Logo ={0} - Retour à l'accueil

Epicerie, café, actuellement maison ; la Folie, 49 rue des Faïenciers

Dossier IA85002089 réalisé en 2018

Fiche

Parties constituantes non étudiéescour
Dénominationsmagasin de commerce, café, maison
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : L'Île-d'Elle
Lieu-dit : Folie (la)
Adresse : 49 rue
des Faïenciers
Cadastre : 1834 D 954 ; 2017 AD 39

Aucune construction ne figure à cet endroit sur le plan cadastral de 1834. Parmi les nombreuses maisons édifiées dans ce quartier et le long de la rue des Faïenciers à partir des années 1880, la maison aurait été construite en deux étapes : d'abord la partie nord, puis la partie sud. Détenue par la famille Cardin, la maison est vendue par celle-ci dans l'Entre-deux-guerres à Camille Vrignaud (1897-1971). Il tient une épicerie dans la partie nord de la maison ainsi qu'un café dans la partie sud. Cultivateur, éleveur, il est négociant en ail, en melons, en pissenlits et en bois (qu'il fournit notamment aux boucholeurs de Charron).

Dans la partie sud de la maison, ancien café, se trouve un décor peint signé "A. Mercier 1938". André Mercier (1907-1998), peintre en bâtiment, né à Vix, marié à Albertine Olivier, était un des voisins de Camille Vrignaud, comme en témoigne le recensement de 1936. Le peintre avait prévu de décorer l'ensemble des murs du café de cette façon, mais la guerre de 1939-1945 a mis fin au projet, tandis que sous l'Occupation, le café était réquisitionné par les troupes allemandes. Vers 1983, André Mercier est revenu en visite sur les lieux et a fait quelques retouches sur le tableau, rehaussant notamment le titre (en omettant toutefois le "s" à la fin du mot "souvin"). Il est décédé à L'Île-d'Elle en 1998.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Mercier André
André Mercier (1907 - 1998

Artisan peintre, André Mercier est né à Vix (Vendée) en 1907. Marié avec Albertine Olivier, il a vécu à L'Île-d'Elle, commune voisine, où il est décédé en 1998.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre signature

La maison est située en retrait par rapport à la voie, avec une cour à l'arrière adossée au coteau. Sur la droite, il existait autrefois un passage communal permettant d'aller et venir entre le haut et le bas du coteau.

La maison est constituée de deux corps de bâtiments, l'un au nord (ancienne épicerie) plus haut que l'autre (ancien café), mais tous deux à un étage. Les quatre travées d'ouvertures présentent des encadrements saillants.

Le décor peint situé à l'intérieur de la partie sud du café est intitulé "T'en Souvin-Tu" ("T'en souviens-tu ?"). Il s'agirait d'une copie d'une carte postale ou d'une image de l'almanach des postes. Inscrit dans un cadre rectangulaire avec fronton en arc segmentaire, il représente un couple âgé, attablé comme au petit-déjeuner, dans un intérieur meublé d'un lit et d'une armoire.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étages1 étage carré
Couvrements
Couverturestoit à longs pans
TypologiesMaison attenante, 4
Techniquespeinture
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Vendée. 3 P 1222 à 1228, 3559. État de section et matrices des propriétés du cadastre de L'Ile-d'Ellle, 1835-1958.

Documents figurés
  • Plan cadastral de L'Île-d'Elle, 1834. (Archives départementales de la Vendée, 3 P 111).

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Vendée - Suire Yannis