Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison 20, rue Basse

Dossier IA72001330 réalisé en 2010

Fiche

Genrede notaire
Parties constituantes non étudiéescommuns, logement, fournil, écurie, sellerie, fenil, remise, poulailler, pigeonnier
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes Maine 301 - Bonnétable
AdresseCommune : Nogent-le-Bernard
Adresse : 20 rue
basse
Cadastre : 1835 D 424, 444, 445 ; 2012 D 863

En 1835, le fonds traversant entre la rue Basse et le chemin de la Fontaine-Renard, arrosé par le ruisseau de ce même nom, était composé de trois parcelles contigües appartenant à Alexandre Boulard, notaire. La première, avec deux bâtiments dont l'un de plan en L, ouvrait sur la rue, les deux autres étaient en jardins, l'un haut et l'autre bas, ce dernier avec deux bâtiments et une pièce d'eau.

Avant 1859, Edouard Yzeux, successeur de A. Boulard, réunit à ce fonds deux maisons contigües à la première parcelle et fit construire à cette date une étude. A une date inconnue, le fonds fut amputé du jardin haut et de l'un des bâtiments du jardins bas.

Selon la tradition orale, l'étude aurait servi de presbytère entre 1908 et le dernier quart du XXe siècle.

Synthèse

Le logis entre cour et jardin date vraisemblablement du 4e quart du XVIIIe siècle (date portée 1784 sur la charpente et la lucarne de l'élévation sur cour), l'aile en retour d'équerre a peut-être été ajoutée dans une seconde campagne.

L'étude de notaire, les remises et le poulailler-clapier-pigeonnier à chaines d'angles et chambranles de baies en briques datent de 1859, les communs au droit de l'aile en retour du logis sont peut-être d'une campagne différente dans la deuxième moitié du XIXe siècle (chambranles en pierre de taille). Dans le même temps, la distribution du logis a été remaniée (sauf l'escalier) et le jardin réduit et réaménagé (degré). Le garde-corps en fer dans le style du XVIIIe siècle de la fenêtre de la travée centrale de la façade principale du logis est une création de la seconde moitié du XXe siècle, les initiales FB correspondent aux familles FARY/BOIRON, alors propriétaires. L'étude est aujourd'hui désaffectée.

Période(s)Principale : 4e quart 18e siècle , porte la date
Principale : 3e quart 19e siècle , daté par source
Dates1784, porte la date
1859, daté par source

le fonds ouvre sur la rue Basse, il est divisé en avant-cour, cour et jardin. Le logis construit entre les deux cours est de plan en L, avec communs (écurie, sellerie et fenil) au droit de l'aile en retour d'équerre. Un second bâtiment regroupe l'ancienne étude de notaire et les remises, un troisième dans le jardin le clapier, le poulailler et le pigeonnier. Il ne subiste que des vestiges du vivier et du bâtiment qui le jouxtait.

Le logis compte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un étage carré, l'étude un étage carré, les autres corps de bâtiment un comble à surcroît. Toutes les élévations sont à travées, celles de l'étude-remise sont chacunes soulignées par un pignon. Les bâtiments sont en moellons enduits, avec chaines d'angles en grès et chambranles de baies en pierre de taille pour le logis et les communs, en briques pour les autres. Le toit du logis, à croupes, est couvert de tuiles plates et d'ardoises (arrêtiers), le toit en bâtière et les appentis du poulailler-clapier-pigeonnier et les toits à longs-pans couvrant les pignons des autres bâtiments sont couverts d'ardoises.

Depuis la cour, l'accès au jardin se fait par un degré. Le logis et l'étude sont distribués chacun par un escalier tournant à retour avec jour, la rampe d'appui de celui du logis est à balustres tournées.

Murscalcaire moellon enduit
brique
Toittuile plate, ardoise
Plansplan régulier en L
Étagesrez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, comble à surcroît, étage de soubassement
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans croupe
toit à longs pans pignon couvert
toit en bâtière noue
appentis
Escaliersescalier dans-œuvre : escalier tournant à retours avec jour suspendu, en charpente
escalier de distribution extérieur : escalier droit
États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Sarthe ; 3 P 223/38. Etat des sections de la commune de Nogent-le-Bernard. 1836.

  • AD Sarthe : 3 P 39-41. Commune de Nogent-le-Bernard. Matrice des propriétés foncières. 3 vol. 1838-1913.

    f° 827, 918 Archives départementales de la Sarthe, Le Mans : 3 P 39-41
Documents figurés
  • Plan cadastral de la commune de Nogent-le-Bernard. 1835. (Archives départementales de la Sarthe ; PC 223).

    Section D
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Pays du Perche sarthois - Hardy Julien