Hôtel de voyageurs puis café et maréchalerie, puis garage de réparation automobile, actuellement maison 13, place de l'Eglise.
Auteur
Guillotin Yves
Guillotin Yves

Photographe, Service Patrimoine, Région Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté de communes Maine 301 - Bonnétable
  • Commune Saint-Georges-du-Rosay
  • Lieu-dit
  • Adresse 13 place de l'Eglise
  • Cadastre 1835 C 43, 47-49, 51  ; 2014 AB 77
  • Dénominations
    hôtel de voyageurs
  • Destinations
    maison
  • Parties constituantes non étudiées
    chambre, atelier

En 1835, le fonds constitué de cinq parcelles comprenait un bâtiment aligné sur la rue (sauf la partie droite, en avancée) à de deux ailes en retour. Il était divisé en trois maisons, celle de droite partiellement située sur le fonds voisin fut alignée sur la rue avant 1864. Le corps de porche fut converti en atelier de maréchalerie pour Beaudry, cabaretier puis maréchal, avant la limite des XIXe et XXe siècles et jusque en 1943 au moins, puis en garage.

Synthèse

Le corps de bâtiment sur rue, le corps de porche et l'aile en retour distribuée à l'étage en chambres desservies par une galerie extérieure, construits pour partie en pan-de-bois, ont été édifiés en trois principales campagnes, sans doute entre le XVIe siècle et le XVIIIe siècle au plus tard.

La partie la plus ancienne est probablement la partie centrale du corps sur rue (A de l'ill. 2), couverte d'une charpente à chevrons porteurs, accessible depuis la cour par la porte couverte en plein cintre et desservie par l'escalier intérieur en vis, très remanié.

Elle fut augmentée à droite du corps de porche (B de l'ill. 2) couvert d'une charpente à chevrons porteurs et pannes, lequel a remplacé un corps de bâtiment plus étroit (reprise des pignons visibles dans le comble, cf ill. 13 et 14), et à gauche du corps de bâtiment avec l'aile en retour (C de l'ill. 2), couverts d'une charpente à fermes à faux entraits et pannes. La chronologie relative de ces deux campagnes de travaux n'a pas pu être déterminée.

L'élévation du corps sur rue fut remaniée plusieurs fois au XIXe siècle (porte vers le sous-sol et fenêtre du rez-de-chaussée réunies par les même piédroits (disparues, cf ill. 3 et 4), chambranle de la porte charretière et corniche en briques) et au XXe siècles.

La seconde aile en retour fut construite après 1835 (appropriation du corps de porche en atelier de maréchalerie ?) et augmentée au XXe siècle d'ateliers, pour partie à charpente métallique, couverts en appentis.

Le bâtiment en retour d'équerre sur l'aile principale figurant sur le plan cadastral actuel a disparu.

  • Période(s)
    • Principale : 16e siècle , (incertitude)
    • Principale : 17e siècle , (incertitude)
    • Principale : 18e siècle , (incertitude)
    • Secondaire : 19e siècle
    • Secondaire : 20e siècle

L'édifice est composé d'un bâtiment formé de trois corps, dont un corps de porche à droite, et de deux ailes en retour, celle de gauche prolongée par des communs en appentis, celle de droite prolongée par des ateliers en appentis récents.

Le bâtiment sur rue comprend un rez-de-chaussée partiellement surélevé sur étage de soubassement et un étage carré, et l'aile en retour gauche un étage carré, les autres bâtiments sont en rez-de-chaussée.

Le gros-oeuvre est partie en maçonnerie enduite, partie en pan-de-bois (élévations sur cour du corps central (pour partie à l'étage) et de l'aile en retour gauche).

Le corps central est desservi par un escalier intérieur en vis et en bois. L'étage de l'aile en retour gauche, divisée en trois travées et distribuée en une chambre par travée, est desservie par une galerie extérieure aujourd'hui accessible depuis la cour par un escalier droit en bois.

Les ateliers sont couverts de tôles ondulés et de ciment amianté.

  • Murs
    • pierre maçonnerie enduit
    • bois pan de bois enduit partiel
  • Toits
    tuile plate, tôle ondulée, ciment amiante en couverture
  • Étages
    étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • appentis
  • Escaliers
    • escalier intérieur : escalier en vis en charpente
    • escalier de distribution extérieur : escalier droit en charpente
Date d'enquête 2013 ; Dernière mise à jour en 2014
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général