Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme dite la métairie du Colombier, actuellement maisons, 1 et 3 rue Georges-Clemenceau

Dossier IA85002197 réalisé en 2019

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescour, étable, grange, dépendance, puits
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Vix
Lieu-dit : Bourg
Adresse : rue
du Vivier
Cadastre : 1836 C 365 ; 2019 AI 415 et 416

Le plan cadastral montre que les deux propriétés actuelles (1 et 3 rue Georges-Clemenceau) n'en formaient qu'une. Ici se trouvait avant la Révolution une des métairies à partir desquelles on exploitait les terres hautes et les marais dès avant le dessèchement de ces derniers au XVIIe siècle. Il s'agissait de la métairie du Colombier, encore appelée comme telle sur le cadastre de 1836-1837. Le 9 janvier 1683, André de Chasteauneuf, seigneur des Vignolières, vend la métairie du Colombier (et celle de la Chaignée) à Jean Revillaud, marchand de draps de soie à Fontenay-le-Comte, époux de Gabrielle Fèvre. Il en a hérité de ses parents, Jacques de Chasteauneuf, seigneur de Pierre-Levée, et Jeanne-Marie Regnaud.

Le 23 octobre 1824, la métairie du Colombier est vendue par Jean-Baptiste Vinet, maire de Montreuil, à Louis-Léonard Vinet son frère, demeurant à Fontenay-le-Comte, pour 9000 francs. Ils sont les fils de Rose-Geneviève Macaud (1716-1793), épouse de Paul-Hygen Vinet, et elle-même issue de la famille Macaud de la Sablière qui possédait au XVIIIe siècle plusieurs biens à Vix et dans les environs. Le 1er juillet 1834, devant Lemercier, notaire à Fontenay-le-Comte, l'acte de partage des biens de Louis-Léonard Vinet attribue le Colombier à son fils, Léonard-Hygin Vinet (1805-1886), propriétaire et avocat à Fontenay-le-Comte. Il en est toujours propriétaire au cadastre de 1836. En 1838, il vend à la municipalité le champ du Clouzy, dépendant de la métairie du Colombier, pour y établir le cimetière. Il se défait finalement de la métairie au cours d'une vente aux enchères organisée le 28 mars 1842. La métairie est alors divisée en deux.

Dès 1843, une partie de l'ancienne ferme est reconstruite pour André Plaire époux Phelippeau, ce qui pourrait correspondre au style architectural de l'actuel numéro 3. Quant à la maison du numéro 1, elle est achetée en 1889 à Amédée Gourdin, percepteur, par André Bouhier (1832-1914), cultivateur qui demeurait auparavant dans les marais de Drapelle. C'est sans doute lui qui la fait reconstruire, vers 1900. Marié en 1895 avec Geneviève Denis (1844-1929), veuve Guéret, il en divorce en 1906. Un inventaire de leurs biens est alors dressé dès 1905. La maison, qui a abrité un médecin, Gabriel Morel, vers 1930-1950, a été remaniée à la fin du 20e siècle.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle, limite 19e siècle 20e siècle

L'ancienne ferme du 3 rue Georges-Clemenceau, située en retrait par rapport à la voie, est composée d'un logis et de dépendances (grange, étable...), placées dans son prolongement pour les unes, en appentis à l'arrière pour les autres. Un puits se trouve à l'avant, à la jonction entre le logis et la dépendance qui le prolonge. La façade du logis présente trois travées d'ouvertures, réparties symétriquement autour de la porte centrale.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, comble à surcroît
Couvrements
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
TypologiesFerme de plan massé, Dépendances en appentis à l'arrière
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée, 3 E 37/607. 1824, 23 octobre : vente de la métairie du Colombier, à Vix, par Jean-Baptiste Vinet à Louis-Léonard Vinet.

  • Archives départementales de la Vendée, 3 E 37/F. 1842, 28 mars : vente aux enchères de la métairie du Colombier, à Vix, par Léonard-Hygen Vinet, devant Lacombe, notaire à Fontenay-le-Comte.

  • Archives départementales de la Vendée, 3 E 63/229. 1905, 10 février : inventaire des biens d'André Bouhier et Geneviève Denis.

  • Archives départementales de la Vendée. 3 P 3392 à 3401, 3725 (complétés par les registres conservés en mairie). 1837-1971 : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Vix.

  • Archives municipales, Vix. 1 N 2 à 10. 1803-1990 : actes notariés concernant des biens communaux à Vix.

Documents figurés
  • Plan cadastral de Vix, 1836. (Archives départementales de la Vendée, 3 P 303).

Bibliographie
  • MAILLAUD, Jean. Notes généalogiques.

    Famille Revillaud
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis