés en mairie). 1837-1971 : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Vix.

Documents figurés
  • Plan cadastral de Vix, 1836. (Archives départementales de la Vendée, 3 P 303).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis