Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme - l'Etarderie, Saint-Léger

Dossier IA53003100 réalisé en 2005

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesétable, toit à porcs, remise
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes d'Erve-et-Charnie - Sainte-Suzanne
AdresseCommune : Saint-Léger
Lieu-dit : l' Etarderie
Cadastre : 1842 D 93 ; 1982 D 107, 109, 481, 482

L'Etarderie relevait de la seigneurie des Pins. En 1750, elle appartenait à Antoine Lemesnager, d'Evron. Elle figure dans les amendes et remembrances de 1769. En 1842, elle était constituée d'un bâtiment principal servant de logis-étable et d'une petite dépendance. La partie logis a été construite au XVe siècle ou au XVIe siècle avec une ossature de bois. Elle a par la suite été pourvue de murs de pierre. Elle a été convertie en étable lors de la construction d'un nouveau logis indépendant en 1873. Ses ouvertures ont été refaites dans le troisième quart du XXe siècle. La partie étable a été complètement remaniée ou reconstruite et la remise et la seconde étable édifiées dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Le logis a été remanié dans le dernier quart du XXe siècle.

Période(s)Principale : Fin du Moyen Age
Principale : Temps modernes
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Dates1873, daté par source

La ferme de l'Etarderie est constituée de quatre bâtiments maçonnés, disposés pour trois d'entre eux sur les trois côtés de la cour. Ils sont construits en moellons de grès. Seul le logis actuel conserve sa toiture en ardoise. Les autres ont été refaites en ardoise en fibrociment et en tôle. L'ancien logis, construit en rez-de-chaussée et doté d'ouvertures refaites en ciment, présente sur le mur nord une structure de poteaux de bois masquée à l'extérieur par le mur de pierre. On en distingue un poteau mortaisé à la sablière et un lien oblique. La face inférieure de la sablière est percée d'une fente continue, ce qui laisse ouverte la question du remplissage : torchis, planches, clayonnage ? La charpente, postérieure au pan de bois, est du type à ferme et à panne, sans faux entrait. L'étable contiguë à l'ancien logis possède un comble à haut surcroît. Ses baies sont en granite taillé, sauf les jours, en brique. Le logis actuel, à comble à bas surcroît, est percé d'ouvertures en pierre de taille de calcaire marbrier au sud et de baies moderne en moellons et en bois sur la façade nord qui donne sur la cour de ferme. La seconde étable comporte un comble à bas surcroît accessible par une porte haute passante. Ses baies sont en moellon et en bois. Contre son pignon sud s'adosse un appentis qui devait servir de porcherie. La remise, construite en léger retrait au sud s'ouvre par une grande porte aux piédroits en brique et au linteau en bois. L'Etarderie appartient au type IIC des fermes.

Mursgrès moellon sans chaîne en pierre de taille
bois
Toitardoise, matériau synthétique en couverture, tôle ondulée
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
appentis
TypologiesLa typologie des fermes est établie en fonction de l'importance des remaniements entrepris après l'établissement du cadastre en 1842. Type I : simple remaniement de l'existant. Type II : reconstruction partielle ; IIA : remaniement du logis ; IIB : remaniement complet ou reconstruction sur place du logis ; IIC : reconstruction du logis avec remaniement des dépendances principales. Type III : reconstruction complète. Type IV : construction ex nihilo.
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Mayenne : 471 J 22. Chartrier de Montecler. Censif du fief des Pins. 1782.

  • Archives départementales de la Mayenne : 471 J 35. Chartrier de Montecler. Projet d'aveu de la Marquise de Montecler à Monsieur pour la partie de son marquisat relevant de la baronnie de sainte-Suzanne. Domaine et fief des Pins. 1783.

  • Archives départementales de la Mayenne : 471 J 35. Chartrier de Montecler. Amendes et remembrances des pleds et assises du marquisat de Montecler tenues au château dudit lieu par le fief et seigneurie des Pins en dépendant. 1769-1789.

  • Archives départementales de la Mayenne : 3 P 403. Matrices des propriétés foncières bâties et non bâties de Saint-Léger, 1842-1911.

Bibliographie
  • ANGOT, Alphonse-Victor (abbé), GAUGAIN, Ferdinand (abbé). Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne. Laval : A. Goupil, 4 vol., 1900-1910.

    t. 4, p. 328
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Nicolas Foisneau

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Davy Christian
Christian Davy

Chercheur au service Patrimoine de la Région Pays de la Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.