Dossier d’œuvre architecture IA85001981 | Réalisé par
Suire Yannis (Contributeur)
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Vallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
Laiterie industrielle coopérative
Auteur
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
  • (c) Conseil départemental de la Vendée

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
  • Commune Sainte-Radégonde-des-Noyers
  • Lieu-dit Bourg
  • Adresse 16 rue de la Voie
  • Cadastre 1834 C 124  ; 2017 AC 331

Un moulin à vent, le moulin des Vignes, apparaît à cet endroit sur le plan cadastral de 1834. Après sa démolition, une laiterie industrielle, avec beurrerie à vapeur, est créée ici en 1891-1892 (statuts déposés le 26 juillet 1891, construction en 1892, enregistrée en 1895 au cadastre), au nom de la Société de la laiterie coopérative des cultivateurs réunis de Sainte-Radégonde-des-Noyers, dirigée par Pascal Giraud. Une photographie prise vers 1900 montre ce bâtiment avant son réaménagement. Les bâtiments sont en effet agrandis en 1900 et en 1914, selon le cadastre, prenant leur aspect actuel, et une caseïnerie est créée en 1926. Une cheminée en brique s'élève au-dessus de la laiterie, encore visible sur une vue aérienne vers 1960. Une partie des bâtiments est détruite en 1953 pour faire place à de nouveaux. A cette époque, l'établissement emploie une dizaine de personnes. La laiterie coopérative, qui collecte jusqu'à 5 millions de litres de lait dans les années 1960, adhère d'abord à l'Association centrale des laiteries coopératives des Charentes et du Poitou puis, en 1972, à l'USVAL (Union sud-vendéenne agricole laitière, siégeant à Saint-Michel-en-l'Herm). Elle cesse ses activités en 1975.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle, milieu 20e siècle
  • Dates
    • 1892, daté par source

L'ancienne laiterie comprend principalement un long corps de bâtiment, parallèle à la rue ; un autre, en rez-de-chaussée, perpendiculaire à la voie ; un troisième, dans le prolongement du second, haut d'un étage. Ce dernier est sans doute le plus ancien. Il présente une corniche, un bandeau et des ouvertures avec linteau en arc segmentaire. Le premier corps de bâtiment possède aussi des ouvertures à linteau en arc segmentaire, plus larges. Le deuxième, enfin, se distingue par son toi en terrasse et ses larges ouvertures à linteau en arc segmentaire et à encadrement en brique et en pierre.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
    • brique
  • Toits
    tuile creuse
  • Couvrements
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • terrasse
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Archives départementales de la Vendée. 3 P 3013, 3015, 3016, 3695. 1835-1958 : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Sainte-Radégonde-des-Noyers.

Bibliographie

  • BOURDU Daniel (dir.). Le canton de Chaillé-les-Marais, coll. Mémoire en Images, Alan Sutton, 2004, 128 p.

    p. 119

Documents figurés

  • 1834 : plan cadastral de Sainte-Radégonde-des-Noyers. (Archives départementales de la Vendée, 3 P 267).

Documents multimédia

  • Présentation de la laiterie coopérative de Sainte-Radégonde-des-Noyers sur le site internet http://www.letyrosemiophile.com/departements/VENDEE/85-Sainte-Radegonde.htm (consulté le 25 mai 2018).

Date d'enquête 2017 ; Date(s) de rédaction 2018
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
(c) Conseil départemental de la Vendée
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers