Dossier IA85003004 | Réalisé par
Suire Yannis (Contributeur)
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Laiterie industrielle, actuellement maisons, 3 et 5 chemin de Gand de Mil
Auteur
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
  • (c) Conseil départemental de la Vendée

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
  • Commune Damvix
  • Lieu-dit Gand de Mil
  • Adresse 3 et 5 chemin de Gand de Mil
  • Cadastre 1835 C 153  ; 2022 AH 138, 256, 331
  • Dénominations
    laiterie industrielle
  • Parties constituantes non étudiées
    logement, cheminée d'usine

La laiterie-beurrerie coopérative de Damvix est fondée par M. Prunier, propriétaire-agriculteur, dès 1890, ce qui en fait une des plus anciennes de la région. Très rapidement, de 7000 à 8000 litres de lait sont traités par an, fournis par les sociétaires, des petits éleveurs demeurant à Damvix et Arçais. Le cadastre mentionne la construction d'une beurrerie à vapeur en 1911. La production de beurre de la coopérative de Damvix est vite reconnue : elle reçoit une médaille de bronze dans la catégorie des Beurres du Poitou et de la Vendée au Concours général agricole de Paris en 1896, puis à nouveau en 1898 ; une médaille d'argent pour le beurre en 1926, 1927, 1929, 1930, 1934 et 1937 ; une médaille de bronze pour le lait en poudre en 1937 ; sans oublier une récompense à l'Exposition internationale de l'Industrie et du Travail à Turin (Italie) en 1911.

L'usine produit aussi de la caséine, et le petit lait ou babeurre est utilisé pour l'alimentation d'animaux dans une porcherie voisine (alors située de l'autre côté de la rue, à l'est). L'alimentation en eau, nécessaire en particulier pour le lavage du beurre ou alimenter les chaudières à vapeur et la caséinerie, s'effectue de plusieurs manières, notamment par un puits proche des bâtiments et, semble-t-il, par une canalisation souterraine reliée à la Sèvre Niortaise (ce qui aurait toutefois nécessité un système de relevage). Pour l'expédition du beurre, notamment vers Paris, la coopérative de Damvix bénéficie à partir de 1899 des services de l'Association centrale de Surgères, via les gares de Niort et de Surgères. Quant à la caséine, elle est expédiée à Surgères pour y être travaillée et commercialisée.

Les recensements de population permettent de suivre les occupants successifs de la laiterie et de la porcherie. En 1896, Pierre Pétorin, porcher, et son épouse, Suzanne Tranquillin demeurent à la laiterie, puis Christophe Daniel, seul, en 1901. Les lieux sont vacants en 1906 et 1911. En 1921, Louis Popinot est directeur de la beurrerie au nom de la Laiterie coopérative de Damvix, puis Georges Bonnin en 1926. La porcherie est rachetée par Marceau Bretaud, industriel à Vix (où il en possède une autre). Au recensement de 1931, Marcel Gautier, directeur de 1926 à 1947, et Abel Belaud, porcher pour Marceau Bretaud, habitent les lieux avec leurs familles. En 1936, c'est André Ouvrard qui tient la porcherie. Dans cet entre deux guerres, la coopérative continue à se développer, comme en atteste un crédit de 84000 francs accordés en 1925 par le Crédit agricole, sans doute pour étendre les bâtiments. La coopérative emploie alors 7 ou 8 laitiers ramasseurs indépendants, choisis chaque année par adjudication, un employé de maintenance de la chaufferie, un chauffeur, un contrôleur du lait fourni par les sociétaires, deux beurriers et un directeur, sous les ordres du président du conseil d'administration.

En 1947, à Marcel Gautier succède comme directeur M. Talbot. Le cadastre mentionne des agrandissements en 1947, 1950 et 1953. La coopérative transforme en 1955 1.656.721 litres de lait, fabriquant 76.849 kgs de beurre, 106.750 de poudre de lait, et 11.686 de caséine. De nouveaux agrandissements ont lieu en 1962, notamment avec la construction d'un grand bâtiment de production de poudre de lait, à l'ouest. Son élévation est en ossature de béton armé et remplissage en parpaings de béton. Les travaux sont réalisés par l'entreprise Grimaud, de Bouillé-Courdault. L'entreprise, alors présidée par Alfred Mounier, ferme cependant ses portes peu après. Les anciens locaux de la laiterie sont achetés par la commune en 1995 pour être transformés en logements.

L'ancienne laiterie est située à la sortie nord du bourg, dans le quartier de Gand de Mil (à l'origine, elle était isolée). Elle comprend plusieurs corps de bâtiments accolés. Les plus anciens se situent au nord, ouvrant sur une grande cour. On y observe notamment un ancien logement, constitué d'un corps central, à un étage et façade sur le mur pignon, et de deux ailes latérales en simple rez-de-chaussée, dont une, à l'est, abritait les bureaux. Cet ensemble se poursuit vers l'est par un ancien quai de déchargement puis une chaufferie au-dessus de laquelle s'élève encore une cheminée en brique. Au sud s'élèvent d'anciens bâtiments de production et de stockage de caséine et de poudre de lait, en partie transformés en logements.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
    • béton
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    1 étage carré
  • Couvrements
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Archives départementales de la Vendée ; 6 M 134. 1820-1936 : recensements de la population de Damvix (consultables en ligne sur le site des Archives départementales).

  • Archives départementales de la Vendée ; 3 P 873, 874, 875, 876, 878 et 3522. 1836-1950 : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Damvix.

  • Archives départementales de la Vendée ; 29 W 539. 1962 : dossier de permis de construire pour la laiterie coopérative de Damvix.

Documents figurés

  • Plan cadastral de Damvix, 1835. (Archives départementales de la Vendée ; 3 P 78).

Documents multimédia

  • Site internet www.camembert-museum.com (histoire de l'industrie laitière française et collection d'étiquettes de fromage), article de Marcel Gousseau sur la laiterie coopérative de Damvix (consulté le 1-4-2022).

Date d'enquête 2021 ; Dernière mise à jour en 2022
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
(c) Conseil départemental de la Vendée
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers