Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme de Mereau

Dossier IA72001529 réalisé en 2011

Fiche

Destinationsferme
Parties constituantes non étudiéesétable, grange, fenil, fournil, poulailler, porcherie, cour, jardin
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes Maine 301 - Bonnétable
AdresseCommune : Briosne-lès-Sables
Lieu-dit : Mereau
Cadastre : 1835 B 455-457-488 ; PCI 010 B 639

En 1835, la ferme de Mereau, dépendant du domaine du château de Bonnétable, comprend trois bâtiments. Elle est entièrement reconstruite en 1854-1855 pour Pauline Hortense d'Albert de Luynes, duchesse de Montmorency-Laval, sur une nouvelle parcelle au sud-est des anciens bâtiments, détruits dans le même temps.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1854, porte la date
1855, daté par source

L'édifice comprend trois bâtiments régulièrement répartis autour de la cour selon un axe de symétrie marqué par le chemin d'accès : le logis en fond de cour face au chemin, les étables et la grange-étable sur les côtés. Le logis, à rez-de-chaussée surélevé sur étage de soubassement à usage de cave, et étage en surcroît utilisé à l'origine comme grenier, est flanqué de deux corps bas en appentis, à usage de fournil et poulailler à droite et de porcheries à gauche. Les étables et la grange-étable sont en rez-de-chaussée, avec comble à surcroît à usage de fenil. Les trois bâtiments sont construits, sur un soubassement en pierre de taille calcaire, en moellons de calcaire avec chaînes d'angle en briques et pierres à assises alternées. Les élévations sont à travées. La travée centrale, sommée d'une lucarne-pignon donnant accès au surcroît, porte un panneau aux armes des familles d'Albert de Luynes et de Montmorency-Laval. Les chambranles des baies, couvertes en plein cintre pour le logis, sont semblables aux chaînes d'angles. Un bandeau de briques marque le niveau du surcroît. L'une des portes des porcheries porte la date de 1854. Le logis est couvert d'un toit à croupes, les parties agricoles de longs-pans, sauf le fournil-poulailler et la porcherie, couverts initialement de croupes et aujourd'hui d'appentis.

Murscalcaire
brique
moellon
brique et pierre à assises alternées
Toittuile plate
Plansplan massé
Étagesétage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, étage en surcroît, rez-de-chaussée, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
appentis
croupe
noue
pignon couvert
Typologiesferme à cour régulière, logis massé
États conservationsbon état
Techniquessculpture
Précision représentations

Armoiries de Pauline Hortense d'Albert de Luynes, duchesse de Montmorency-Laval : d'or à la croix de gueules chargée de 5 coquilles d'argent, cantonnée de seize alérions d'azur ; d'or au lion de gueules, armé, lampassé et couronné d´azur - couronne de marquis - Cri d'armes : Dieu ayde premier baron chrestien manteau : formant un dais. La représentation est flanquée de deux flambeaux renversés.

Mereau est l'exemple le plus complet et le mieux conservé de la série de fermes du château de Bonnétable reconstruite au milieu du XIXe siècle selon un plan-type.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Sarthe. 3 P 49/13. Etat de section de la commune de Briosne. 1835.

  • AD Sarthe. 3 P 49/14. Commune de Briosne. Matrice des propriétés foncières. 1838-1913.

Documents figurés
  • AD Sarthe. PC\049\9. Plan cadastral de la commune de Briosne. Section B, feuille 3. 1835.

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Pays du Perche sarthois - Hardy Julien