Dossier d’œuvre architecture IA85002177 | Réalisé par
Suire Yannis (Contributeur)
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Vallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
Ferme, actuellement maison, 1 rue de Cassinelle
Auteur
Copyright
  • (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
  • (c) Conseil départemental de la Vendée

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
  • Commune Vix
  • Lieu-dit Bourg
  • Adresse 1 rue de Cassinelle
  • Cadastre 1836 C 304 et 306  ; 2019 AI 24
  • Dénominations
    ferme
  • Parties constituantes non étudiées
    cour, jardin, dépendance, grange, étable

Deux bâtiments déjà placés dans le prolongement l'un de l'autre apparaissent à cet endroit sur le plan cadastral de 1836. Côté rue, une dépendance appartient à André Pageaud époux Malécot ; à côté, au sud, une maison est partagée entre Louis et Jeanne Simonneau. La maison est transformée en 1863 en dépendance, laquelle semble avoir été remaniée à la fin du XIXe siècle ou au début du XXe. Quant à l'ancienne dépendance côté rue, elle fait place à une nouvelle maison en 1861, agrandie en 1863, le tout pour le compte de Jean Brouard. Il la vend en 1913 à Augustin Renoux époux Clavurier. La maison actuelle a pu être construite à sa place dans l'entre-deux-guerres, pour le compte de Paul Renoux (1896-1987) (fils des précédents) et son épouse, Ernestine Jourdain (1900-1956). Le recensement de 1926 est le premier à les mentionner ici, et le cadastre précise que Paul Renoux devient propriétaire des lieux en 1938.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle, 2e quart 20e siècle

Cette ancienne ferme comprend un logis, côté rue, et une grange-étable (ancienne habitation) dans son prolongement, ainsi que d'autres petites dépendances à proximité. La grange-étable est reconnaissable à ses ouvertures à encadrement en brique et linteau en arc segmentaire. Le logis, perpendiculaire à la voie, est précédé d'un petit jardin délimité par un muret de clôture. Le logis est couvert d'un haut toit en tuile mécanique, souligné par une corniche et orné sur les murs pignons de bordures de rives. La façade présente trois travées d'ouvertures réparties symétriquement autour de la porte centrale. Les encadrements sont saillants et les appuis des fenêtres sont moulurés.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    1 étage carré
  • Couvrements
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Typologies
    Ferme de plan allongé ; 3
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Archives départementales de la Vendée ; 3 P 3392 à 3401, 3725 (complétés par les registres conservés en mairie). 1837-1971 : état de section et matrices des propriétés du cadastre de Vix.

Documents figurés

  • Plan cadastral de Vix, 1836. (Archives départementales de la Vendée ; 3 P 303).

Date d'enquête 2019 ; Date(s) de rédaction 2019
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général
(c) Conseil départemental de la Vendée
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers