Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, métairie de la Fauche

Dossier IA85001818 réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénominationmétairie
AppellationsLa Fauche
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonLuçon (commune) - Luçon
AdresseCommune : Luçon
Lieu-dit : la Fauche
Cadastre : 1816 B 676-678 ; 1845 D 416 ; 2005 oD 447-448

La métairie de la Fauche se compose essentiellement - en ce qui concerne les bâtiments - d'un logis et d'une vaste étable-grange, comme le montre le plan cadastral de 1816 ; dans ce dossier, seuls les références cadastrales des bâtiments sont notées. A la fin du XVIIIe siècle, la métairie s'appelait la Fauche Parent et appartenait à Alphonse Henry Coutouly de la Vergne, docteur en médecine. En 1816, lors de la levée du premier plan cadastral, elle appartient à Philippe Escalier-Maigre ; en 1845, lors de la levée du second plan cadastral, le propriétaire est le même. Le logis peut être daté de 1772 grâce à l'inscription qui surmonte la porte d'entrée : IR 1772 NO (IR est difficile à interpréter ; le dernier chiffre du millésime est lu sous réserve ; NO est mis pour ANNO, année). On ne note pas de travaux avant 1878, date à laquelle le propriétaire d'alors, Pierre Thiré, agrandit la maison. Ces travaux sont aisément identifiables en comparant les plans cadastraux de 1845 et actuel et en observant le bâtiment : la maison a été prolongée vers l'est d'une pièce. En revanche, rien ne prouve que les adjonctions du côté nord datent de la même campagne. Enfin, à la fin du XXe siècle, la grange a été partiellement aménagée en demeure.

Période(s)Principale : 3e quart 18e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates1772, porte la date
1878, daté par source
Murscalcaire
enduit
moellon
Toittuile creuse
Étagesétage de comble
Couverturestoit à longs pans
croupe
Escaliersescalier dans-œuvre : en charpente

Techniquessculpture
Représentationsordre corinthien
Précision représentations

Un motif sculpté - vraisemblablement un chapiteau corinthien - surmonte la porte de la façade nord ; il s'agit d'un remploi de provenance inconnue.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée ; 3 E 49/80 (étude Mariteau). Location pour sept ans de la maison et dépendance de la Fauche Parent par Alphonse Henry Coutouly de la Vergne, docteur en médecine (représenté par Henry Coutouly de la Vergne), à Pierre Didot, laboureur, le 24 mai 1790.

  • Archives départementales de la Vendée ; 3 E 49/85 (étude Mariteau). Location pour cinq ans de la maison et dépendance de la Fauche Parent par Alphonse Henry Coutouly de la Vergne, docteur en médecine, à Pierre Didot, le 17 messidor an VIII (6 juillet 1800).

  • Archives départementales de la Vendée ; 3 E 49/114 (étude Pillenière). Inventaire de la succession de feu Pierre Didot, cultivateur à la Fauche, en vendémiaire an IX (octobre 1800). A la Fauche, les biens comprennent bœufs, veaux, juments, froment, charrettes, barriques, charrues etc. ; leur valeur est estimée 13419 francs.

  • Archives départementales de la Vendée ; 3 P 1413. Matrices du cadastre de 1845, en particulier le Registre présentant les augmentations et diminutions survenues dans la contenance et les revenus portés sur les matrices cadastrales. - En 1880 pour la parcelle D 416 : mention d'augmentation de construction de maison pour Pierre Thiré ; les travaux sont achevés en 1878 et l'impôt foncier passe de 30 à 45 francs.

Documents figurés
  • Plan cadastral de 1816. (Archives départementales de la Vendée ; E dépôt 128, 1 G 3).

  • Plan cadastral de 1845. Dessin aquarellé. (Archives départementales de la Vendée ; E dépôt 128, 1 G 8).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Réau Marie-Thérèse