Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble de 2 verrières : Scènes de la Vie de saint Aubin, Scènes de la Vie de saint Julien l'Hospitalier

Dossier IM44008505 réalisé en 1978

Fiche

Dénominationsverrière
Appellationsstyle Renaissance
Aire d'étude et cantonGuérande - Guérande
AdresseCommune : Guérande
Adresse : place Saint-Aubin
Emplacement dans l'édificeabside
baies 1 et 2
mur est au fond des collatéraux du chœur

Un mauvais remontage après la Révolution explique la confusion des scènes sur les deux verrières de Saint-Julien et de Saint-Aubin, qui doivent surtout leur état actuel à une restauration effectuée par Armand Réby en 1868.

Dans la verrière de saint Julien, en 1858, Bizeul et Parenteau voyaient six scènes "fort belles dans leurs détails", mais malheureusement disposées dans le désordre par suite du souci "de remplir les vides par des verres de toutes couleurs" plus que de "reconstituer les divers petits panneaux représentant les scènes de la légende". Bizeul suggéra de reprendre l'ordre des scènes et de combler la lacunes par des verres blancs de préférence aux "ignares adjonctions" qui ont été faites. En 1955, la verrière de saint Julien est la dernière à être restaurée, avant l'installation de l'orgue de chœur.

La verrière de saint Aubin a été beaucoup plus perturbée lors de la restauration de 1868. Sur décision de la fabrique, Armand Réby remplaça une figure de la Vierge, qui se trouvait au milieu de la verrière, par celle de saint Aubin dans une gloire, et une Descente de croix, par les scènes de la vie du saint, complétées par de la grisaille : saint Aubin au Concile d'Orléans et le miracle de Guérande. La publication des légendes de la verrière par J. Desmars en 1869 permet de noter qu'effectivement le tableau du concile d'Orléans n'apparaît pas, alors qu'il est cité par Henri Quilgars en 1913. La dédicace des donateurs ne figure chez aucun des deux. Par contre, le siège des normands présente toujours la même légende, y compris aujourd'hui, tout comme la guérison de la possédée ainsi que la translation de la châsse. Quant aux autres tableaux, si l'on se fie à ces auteurs, on pouvait anciennement lire Etberte au lieu de Ethérie, ressussite pour ressuscite, Malabodd puis Malabodde au lieu de Malabothe. Henri Quilgars conclut que les quatre tableaux supérieurs sont anciens, que l'image centrale du saint est presque entièrement moderne et que les trois derniers tableaux formant le bas de la verrière sont modernes.

Période(s)Principale : 3e quart 16e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1868
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Pays de la Loire, 44, Nantes
Auteur(s)Auteur : Réby Armand peintre-verrier
Auteur de la source figurée : de Voragine Jacques d'après

Deux verrières légendaires en pendant, dédiées l'une à saint Aubin (baie 1) et l'autre à saint Julien (baie 2). Chaque verrière est composée de trois lancettes et, pour la verrière de saint Julien, d'un tympan ajouré, remplacé par des meneaux droits dans la verrière de saint Aubin. Les panneaux supérieurs figurent le couronnement d'un retable de la Renaissance dont la niche centrale abriterait la figure du saint, sur la hauteur de deux panneaux. Sept panneaux, un sous le saint et trois superposés dans chaque lancette latérale, évoquent sa vie.

Catégoriesvitrail
Structureslancette, 3 tympan ajouré, en arc brisé
Matériauxverre transparent, peint, grisaille sur verre
plomb, réseau
Précision dimensions

h = 450 ; la = 300 ; panneau, la = 60.

Iconographiesscènes, cycle narratif, saint Aubin d'Angers
figure, saint Aubin d'Angers, évêque, en médaillon, nuée, dais architectural
scène, aveugle, délivrance de possédé guérison miraculeuse
scène, résurrection
scène, reliques procession
ornementation, Renaissance arcature
scènes, cycle narratif, saint Julien l'Hospitalier
scène, mariage
scène, lit, meurtre
scène, chapeau barque, voyage, homme
fond de paysage
vue d'architecture
scène, lit, maladie, meuble, vaisselle
scène, saint Julien l'Hospitalier, femme, lit, prêtre, prière, âme mort
Précision représentations

Sujet : concile d'Orléans, invasions normandes.

