Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôtel particulier dit maison des Tréhoret, 7-9 place du Vieux-Marché

Dossier IA44004330 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénominationhôtel particulier
Appellationsmaison dite des Tréhoret
Dénominationshôtel
Aire d'étude et cantonGuérande - Guérande
AdresseCommune : Guérande
Adresse : 7-9 place du
Vieux-Marché
Cadastre : 1819 Z 57 ; 1989 AK 77

Selon un aveu du 23 septembre 1652, cet hôtel particulier appartient à Jean Tréhoret et Jane Lucas.

Période(s)Principale : 4e quart 15e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

Au cœur de la ville, cet hôtel particulier borde le côté ouest de la place du Vieux Marché. Il se compose de trois ailes organisées autour d'une cour intérieure accessible par un portail à l'Est. La cour est séparée de la propriété voisine par un muret recevant un puits mitoyen maçonné (fin XVe siècle). L'aile nord est la plus ancienne. Elle date de la fin du XVe ou du début du XVIe siècle. L'aile sud très remaniée au fil des époques date du XVIIe siècle. Enfin, à l'Est, la troisième aile, de la seconde moitié du XVIIIe siècle, fait la jonction entre les deux autres parties. Chacune des parties comporte un rez-de-chaussée, un étage carré et un étage de comble. Le gros œuvre en moellon de granite est souligné de granite taillé pour les encadrements et les chaînages d'angles. Le tuffeau est employé pour les lucarnes et les corniches.

L'aile nord correspond à la partie la plus ancienne. Les éléments d'architecture permettent une datation à la fin du XVe ou au début du XVIe siècle. Au rez-de-chaussée, elle conserve une cheminée monumentale en granite dont les piédroits taillés en biais se terminent par deux consoles en pyramide renversée superposées. Un arc de décharge surmonte le linteau monolithe. La porte rectangulaire visible depuis la cour est en place. On note que le linteau est le remploi d'une fenêtre à meneau. Le bâtiment initial se prolongeait à l'Ouest par au moins une salle au rez-de-chaussée et au premier étage (portes murées sur le pignon ouest). L'extrémité est de cette aile paraît postérieure. L'irrégularité de son plan s'explique par la présence de la ruelle du Saint-Esprit qui longe la collégiale Saint-Aubin.

L'aile sud à été construite au XVIIe siècle. Peu de vestiges de cet état sont conservés : pavage de granite au rez-de-chaussée, pignons découverts, ainsi qu'une ferme de la charpente. Cette partie à été fortement remaniée au XIXe siècle (escalier, cheminée, parquets).

L'aile est remplace peut-être dans la seconde moitié du XVIIIe siècle un bâtiment plus ancien. Elle comprend au rez-de-chaussée un passage donnant dans la cour intérieure. La façade sur cour est appareillée en moellon de granite au rez-de-chaussée et à pan de bois enduit à l'étage. Les niveaux supérieurs sont distribués par un escalier en bois à balustre en planche sciée (identique à l'aile nord).

L'actuel bâtiment est le fruit du remaniement d'au moins deux bâtiments préexistants, élevés à deux périodes distinctes. Il conserve des éléments d'architecture anciens intéressants qui témoignent des différents étapes de construction depuis la fin du Moyen Âge au XIXe siècle (cheminées limite XVe-XVIe siècle, XVIIIe et XIXe siècle, vantaux de portes XVIIe et XVIIIe siècle).

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • LANCIEN, Josick. La maison des Tréhoret place du Vieux Marché, notes dactylographiées, 17 juin 2003.

  • LE BŒUF, François. Considérations sur les métamorphoses d'un immeuble guérandais. Cahier du Pays de Guérande, n° 44, 2004.

    p. 56-59.
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Ville de Guérande - Dufrêche Frédéric
Frédéric Dufrêche

Société Atemporelle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.