Logo ={0} - Retour à l'accueil

Lavoir des Roches, 13 avenue des Roches, Fontevraud-l'Abbaye

Dossier IA49010690 inclus dans Fontevraud-l'Abbaye : présentation de la commune réalisé en 2010

Fiche

Seul lavoir conservé à Fontevraud-l'Abbaye, il témoigne des infrastructures hydrauliques municipales du XIXe siècle.

Appellationslavoir des Roches
Parties constituantes non étudiéesabri, vanne
Dénominationslavoir
Aire d'étude et cantonFontevraud-l'Abbaye - Montsoreau - Saumur-Sud
Hydrographiesla); Fontaine d'Evrault Fontaine de Saint-Maimboeuf
AdresseCommune : Fontevraud-l'Abbaye
Lieu-dit : les Roches
Adresse : 13 avenue des
Roches
Cadastre : 2009 D 694

Par décision du Conseil municipal de Fontevraud-l'Abbaye, les lavoir et abreuvoir publics des Roches sont construits en 1820 par le maçon Malvert. Le site semble avoir accueilli un précédent lavoir (mention d'un bassin à pavage préexistant dans le devis de 1820), qui ne figure cependant pas sur le cadastre de 1813 ; l'abreuvoir, lui, est une création. L'appentis à usage d'abri qui longe le lavoir a été édifié postérieurement. Au XXe siècle, l'abreuvoir, devenu inutile, fut comblé et seul le lavoir demeure aujourd'hui (restauré en 2005).

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates1820, daté par source
2005, daté par source
Auteur(s)Auteur : Malvert entrepreneur attribution par source

Le lavoir est construit environ 70m en aval de la fontaine de Saint-Maimbœuf, dont il capte les eaux saines. Usées, ces eaux sont ensuite reversées, par l'intermédiaire d'une vanne, dans le ruisseau de la Fontaine d'Evrault, qui longe le site.

Le lavoir est constitué d'un long bassin rectangulaire, maçonné, bordé à l'est d'un appentis sur piliers en moyen appareil de tuffeau, couvert d'ardoises.

Murscalcaire
bois
enduit
moellon
moyen appareil
Toitardoise
Plansplan rectangulaire régulier
Étagesen rez-de-chaussée
Couverturesappentis
Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • AD Maine-et-Loire. O 559. Biens communaux . Fontevraud-l'Abbaye : lavoir, devis de construction du lavoir et abreuvoir des Roches (1er mai 1820).

    Devis des réparations et constructions à faire aux lavoir et abreuvoir publics de la commune de Fontevrault

    Lavoir

    Ce lavoir de onze mètres soixante six centimètres de long (ou soixante pieds) sur trois mètres vingt centimètres de large (ou dix pieds) sera revêtu de murs posés d'aplomb.

    Ces murs auront un demi mètre d'épaisseur (ou dix huit pouces) et un mètre trente centimètres de hauteur (ou quatre pieds) y compris les fondations et les pierres plates de recouvrement.

    Les fondations de ces murs seront construites en moelon tendre posés à mortier de terre, leur profondeur sera de soixante quinze centimètres, au dessous du niveau de pavage (ou de deux pieds).

    Les surplus de ces murs seront construits en moelon dur posé à mortier de chau de Champigny et sable. Leurs jointures et enduits seront faits avec de la chau de Brossé.

    Ces murs termineront par des pierres dures et plattes, qui seront fournies par la mairie à l'entrepreneur, elles seront retaillées par lui et posées de manierre à offrir du côté du dedans du lavoir une pente de seize centimètres (ou de six pouces). Le recouvrement de ces murs sera uni en toute sa longueur et largeur.

    L'écoulement de l'eau se fera dans le fossé voisin, qui est une décharge commune, par le moyen d'un conduit placé au bas dudit lavoir.

    La longueur de conduit sera de trois mètres vingt cinq centimètres (ou de dix pieds), il sera construit en pierre de taille, il aura vingt cinq centimettres quarrés de profondeur (ou huit pouces) dans lesdittes pierres de tailles.

    Au devant dudit conduit, il sera placé une pallete de vingt cinq centimettres de large (ou de huit pouces) sur soixante quinze centimettres de haut (ou deux pieds) qui sera contenuë dans deux montants en bois de chesne posés dans les murs.

    Les deux montants seront joints par une traverse dans laquelle sera adaptée un écrou en fer garni d'une clef sans laquelle on ne pourra lever la palette.

    L'écoulement journalier de l'eau du lavoir se fera par le dessus de la palette, ensuitte par le conduit cy dessus mentionné.

    L'entrepreneur fera enlever les vases qui se trouvent actuellement au fond du bassin dudit lavoir, de manierre à découvrir et laisser subsister un ancien pavage qui y existe dans une partie.

    Abreuvoir

    Les ouvrages à faire à l'abreuvoir sont de creuser à la profondeur de quatre vingt quatre centimettres (ou deux pieds et demi) une superficie de terrain de cinq mettres vingt un centimettres de long (ou seize pieds) sur quatre mettres vingt quatre centimettres de large (ou treize pieds) par la partie haute et de laisser au tour dycelui les pentes cy après, savoir par son entrée, deux mettres (ou six pieds) et par chacunne des autres faces soixante six centimettres (ou deux pieds).

    L'eau étant courante, le trop plain se coulera de lui même dans le fossé voisin, qui sert à l'écoulement des eaux et par le moyen d'un glacis en caillou, de trois mettres vingt cinq centimètres de long (ou dix pieds), sur un mètre de large (ou trois pieds).

    Evaluation de l'ouvrage à faire au lavoir et abreuvoir

    Lavoir

    Maçonnerie. La maçonnerie à faire au tour du lavoir consiste en quatorze doubles mettres ou quatorze toises.

    Dont sept en moelon tendre posés de mortier de terre évalués à raison de huit francs chacuns, cinquante six francs, ci 56 F

    Et sept en moelon dur posés à mortier de chau et sable enduits en chau de Brossé, estimés à raison de vingt francs chacuns, cent quarante francs, ci 140 F

    Les trois mètres vingt cinq centimètres de maçonnerie à faire en pierre de taille pour l'écoulement de l'eau du lavoir, la palette, les deux montants en bois chesne, leur traverse, l'écrou en fer avec sa clef, sont évalués à trente cinq francs, ci 35 F, 231 F

    Abreuvoir

    L'ouvrage à faire à l'abreuvoir consiste en l'enlèvement de trois mètres cubes de terre (ou une toise et demie) et en le pavage du glacis pour l'écoulement de l'eau, estimés ensemble dix huit francs, ci 18 F

    total 249 F

    Fait à Fontevrault par moi Antoine Rouillier, maçon soussigné, le premier mai mil huit cent vingt.

    Vu par nous, Maire de la Commune de Fontevrault, pour l'égalisation de la signature du Sieur Rouillier, expert.

    Fontevrault, le deux may 1820.

    [signature] J. Roy

    Par nous Sous-Préfet de l'arrondissement de Saumur et estimé qu'il y a lieu d'approuver le présent devis montant à 249 F des réparations et constructions d'un lavoir et d'un abreuvoir dans la Commune de Fontevrault.

    Saumur, le 14 décembre 1820.

    [signature] de Caney.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Maine-et-Loire. O 559. Communes. Fontevraud-l'Abbaye : lavoirs (1820-1910).

    AD Maine-et-Loire. O 561. Communes. Fontevraud-l'Abbaye : lavoir communal, affaire Corbineau (1878).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de Maine-et-Loire - Conservation départementale du patrimoine - Stalder Florian