Logo ={0} - Retour à l'accueil

La Petite-Prouterie, ferme, actuellement maison.

Dossier IA72001716 réalisé en 2013

Fiche

Parties constituantes non étudiéesgrange, étable, remise, écurie, porcherie
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes Maine 301 - Bonnétable
AdresseCommune : Saint-Georges-du-Rosay
Lieu-dit : Petite-Prouterie (La)
Cadastre : 1835 B 546 ; 2014 B 330

En 1766, la ferme de La Petite-Prouterie comprenait un bâtiment unique, en deux corps sur le même alignement et sous même faîte, une cour et deux jardins. Le premier corps était distribué en logis à pièce à feu avec four et chambre froide, le second servant de grange. Cette dernière, construite en pan-de-bois sauf un mur-pignon fait à pierre chaux et sable, était en ruine en 1778.

Vers 1835-1837, la cour, bordée sur trois côtés de quatre bâtiments, comprenait deux mares et le puits. Un double toit à porcs jouxtait le logis, le second bâtiment était distribué en cellier, laiterie et grenier, le troisième en hangar et bergerie et le dernier en grange, écurie et étable.

Synthèse

La ferme fut probablement reconstruite ou augmentée une première fois entre 1778 et 1835. Subsistent de cette campagne les chambranles en pierre de taille des baies de la partie gauche du logis et des porcheries à deux loges prolongeant le four à pain (transformé en pièce du logis dans la 2e moitié du XXe siècle).

La ferme fut reprise une seconde fois dans le 1er quart du XXe siècle (date portée 1915 à l'intérieur de la grange). Le logis fut alors augmenté d'une pièce à droite (logis court augmenté en logis long) et sa façade reprise (corniche et chambranles de baies en briques), la grange-étable reconstruite ou augmentée et complétée par la charretterie (poutres métalliques profilées en H utilisées comme linteau et entraits de charpente) et l'écurie construite.

Période(s)Principale : 1ère moitié 19e siècle , (?)
Principale : 1er quart 20e siècle , porte la date
Dates1915, porte la date

Les bâtiments flanquent les trois côtés de la cour, le logis étant en fond. La porcherie est en rez-de-chaussée, les autres bâtiment ont un comble à surcroît. Tous sont construits en maçonneries de moellons sans chaînes en pierre de taille, sauf la charretterie, partiellement refaite en béton et flanquée d'un appentis essenté de planches. La grange et la remise se distinguent par leurs linteaux en métal. La face intérieure du pignon gauche de la grange porte la date 8 mai 191(5?).

Murspierre moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
bois essentage de planches
Toittuile plate
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
appentis
États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Hardy Julien