Dossier IA44004579 | Réalisé par
Lelièvre Françoise
Lelièvre Françoise

Chercheur, Service Patrimoine, Région Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Maison, 19 rue du Général-De-Gaulle, Paimbœuf
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Paimbœuf (commune)
  • Commune Paimbœuf
  • Adresse 19 rue du Général-De-Gaulle
  • Cadastre 1810 196  ; 1999 A 2ème feuille 1534

Le terrain, une parcelle de moins de 7 mètres de large comprise entre l'actuelle rue du Général-De-Gaulle et la rue Pierre-Jubau, a été arrenté par la duchesse de Lesdiguières le 25 février 1695 à François Baulieu, maître charpentier de navires. En 1766, un procès verbal des réparations à envisager à la charge du locataire, le négociant Barthelemy Bidaud, permet d'approcher la distribution de la première maison : un corps de bâtiment composé d'une boutique ouvrant au rez-de-chaussée sur la rue, de deux pièces à l'étage et de trois pièces en appentis au nord dont deux avec cheminée. En 1780, Michelle Grou rend aveu au marquis de Bruc sur une rente acquittée par Pierre Denis (le jeune ?) sur cette maison et sur une maison en vis à vis du côté de la Loire (n° 18). La maison actuelle a été reconstruite à la limite du XVIIIe et du XIXe siècle.

  • Période(s)
    • Principale : limite 18e siècle 19e siècle

La maison reprend le plan en L commun aux maisons reconstruites au sud de la rue dans la seconde moitié du XVIIIe siècle mais le gabarit a changé, comme le montre la maison mitoyenne à l'ouest (n° 21), moins élevée, dite neuve en 1764. Aux deux étages carrés dont la hauteur a augmenté, a été ajouté un comble à surcroît ; les deux travées centrées en façade sur la rue ont été remplacées par trois travées régulières. Le corps principal, simple en profondeur, est traversé par un couloir latéral liant la rue à la cour, à l'ouest d'une pièce servant à l'origine de magasin de commerce ; chaque étage est composé de deux pièces divisées par une cloison perpendiculaire à la rue. L'escalier en charpente a été rénové ; le limon et les balustres ont été conservés. Le corps secondaire a été partiellement détruit laissant visible le corps de l'escalier en partie haute, les anciennes portes palières ayant été partiellement fermées par des allèges ; restent au sud des celliers au-dessus desquels une terrasse a été récemment créée au niveau du plancher du premier étage.

  • Murs
    • gneiss moellon
    • granite moellon
    • tuffeau pierre de taille
  • Toits
    tuile mécanique
  • Plans
    plan régulier en L
  • Étages
    2 étages carrés, comble à surcroît
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • appentis
  • Escaliers
    • escalier hors-œuvre : escalier tournant à retours sans jour en charpente
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Etude de Me Aubinais. Procès verbal des réparations à faire à la maison des enfants mineurs de Mathurin Rousseau et de Marie Tessier. Acte passé entre Sylvestre Tessier, leur tuteur et Barthélémy Bidaud, négociant, le locataire, en présence de Louis Gileseau, maçon entrepreneur et Pierre Allain, charpentier. 27 juin 1765.

    Archives départementales de Loire-Atlantique, Nantes : 4 E 91/3

Annexes

  • AD Loire-Atlantique. 4 E 91/3 : notaire Aubinais. Procès verbal des réparations à faire à la maison des enfants mineurs de Mathurin Rousseau et de Marie Tessier. Acte passé entre Sylvestre Tessier, leur tuteur et Barthélémy Bidaud, négociant, le locataire, en présence de Louis Gileseau, maçon entrepreneur et Pierre Allain, charpentier. 27 juin 1765.
Date d'enquête 2004 ; Dernière mise à jour en 2004
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
Lelièvre Françoise
Lelièvre Françoise

Chercheur, Service Patrimoine, Région Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.