Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, actuellement maison, 12 rue Georges-Clemenceau

Dossier IA85002215 réalisé en 2019

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéeslogement, cour, jardin, clôture, grange, étable, puits
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : Vix
Lieu-dit : Bourg
Adresse : 12 rue
Georges-Clemenceau
Cadastre : 1836 C 1194, 1204, 1205 ; 2019 AI 374 et 498

Cet ensemble occupe l'emplacement de plusieurs habitations différentes mentionnées avec leurs dépendances sur le plan cadastral de 1836. Le tout a depuis été réunifié.

La partie ouest semble avoir été construite pour partie au 18e siècle, comme le laisse penser la forme de plusieurs de ses ouvertures (linteaux en arc délardé, porte basse). Le bâtiment apparaît sur le plan cadastral de 1836 et appartient à cette date à René Caillaud (1800-1859), garde-champêtre, marié à Anne Planchais. Mais Le bâtiment est alors flanqué d'une aile en retour d'équerre, avançant vers la rue et prenant naissance à la place de la dépendance à gauche du logis. Cette aile abritait deux petites habitations. La dépendance a dû être reconstruite après la disparition de cette aile, sans doute dès le milieu du 19e siècle.

Le logis du 18e siècle a dû être abandonné lors de la construction d'un nouveau logis, plus grand et confortable, à l'est de l'ensemble. Cette habitation à un étage a été construite en 1907, selon le cadastre, pour le compte de Jean Boiziot, douanier, époux de Prudence Loriou.

Période(s)Principale : 18e siècle, 1er quart 20e siècle
Dates1907, daté par source

L'ensemble est situé en retrait par rapport à la voie, derrière une cour et un jardin délimités par un mur de clôture. Ses deux parties présentent des caractéristiques bien différentes, liées à leurs deux époques de construction.

L'ancien logis de droite (18e siècle) et la dépendance qui le prolonge sont construits sous un même toit. Un puits est accolé contre le bâtiment. La façade du logis présente une travée d'ouvertures, avec linteaux en arc délardé, et deux baies au rez-de-chaussée, comprenant la porte basse. A l'intérieur se trouve une cheminée à corbeaux en pierre.

Le logis situé à l'est (daté de 1907) est, quant à lui, un bâtiment à un étage, dont la façade, soulignée par un solin, présente deux travées d'ouvertures et trois baies au rez-de-chaussée. Les appuis des ouvertures sont saillants.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, comble à surcroît
Couvrements
Couverturestoit à longs pans
TypologiesFerme bloc en longueur, 1/2
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée. 3 P 3392 à 3401, 3725 (complétés par les registres conservés en mairie). 1837-1971 : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Vix.

Documents figurés
  • Plan cadastral de Vix, 1836. (Archives départementales de la Vendée, 3 P 303).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis