Dossier d’œuvre architecture IA85001841 | Réalisé par
  • inventaire topographique, Commune de Luçon
Haras, dit dépôt d'étalons, 11 rue du Gaz
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Luçon (commune) - Luçon
  • Commune Luçon
  • Adresse 11 rue du Gaz
  • Cadastre 2005 AP 75
  • Dénominations
    haras
  • Précision dénomination
    dépôt d'étalons
  • Parties constituantes non étudiées
    logement, écurie, hangar agricole

Le dépôt d'étalons de Luçon, succursale des haras de La Roche-sur-Yon, a été construit en 1878 par l'entrepreneur luçonnais Henri Hibert fils, d'après les plans dressés en 1877 par l'architecte municipal Charles Smolski. Selon un accord entre les deux parties, Hibert a acquis le terrain, construit le dépôt à ses frais et vendu l'ensemble à la Ville. Le dépôt a cessé ses activités vers 1985 ; actuellement l'immeuble est une maison particulière, remaniée à cet effet.

  • Murs
    • calcaire
    • enduit
    • moellon
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    1 étage carré
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • croupe
  • Escaliers
    • escalier dans-œuvre
  • État de conservation
    remanié
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Archives départementales de la Vendée ; E dépôt 128. 1 M 17 :

    - Le 9 août 1877, devis d'une écurie pour 7 chevaux et d'un logement de palefrenier par Charles Smolski, architecte municipal, pour la somme de 12909 francs. - Délibération du Conseil municipal le 19 septembre 1877 : Henri Hibert achètera un terrain, construira le dépôt selon les plans de l'architecte municipal et, ensuite, la Ville fera l'acquisition de l'immeuble. - Le 1er mars 1878, décompte par Charles Smolski, architecte municipal, des travaux exécutés par Henri Hibert pour le dépôt d'étalons et le logement du palefrenier. - Le 13 novembre 1881, acte de vente (étude Jolly, Luçon) de l'immeuble à la Ville par Henri Hibert fils, entrepreneur de bâtiments. L'ensemble se compose d'une maison de gardien sur rue avec grenier à fourrage, d'une écurie plafonnée avec 5 stalles et un box à chaque extrémité, d'un hangar, de toilettes, puits, pompe, mangeoires, rateliers etc.

  • Archives départementales de la Vendée ; 1 O 397. Le 3 juillet 1881, promesse de vente de l'immeuble à la Ville par l'entrepreneur Henri Hibert fils. Il est précisé que les bâtiments sont presque neufs ; ils comprennent une maison de gardien, une écurie, un hangar etc. La commune avait traité avec Hibert pour la construction et devait le rembourser en 1895 ; la décision d'acheter l'immeuble a été prise par la Ville en 1881.

Documents figurés

  • Projet de dépôt d'étalonsétalons. Dessin aquarellé, par Charles Smolski, architecte de la ville, vers 1877. (Archives départementales de la Vendée ; E dépôt 128, 1 M 17).

  • Plans du dépôt d'étalons. Tirage sur papier, par Perreau, architecte, 1930. (Archives départementales de la Vendée ; (Fi) 1 O 397-3).

  • Plan et coupes du dépôt d'étalons. Plans dressés par le cabinet d'expertise Roux, vers 1930. (Archives départementales de la Vendée ; (Fi) E dépôt 128, 1 M 26:8).

Date d'enquête 2011 ; Date(s) de rédaction 2011
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
Articulation des dossiers