Hôtel de voyageurs dit hôtel du Lion d'Or, actuellement immeuble à logements et magasin de commerce.
Auteur
Guillotin Yves
Guillotin Yves

Photographe, Service Patrimoine, Région Pays de la Loire.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté de communes Maine 301 - Bonnétable
  • Commune Bonnétable
  • Lieu-dit
  • Adresse 1 rue du maréchal Leclerc
  • Cadastre 1835 E 359  ; PCI 2016 AK 377
  • Dénominations
    hôtel de voyageurs
  • Destinations
    immeuble à logements, magasin de commerce

Réputé selon la tradition orale avoir été fondé au Moyen-Age sous le nom de Tourne-Bride, l'hôtel du Lion d'Or est mentionné en 1541. En 1688 la maison était muni d'un jeu de boulle couvert en bardeaux et d'un jardin. En 1787, l'hôtel était distribué au sous-sol en cave, au rez-de-chaussée en cuisine, cellier salon et deux chambres, et à l'étage en 6 chambres dont une longue donnant sur le carrefour du Lion d'Or et une autre donnant sur la rue Saint-Nicolas. La cour renfermait un magasin et une écurie avec cave derrière. Jusque vers 1830, les élévations sur rue étaient ornées de figurines grotesques grimaçantes et tirant la langue formant les encoignures du haut des fenêtres et leur claveau. En 1835, la maison occupant l'angle du carrefour du Lion d'Or était de plan en U, la cour avec les communs donnait par une porte cochère rue de l'Herminière (actuelle rue Saint-André-de-Gelly). L'hôtel, avec écuries et remises, fut augmenté vers 1885 pour Jean Luccard.

Synthèse

La partie la plus ancienne de l'hôtel semble être la partie basse de l'aile ouest du bâtiment en U, comme l'indique le mur de refend percé de deux arcs brisés et la porte à linteau orné d'une accolade et d'un écu (ancienne porte d'accès extérieure?) du sous-sol. Elle peut remonter au moins à la limite des XVe et XVIe siècles. Les parties hautes et les deux autres corps sont plus difficiles à dater, tant ils apparaissent remaniés aux XIXe et XXe siècles. La petite cour sud, située entre les deux ailes en retour, à été couverte à la limite des XIXe et XXe siècles d'une verrière sur charpente métallique. Les communs, édifiés avant 1835, ont également été remaniés, le hangar à charpente métallique couvrant partiellement la cour date de la 1ère moitié du XXe siècle.

  • Période(s)
    • Principale : limite 15e siècle 16e siècle , (incertitude)
    • Principale : Temps modernes
    • Secondaire : 19e siècle
    • Secondaire : 20e siècle

L’hôtel, de plan en U, compte un sous-sol, 1 étage carré et 1 étage de comble. Construit en maçonnerie enduite et percé de baies à chambranles de bois ou de pierre de taille (partie droite de la façade sur la rue Saint-André-de-Gelly) il est couvert de toits à longs pans avec noues, sauf l'ancienne cour située entre les deux ailes en retour, couverte d'une verrière. Le pan ouest est couvert d'ardoises, les autres pans de tuiles plates. Les communs, dont une grande remise sont en rez-de-chaussée et couverts de tuiles plates. le hangar à charpente métallique couvrant une partie de la cour est couvert de métal et de matériaux synthétiques.

  • Murs
    • pierre maçonnerie enduit
    • brique enduit (incertitude)
  • Toits
    tuile plate, ardoise, métal en couverture, verre en couverture, matériau synthétique en couverture
  • Plans
    plan régulier en U
  • Étages
    sous-sol, en rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
  • Couvertures
    • toit à longs pans noue
    • verrière
  • Escaliers
  • État de conservation
    remanié
  • Techniques
    • sculpture
    • peinture
  • Représentations
    • écu, accolade, cartouche, fleur
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Éléments remarquables
    porte
  • Protections

Documents d'archives

  • AD Sarthe : 4 E 60/387. Etude de Me BORDIER, notaire de la ville et de la baronnie de Bonnétable. Inventaire après décès de Michel, Étienne Martin dit Fortris, aubergiste, dans sa maison où pend l'enseigne du Lion d'Or, carrefour du Lion-d'Or à Bonnétable. 18-24 juillet 1787.

    Archives départementales de la Sarthe, Le Mans : 4 E 60/387
  • AD Sarthe : H Dépôt 5 / B 2. Maison de charité et bureau de bienfaisance de Bonnétable. Fondation, privilèges. 1596-1784.

    Archives départementales de la Sarthe, Le Mans : H Dépôt 5 / B 2
  • Archives départementales de la Sarthe. 3 P 29/31. Matrice des propriétés foncières 1838-1913. (3 P 29 : folios 1 à 700. 3 P 30 : folios 701 à 1400, avec table alphabétique générale des propriétaires pour les trois volumes. 3 P 31. folios 1401 à la fin).

  • Archives départementales de la Sarthe : 3 P 40 / 38-39. Matrice des propriétés bâties 1882-1911. (3P 38 : cases 1 à 600. 3 P 39 : cases 601 à la fin, avec table alphabétique générale des propriétaires pour les deux volumes).

Bibliographie

  • GUY, Auguste. Etude historique sur Bonnétable. Paris ; Autremencourt, 1995. 362 p. Fac-similé de l'édition de 1895.

    p. 4, 345.
Date d'enquête 2015 ; Dernière mise à jour en 2016
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
Articulation des dossiers