Logo ={0} - Retour à l'accueil

Logement patronal et établissement administratif des huileries Marchand - 33, 35, 37 rue Garnier, Château-Gontier

Dossier IA53000571 réalisé en 2002

Fiche

Appellationslogement patronal et établissement administratif des huileries Marchand
Destinationsmagasin de commerce
Parties constituantes non étudiéesbureau, boutique, magasin industriel, garage, écurie, remise
Dénominationslogement patronal, établissement administratif d'entreprise
Aire d'étude et cantonMayenne - Château-Gontier Ouest
AdresseCommune : Château-Gontier
Adresse : 33, 35, 37 rue
Garnier
Cadastre : 1984 AI 346-347, 352

Bâtiments construits vers 1908 pour Félix Marchand, patron de l'huilerie de Pendu à Saint-Fort, à l'emplacement où, d'après les matrices cadastrales, son beau-père Victor Pottier possédait déjà une maison, un moulin à huile et un magasin construits respectivement en 1849, 1861 et 1875. L'huile produite à Pendu y était entreposée jusque dans les années 1940. Le directeur de l'usine y a résidé jusqu'à la mort de Félix Marchand fils en 1963. La devanture du magasin et des bureaux a été refaite vers 1985 lors l'installation d'un magasin de hifi et d'électroménager. La parcelle a été divisée entre plusieurs propriétaires.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1908, daté par source

Les deux bâtiments principaux sont disposés de façon contigüe sur la rue Garnier. La maison est à un étage carré et étage de comble et présente une double profondeur. Sa façade est organisée en trois travées, dont une travée forte à gauche formant saillie et caractérisée par sa toiture autonome, en pavillon haut, sa lucarne de comble et son balcon d'étage. Les encadrements des ouvertures, en calcaire taillé, se répartissent en trois types et confèrent sa richesse à l'édifice, bien que la maçonnerie soit en moellons enduits. Le second bâtiment, plus bas, abritait le magasin et le bureau. Son rez-de-chaussée était entièrement dégagé par l'emploi d'une poutre métallique, soutenue dans ses parties intermédiaires par deux fines colonnettes également en métal. Placée en léger retrait et déchargée de son rôle porteur, la cloison de façade était ainsi largement ajourée. L'étage de comble est éclairé au centre par une large lucarne qui portait le nom du propriétaire. Sur la cour, à l'arrière, donnaient un long bâtiment à rez-de-chaussée et comble à surcroît qui abritait les garages, l'écurie et le logement du palefrenier ainsi qu'une remise. C'est également rue Garnier qu'étaient installées les cuves à huile à partir desquels on remplissait les bonbonnes en verre destinées aux clients.

Mursmoellon enduit
Toitardoise
Étages1 étage carré, en rez-de-chaussée, étage de comble, comble à surcroît
Couverturestoit brisé en pavillon
toit à longs pans
État de conservationremanié
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Matrices des propriétés foncères bâties et non bâtie de Château-Gontier, 1833-1914

    fol. 989, 1086, 1437 Archives départementales de la Mayenne, Laval : 3 P 96
  • Matrices des propriétés foncières bâties de Château-Gontier, 1882-1914.

    cases 232, 861, 1429 Archives départementales de la Mayenne, Laval : 3 P 527-528
Documents figurés
  • [Les Huileries Marchand, à Saint-Fort]. 1907-1992. Ensemble de photogr. pos. (collection Fouret-Marchand).

    Collection particulière
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Nicolas Foisneau

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.