Dossier IA44004642 | Réalisé par
Lelièvre Françoise
Lelièvre Françoise

Chercheur, Service Patrimoine, Région Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Maison, 4, 5 quai Eole, Paimbœuf
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Paimbœuf (commune)
  • Commune Paimbœuf
  • Adresse 4, 5 quai Eole
  • Cadastre 1810 73  ; 1999 A 1ère feuille 58

Les minutes du plan figuré de Paimbœuf établies en 1749 signalent, en cinquième position à partir de la rue de l'Eglise, une maison importante, qui pourrait renvoyer aux maisons actuelles n° 4 et n° 5 quai Eole ; cette hypothèse ancrerait leur construction dans la première moitié du XVIIIe siècle. Les deux maisons faisaient partie, à l'origine, d'un même ensemble, dont témoigne encore dans la première moitié du XXe siècle (voir la carte postale)Le quai Eole vu depuis la rue de l'Eglise (1ère moitié XXe siècle), à droite, les maisons n° 4 et n° 5.Le quai Eole vu depuis la rue de l'Eglise (1ère moitié XXe siècle), à droite, les maisons n° 4 et n° 5., la continuité des baies au rez-de-chaussée, deux à l'est (n° 4) et deux à l'ouest, de part et d'autre d'une unique entrée centrée (n° 5). Le seul couloir traversant actuellement le corps principal de la maison n° 5 permettait l'accès à la cour et à l'escalier depuis le quai. En 1766, la maison n° 4 ainsi que le rez-de-chaussée du corps secondaire de la maison n° 5 ont été mis à la disposition de la direction générale des fermes du département de Nantes par le propriétaire, Gilles Vlieghe (interprète à Paimbœuf) ; il conservait alors l'usage des pièces hautes de la maison n° 5. Une importante campagne de travaux semble avoir eu lieu à la fin du XVIIIe siècle, concernant l'extension des corps secondaires dont témoignent les cheminées en tuffeau de l'étage (n° 5) et vraisemblablement une intervention en façade du côté du quai (création de portes-fenêtres ?). Le remplacement récent de la deuxième baie par une porte (n° 4) a définitivement individualisé les deux maisons dans la seconde moitié du XXe siècle. L'escalier articulant les deux corps de la maison n° 5 a été remplacé à la limite du XIXe et du XXe siècle. Le terrain semble avoir été arrenté par la duchesse de Lesdiguières à Françoise Chabot le 23 mai 1693 pour 3 septiers de blé.

  • Période(s)
    • Principale : 1ère moitié 18e siècle
    • Principale : 4e quart 18e siècle

L'ensemble est aujourd'hui composé de deux corps autonomes simples en profondeur traversés chacun par un couloir latéral liant le quai à la cour. Un escalier en charpente articule les corps principaux ouvert sur le quai à un corps secondaire couvert en appentis, simple en profondeur, de plusieurs pièces en enfilade ouvertes sur la cour. Un deuxième escalier en charpente distribue le corps secondaire situé à l'ouest de la cour isolant au sud une pièce des deux pièces situées au nord, dont la cuisine. Un deuxième escalier est présent à l'extrémité du corps secondaire de la maison n° 4 à l'est de la cour, ce dernier prolongé par un corps en appentis de moindre hauteur, de deux pièces, desservi par un escalier centré.

  • Murs
    • gneiss
    • granite
    • tuffeau
    • moellon
  • Toits
    ardoise, ciment amiante en couverture
  • Plans
    plan régulier en L
  • Étages
    1 étage carré, comble à surcroît
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans brisés
    • appentis
  • Escaliers
    • escalier hors-œuvre : escalier tournant à retours avec jour en charpente
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Etude de M° Baullin. Bail passé pour neuf ans entre Gilles Vlieghe, interprète à Paimbœuf, Urbain François le Tellier Dorvilliers et Françoise Catherine Vlieghe et le directeur général des fermes au département de Nantes pour une mise à disposition de la maison située à l'est, ainsi que des pièces situées au rez-de-chaussée du corps secondaire de la maison habitée par Vlieghe à droite de la cour pour servir de bureau des fermes et de logement au receveur des fermes à Paimbœuf. 29 septembre 1766.

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : 4 E 1/4
  • Registre de la contribution foncière établi en 1791, état de section n° 2. Numéro de la propriété : 144. Propriétaire : Veuve Vlighe à Donges. Nature de la propriété : 6 chambres basses, 8 chambres hautes, 2 greniers, 3 celliers.

    Archives communales, Paimbœuf
Date d'enquête 2004 ; Dernière mise à jour en 2004
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
Lelièvre Françoise
Lelièvre Françoise

Chercheur, Service Patrimoine, Région Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.