Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme dite la Vacherie

Dossier IA85001943 réalisé en 2017

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescour, grange, étable, dépendance
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Sainte-Radégonde-des-Noyers
Lieu-dit : Vacherie (la)
Cadastre : 1834 B 110 ; 2017 OB 371

La Vacherie est représentative des fermes ou cabanes de marais desséchés créées à l'issue des dessèchements de marais au milieu du 17e siècle. Elle fait partie des exploitations que l'abbaye de Moreilles s'est réservée en échange de la cession de ses marais à la Société du Petit-Poitou. En 1744, la cabane de la Vacherie fait partie des biens affermés par l'abbaye de Moreilles à Mathurin et Marguerite Lhonnoret-Carrière, de Sainte-Gemme-la-Plaine. La cabane figure sur la carte de Cassini quelques années plus tard, puis sur le plan cadastral de 1834, avec la même disposition au sol qu'aujourd'hui. A cette date, elle appartient à Louis Gaudineau. Le logis a pu être construit à la fin du 18e siècle ou au début du 19e. Les dépendances témoignent de l'importance de l'élevage dans les marais au 19e siècle.

Période(s)Principale : limite 18e siècle 19e siècle

La ferme comprend, outre les bâtiments agricoles contemporains, un logis et des dépendances de part et d'autre, le tout en retrait par rapport à la voie mais à proximité du canal. Le logis comprend un rez-de-chaussée et un grenier. Parmi les dépendances qui l'encadrent, figure une vaste grande-étable. Si, contrairement à la plupart des granges-étables de la région, elle n'a pas sa façade sur le mur pignon, sa partie de façade en pignon, sur le mur gouttereau, rappelle cette forme d'architecture rurale.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étagesen rez-de-chaussée, étage en surcroît
Couvrements
Couverturestoit à longs pans
TypologiesFerme de plan allongé, Cabane de marais desséchés
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée. 3E 42/9-2-3. 1744, 29 décembre : bail à ferme pour neuf années de la maison et des deux métairies de Chavigny, des deux métairies de Bonde-Coux, de la cabane ou métairie de la Vacherie, des dîmes de Frosse et des terrages de Chavigny, le tout à Sainte-Gemme-la-Plaine, Saint-Jean-de-Beugné, Sainte-Radégonde-des-Noyers et Corpe, fait par le prieur et les prêtres et religieux de l'abbaye de Moreilles, à Mathurin et Marguerite Lhonnoret-Carrière, tous deux de Chavigny, à Sainte-Gemme-la-Plaine.

  • Archives départementales de la Vendée. 3 P 3013, 3015, 3016, 3695. 1835-1958 : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Sainte-Radégonde-des-Noyers.

  • Archives de la Société des marais du Petit-Poitou, Chaillé-les-Marais. Liasse n° 10 "Actes constitutifs, 1640-1646".

Documents figurés
  • 1834 : plan cadastral de Sainte-Radégonde-des-Noyers. (Archives départementales de la Vendée, 3 P 267).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis