Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme dite la cabane du Pont de Vix ; le Pont de Vix, 16 rue du Pont de Vix

Dossier IA85002354 réalisé en 2019

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéescour, jardin, cale, puits, grange, étable
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Vix
Lieu-dit : Pont de Vix (le)
Adresse : 16 rue
du Pont de Vix
Cadastre : 1836 J 598 ; 2019 ZR 154 et 155

La ferme ou cabane ou métairie du Pont de Vix a probablement été constituée lors du dessèchement des marais de Vix-Maillezais au milieu du 17e siècle. Au partage de ces marais entre les membres fondateurs de la Société de Vix-Maillezais, en 1663, la cabane du Pont de Vix forme, avec la Marquiserie, le lot numéro 67 attribué à François Cadaran de Bonneville, un noble breton. Dans les années 1740, elle appartient à Hélène Garos, veuve de Julien Denfer (1694-1739), en son vivant fermier général de la seigneurie de Vix, puis passe à sa fille, Marguerite-Thérèse Denfer, veuve de Jean Arrivé du Cluzeau (1727-1765), ancien fermier de la commanderie de Puyravault. Elle afferme la cabane à plusieurs reprises dans les années 1780 et 1790.

Au cadastre de 1836, la cabane appartient à Alexandre Rodier (1778-1864), médecin et maire de Marans, puis passe à son fils, Alexandre Rodier (1811-1887), lui aussi médecin et maire de Marans. Il fait reconstruire le logis de la cabane en 1873. A sa mort, la ferme échoit à son petit-fils, le vicomte Raymond de Bresson (1868-1931), industriel implanté à Marans et demeurant à Paris. Il la vend en 1906 à Eugène Gelot (1832-1909), cultivateur à Vix, époux de Marie Laurent.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1873, daté par source

Cette ancienne ferme est située au bord de l'ancien Petit canal de la Société et du canal de Vix, à proximité immédiate des ponts de Vix qui donnent accès aux marais mouillés situés au-delà. Ses bâtiments sont regroupés en arrière d'un jardin et d'une cour qui descendent vers le canal, au bord duquel est aménagée une petite cale à bateau. Le logis, à l'ouest, en retrait par rapport à la voie, comprend un étage. Sa façade, en partie remaniée, devait présenter à l'origine trois travées d'ouvertures. Le logis est prolongé à l'est par une grange-étable. D'autres dépendances ou remises se trouvent au sud-est de la cour.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étages1 étage carré
Couvrements
Couverturestoit à longs pans
TypologiesFerme à bâtiments séparés ; Cabane de marais desséchés ; 3
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Charente-Maritime, 3 E 31/167. 1786, 27 mars : bail à ferme de la cabane du Pont de Vix par Marguerite Denfer, veuve de Jean Arrivé du Cluzeau, à Jean Mion et Catherine Néron.

  • Archives départementales de la Vendée, 3 E 63/32. 1745, 25 juillet : bail à ferme de la cabane du Pont de Vix par Hélène Garos, veuve de Julien Denfer, à Jean et René Garreau père et fils, cabaniers.

  • Archives départementales de la Vendée. 62 J, archives de la Société des marais desséchés de Vix-Maillezais, liasse 1, pièce 5. Partage des marais de Maillezay et Vix, avec les procurations, eschanges et procez-verbaux, [19 octobre 1663-1er septembre 1664], Fontenay-le-Comte, chez Petit-Jean, 1664.

  • Archives départementales de la Vendée. 62 J, archives de la Société des marais desséchés de Vix-Maillezais, liasse 15, pièce 3. Vers 1780 : Etat des cabanes des marais de Vix, Maillé, Maillezais et Doix.

  • Archives départementales de la Vendée. 62 J, archives de la Société des marais desséchés de Vix-Maillezais, liasse 82. 1810 : rôle de répartition des contributions de la Société des marais de Vix-Maillezais.

  • Archives départementales de la Vendée. 62 J, archives de la Société des marais desséchés de Vix-Maillezais, liasse 84, pièce 7. [Vers 1748, copie de 1890 :] Table générale de tous les quarreaux du marais de Vix et Maillezais, à qui chaque carreau est échu après les échanges et contre échanges faites, de combien chaque carreau est d'arpent, la page où il se trouve dans le procès-verbal de partage, et par qui chaque quarreau est actuellement possédé.

  • Archives départementales de la Vendée. 3 P 3392 à 3401, 3725 (complétés par les registres conservés en mairie). 1837-1971 : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Vix.

Documents figurés
  • Plan cadastral de Vix, 1836. (Archives départementales de la Vendée, 3 P 303).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.