Lotissement 2-12, rue Léon Gambetta à Bonnétable.
Auteur
Guillotin Yves
Guillotin Yves

Photographe, Service Patrimoine, Région Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté de communes Maine 301 - Bonnétable
  • Commune Bonnétable
  • Lieu-dit
  • Adresse 2-12 rue Léon Gambetta
  • Cadastre 1835 E 916-923  ; PCI 2016 AL 98-104
  • Dénominations
    lotissement
  • Parties constituantes non étudiées
    maison, communs

Non bâtie en 1747, le côté nord de l'actuelle rue Gambetta fut loti, en trois campagnes et pour au moins trois propriétaires différents, à la limite des XVIIIe et XIXe siècles ou dans la première moitié du XIXe siècle, avant 1835. A cette date, le lotissement créé au début de la rue pour le notaire Julien Livet comptait sept maisons et un bâtiment mitoyens le long de la rue, chacune avec un long jardin derrière. La plupart des maisons furent ensuite augmentées sur le jardin d'un second corps de bâtiment et de communs. Avant 1843, les 3e et 4e maisons furent réunies pour n'en former qu'une, dont les baies sur rue furent reprises (actuelle maison n° 6). En 1860, le bâtiment fut augmenté et converti en magasins à vins et la maison n° 12, qui lui est contigüe, fut surélevée d'un étage en 1868.

  • Période(s)
    • Principale : limite 18e siècle 19e siècle , (incertitude)
    • Principale : 1ère moitié 19e siècle , (incertitude)
    • Secondaire : 3e quart 19e siècle

Le lotissement comprend 7 parcelles larges d'environ 5,50 m et longues d'environ 30 m. Elles sont occupées par une rangée de six maisons alignées sur la rue, dont l'une formée par la réunion de 2 anciennes, avec cour et jardin derrière. Les maisons sont composées d'un corps sur rue simple en profondeur, d'un corps secondaire sur l'arrière (sauf la maison 4), parallèle ou perpendiculaire au premier et pour certaines de communs en retour d'équerre. La maison 12 comprend en outre un magasin réaffecté en garage. Les corps sur rue, construits sur sous-sol ou sur étage de soubassement rachetant la pente du terrain (maisons 8 et 10), sont en rez-de-chaussée, sauf la maison 2, surélevée d'un étage en surcroît et la maison 12, surélevée d'un étage carré. Toutes sont en maçonneries enduites. Les façades sur rue sont percées d'une porte et d'une fenêtre, sauf la maison 6 (porte encadrées de deux fenêtres) et la maison 12 (façade remaniée). La maison 10 se distingue par sa porte d'accès à l'étage de soubassement située sous la fenêtre. Les toits à longs pans, en appentis (corps secondaires) ou à croupe (magasin) sont couverts de tuiles plates.

  • Murs
    • maçonnerie enduit
  • Toits
    tuile plate
  • Étages
    sous-sol, étage de soubassement, 1 étage carré, étage en surcroît
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • appentis croupe
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Protections

Documents d'archives

  • Archives départementales de la Sarthe. 3 P 29/31. Matrice des propriétés foncières 1838-1913. (3 P 29 : folios 1 à 700. 3 P 30 : folios 701 à 1400, avec table alphabétique générale des propriétaires pour les trois volumes. 3 P 31. folios 1401 à la fin).

Date d'enquête 2015 ; Dernière mise à jour en 2016
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
Articulation des dossiers