Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme dite métairie de la Bretèche

Dossier IA72001458 réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsmétairie de la Bretèche
Parties constituantes non étudiéesgrange, étable à vaches, étable à chevaux, laiterie, toit à porcs, hangar agricole, puits
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonForêt de Bercé - Le Grand-Lucé
AdresseCommune : Pruillé-l'Éguillé
Lieu-dit : la Bretèche
Cadastre : 1834 B5 813 ; 1987 B5 571

La Bretèche, métairie du chapître de la collégiale Saint-Julien, fut vendue comme bien national le 14 mars 1791 pour 13 200 livres à Pierre Rayer, marchand à Pruillé-l'Eguillé. Au XIXe siècle, le tracé de la route de Pruillé-l'Eguillé à Jupilles est modifié au profit d'une voie plus rectiligne : la route passe alors plus près de la ferme. En 1924, Eugène Papin achète la Bretèche au prêtre Ernest Godefroy. En 1931, il rénove l'ensemble de la ferme, qui est alors l'une des premières à être électrifiées dans la commune, et reconstruit une partie des bâtiments agricoles. La Bretèche devient une ferme-modèle pour son époque. Des excursions y sont alors organisées. Aujourd'hui, les anciennes étables ont été aménagées en habitation. Une stabulation a été récemment installée. La maison est antérieure au XIXe siècle, mais elle a été très rénovée en 1931.

Période(s)Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 1er quart 21e siècle

La métairie est proche du bourg. Elle se compose de plusieurs bâtiments réunis autour d'une vaste cour rectangulaire. La maison était constituée autrefois d'une chambre à feu et d'une chambre froide. Il y subsiste une trémie en charpente pour monter au grenier. Dans le prolongement ouest de la maison, une grande dépendance abritait un banc de scie à double transmission électrique, qui actionnait les moulins, baratte, écrémeuse, pressoir... Les toits à porcs en briques noires de Pruillé-l'Eguillé disposent d'une courette partiellement fermée par un muret. A leur suite, la buanderie à laquelle sont accolés des casiers à lapins a perdu sa cheminée. Il est permis de se demander si elle n'a pu constituer autrefois une habitation. La grange dispose d'issues à l'avant et à l'arrière. A l'entrée de la ferme, à proximité de la route de Jupilles (dernier tracé remontant à 1875), se dresse encore le socle de pierre et de chaux d'une croix.

Murscalcaire
brique
enduit
moellon
pierre de taille
Toitardoise
Étagesrez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
TypologiesFerme à plusieurs bâtiments. Logis: 2 pièces (pièce à cheminée, pièce froide).
État de conservationbon état, remanié
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • AD Sarthe ; 1 Q 362 : Biens nationaux. Estimations des biens par expertise.

    Ladite ferme est composée de deux chambres, l'une chauffante, l'autre froide, et grenier dessus. Au bout des dits bâtiments se trouve une étable aux boeufs dans le même tenant, plus une écurie aux chevaux séparée des dits bâtiments, avec un hangar au bout sous même faîte, plus une grange séparée, plus des toits à porcs en très mauvaise réparation. Le tout en carreaux. A côté desquels se trouvent un fournil servant de boulangerie, aussi en très mauvaise réparation, plus un jardin d'équerre. Le fournil joignant de toutes parts les dites terres de la ferme contenant 30 chaînées. Plus un autre jardin joignant le chemin d'un bout du bourg de Pruillé qui conduit à Château-du-Loir, de l'autre bout les bâtiments de ladite ferme, les deux côtés joignant les terres de ladite ferme contenant 40 chaînées. Plus un champ, etc.

  • AD Sarthe ; 1 Q 373 : Biens nationaux. Ventes.

    La métairie de la Bretèche dépendant du ci-devant chapitre de Pruillé l'éguillé, consistant en bâtiments, écuries, étables, grange, cour, issues, joignant 10 chaînées de jardin, 50 journaux de terres labourables, 4 arpents et demi de pré, 2 arpents de taillis, 40 chaînées de bois et broussils.

Références documentaires

Bibliographie
  • DAIRON, Roxane, DUMAS, Claude, LE BISSONNAIS, Jean-Pierre [et al.]. Pruillé-l'Eguillé : le véritable calvaire de la Bretèche. Au Fil du Temps, 31 janvier 2008, n° 31.

    p. 43-44
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Syndicat de Pays de la Vallée du Loir - Aquilon Stéphanie
Stéphanie Aquilon

Chargée de mission Inventaire du Patrimoine PETR Pays Vallée du Loir


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.