Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison ; 1 rue de la Poste

Dossier IA85002461 réalisé en 2020

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescour, jardin, mur de clôture, portail, communs
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Maillé
Lieu-dit : Bourg (le)
Adresse : 1 rue
de la Poste
Cadastre : 1835 A 487 ; 2020 B 826

Aucune construction ne figure à cet endroit sur le plan cadastral de 1835. Une petite habitation est édifiée en 1843, selon le cadastre, pour le compte de Jean Dallet époux Caquineau, charron. Elle est rachetée en 1870 par François Babin (1819-1890), époux de Louise Mounier, cultivateur-propriétaire. A sa mort, sa fille Marie-Louise Babin en hérite. Elle épouse en 1892 François Gousseau (1870-1962), et tous deux font démolir l'ancienne maison pour la remplacer par la demeure actuelle en 1893-1894. Pendant une grande partie du 20e siècle, François Gousseau sera un notable de la paroisse, président de la société de musique de Maillé. A la fin du XXe siècle, un atelier de pâtisserie (laboratoire, four) est établi par M. Maindron dans l'aile de communs à l'est de la cour.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1893, daté par source

La propriété prend place sur le côté nord-est du carrefour au centre du bourg. Elle est délimitée par un mur de clôture, surmonté d'une grille en ferronnerie et qu'interrompent un portail à l'ouest et une porte piétonne au sud.

La maison s'élève au sud-ouest de l'ensemble. Elle comprend un étage et est couverte d'un haut toit à croupes, en tuile mécanique, orné d'épis de faîtage en forme de pommes de pin, et au-dessus duquel s'élèvent des souches de cheminée en brique et pierre. Une corniche souligne le toit sur ses quatre côtés. Des pilastres en pierre de taille marquent les angles du bâtiment. La façade présente trois travées d'ouvertures, réparties symétriquement autour de la porte centrale. Celle-ci, abritée par une marquise en verre et métal, sous une corniche, possède un encadrement mouluré. Les autres baies présentent chacune un encadrement saillant et un linteau en arc segmentaire.

A l'est de la cour, se trouvent un probable ancien logement, sous un haut toit à croupes, et une aile de communs, le tout couvert en tuile mécanique et orné d'une génoise en brique. La brique se retrouve en élément de décor sur les pilastres d'angles et les encadrements des baies, saillants. Seule les clés de linteaux (en arc segmentaire) sont en pierre.

Murscalcaire moellon enduit
brique
Toittuile mécanique
Étages1 étage carré
Couvrements
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans croupe
TypologiesMaison indépendante ; Maison de maître ; 3
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée ; 3 P 1460 à 1465, 3578, 3579 (complétés par les registres conservés en mairie). 1836-1914 : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Maillé.

Documents figurés
  • Plan cadastral de Maillé, 1835. (Archives départementales de la Vendée ; 3 P 132 ; complété par l'exemplaire conservé en mairie).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.