Inscriptions & marquesinscription concernant l'iconographie, peint
Précision inscriptions

Transcription des inscriptions de la verrière de saint Aubin, de haut en bas. Lancette de gauche : C. s. Aubin délivre ung possédé et le guerit de la cécité corporelle ; c. s. Aubin délivre Etherie et Fait mourir de son souffle un soldat ; s. Aubin protegez nous. Lancette du centre : s. Aubin au concile d'Orléans. Lancette de droite : Côme s. Aubin ressuscite ung jeune homme nommé Masabonde ; c. le corps de s. Aubin fut transféré et opéra plusieurs miracles ; c. st Aubin apparut aux guérandais et les délivra des Normands et des Danois. Transcription des inscriptions de la verrière de saint Julien, de haut en bas. Lancette de gauche : Côme le roi que servait s Julien lui fit épouser une dame veuve ; Côme par méprise et erreur croyant à un crime Julien tue son père et sa mère. Lancette du centre : c s Julien et sa feme pleins de bonnes oeuvres et d'aumones reposèrent en notre seigneur. Lancette de droite : c s Julien ayant trouvé ung homme qui se mourait de froid le posa sur son lit et le recouvrit avec grand soin ; Côme s Julien passa ung malade et le mit dans son lit. sancte juliane orà pro nobis ; (en lettres gothiques, sur des phylactères).

État de conservationœuvre restaurée
Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsclassé au titre immeuble, 1840

Références documentaires

Documents figurés
  • Pièce par pièce après restauration (DRAC des Pays de la Loire, Conservation régionale des monuments historiques ; Archives photographiques 305 331 - 305 349).

Bibliographie
  • BIZEUL, Louis. Du pèlerinage de Saint-Julien-de-Vouvante au diocèse de Nantes. Revue des provinces de l'Ouest, septembre 1858.

    p. 13-14.
  • COLANTONIO, Laurent. Les vitraux de la collégiale Saint-Aubin de Guérande, dossier de licence d'histoire, université de Paris VIII Saint-Denis, 1993.

    p. 20-21.
  • DESMARS, J. La presqu'île guérandaise et les bains de mer de la côte. Saint-Nazaire, Pornichet, Le Pouliguen, Le Bourg-de-Batz, Le Croisic, La Turballe, Piriac. Guide du touriste. Redon, L. Guihaire libraire, 1869.

    p. 123.
  • GUÉRIFF, Fernand. La collégiale Saint-Aubin de Guérande. Le Pouliguen, 1985.

    p. 66.
  • GUÉRIN, Paul (Mgr). Les Petits Bolandistes. Vies des saints de l´ancien et du nouveau testament, t. 2, Bar-le-Duc, 1874.

    p. 478-480.
  • GUÉRIN, Paul (Mgr). Les Petits Bolandistes. Vies des saints de l´ancien et du nouveau testament, t. 3, Bar-le-Duc, 1874.

    p. 83-87.
  • QUILGARS, Henri. À travers la ville de Guérande. Guide historique et archéologique contenant un plan de la ville, Nantes, librairie Durance, 1913.

    p. 26.
  • Classe d´archéologie, huitième séance. Vitraux et peintures murales existant dans le département de la Loire-Inférieure. Bull. archéol. Assoc. bretonne, 4e volume, 1852.

    p. 84-85.
  • Les vitraux du centre et des pays de la Loire. Corpus Vitrearum. Inventaire général des monuments et richesses artistiques de la France, éd. C.N.R.S., Paris, 1981.

    p. 279-280.
(c) Conseil général de Loire-Atlantique ; (c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Monuments historiques - Daboust Véronique - Vincent Gil