Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église Saint-Pierre, puis chapelle Saint-Céneré, actuellement chapelle Saint-Pierre de Saulges

Dossier IA53003278 réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

VocablesSaint-Pierre, Saint-Céneré
Dénominationséglise, chapelle
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes d'Erve-et-Charnie - Meslay-du-Maine
AdresseCommune : Saulges
Adresse : place
Saint-Pierre
Cadastre : 1838 E4 47 ; 1982 AB 47

L'église Saint-Pierre, première église de la paroisse de Saulges, est mentionnée au début du IXe siècle dans les Actus Pontificum Cenommanis : "Ecclesia sancti petri quae est constructa in salico vico publico" (Angot). Elle a été construite sur une nécropole mérovingienne dont les sarcophages ne sont pas postérieurs au VIIIe siècle. D'après l'inscription, elle a été fondée grâce à une donation du diacre Vandolenus et de Medovius. Pour René Diehl, il s'agit d'un édifice du IXe ou du Xe siècle, dont le chœur est légèrement postérieur (Xe siècle). Marcel Deyres y voit aussi un édifice pré-roman. La disposition des arcs nord et est, qui reposent en tas-de-charge sur les piédroits, pèse pour l'hypothèse de la construction au VIIIe siècle du premier niveau de la croisée. Le chœur et la chapelle nord, dont les maçonneries sont différentes de celles de la croisée, sont peut-être un peu postérieurs. La tour surmontant la croisée a probablement été ajoutée au XIIe siècle entraînant le doublement du mur est de la croisée et expliquant peut-être la différence d'épaisseur entre la partie basse et la partie haute du mur sud de la croisée. Une nouvelle nef a été adossée au sud au XVe siècle. Elle a fait disparaître la chapelle sud de l'édifice primitif. Le lambris de sa charpente a été refait par R. Bourné en 1769 (inscriptions gravées sur deux lattes). L'église, devenue chapelle après la construction de l'église paroissiale Notre-Dame, était connue aux XVIIIe et XIXe siècles sous le vocable de saint Céneré. Elle a été fortement restaurée entre 1958 et 1965 sous la direction de Me Guy Ramard. La façade du XVe siècle a alors été percée d'une porte et d'une fenêtre, les vestiges de la chapelle sud primitive ont été dégagés, l'arc ouest de la croisée a été débouché et le début de la nef reconstitué.

Période(s)Principale : 8e siècle , (?)
Principale : 12e siècle , (?)
Principale : 15e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle

Les parties les plus anciennes de la chapelle Saint-Pierre sont construites en moellons de calcaire marbrier auxquels se mêle un peu de grès, la partie XVe exclusivement en calcaire marbrier. Les moellons sont plus réguliers sur la croisée que sur le chœur et la chapelle nord. Les chaînes d'angle et les baies sont dépourvues de pierres de taille, à l'exception de l'actuelle porte d'entrée dont les pierres d'encadrement en granite ont sans doute été remployées d'une autre construction. L'édifice ancien est disposé selon un axe nord-ouest / sud-est. Il est situé 140 cm sous le niveau du soI de la partie XVe. Il ne possède pas de fondations. La base de ses murs se situe à 10 ou 15 cm au-dessus des sarcophages. Il présentait un plan en croix grecque ou latine comprenant une nef (dont les murs ont été peut-être partiellement conservés dans la maison voisine), un chœur rectangulaire, une croisée surmontée d'une tour et deux chapelles latérales. Aucune partie n'est voûtée. Les murs de la chapelle sud ont été dégagés sur environ 120 cm. Le chœur est légèrement décalé vers le nord par rapport à la croisée. Celle-ci ouvre sur celui-là par un arc fourré de forme cintrée présentant une alternance régulière de briques et de grès roussard, reposant en tas-de-charge sur les piédroits et doté d'une clef en tuffeau portant l'inscription. L'arc ouvrant sur la chapelle nord, également cintré, fourré et en tas-de-charge, est plus large et ses claveaux en brique, grès roussard et calcaire marbrier alternent irrégulièrement. Le mur qui doublait la séparation entre la croisée et le chœur a été en grande partie abattu : seules en ont été conservées les extrémités. Le mur sud de la croisée présente une épaisseur de 75 cm alors que les autres murs de la chapelle varient entre 45 et 55 cm. Les baies qui percent les murs est et nord de la tour sont cintrées. Celles du chœur et de la chapelle nord sont rectangulaires et couvertes d'un linteau de pierre.

Murscalcaire moellon sans chaîne en pierre de taille
grès moellon sans chaîne en pierre de taille
Toitardoise
Couverturestoit à longs pans
flèche carrée
État de conservationrestauré
Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1984/11/09

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Mayenne ; O 1052 4. Facture de Mr Chevreul, charpentier à Saulges adressée à la commune pour la réfection d'une charpente. 20 septembre 1880.

  • Archives départementales de la Mayenne ; O 1052 4. Mairie de Saulges. Extrait du registre des délibérations du conseil municipal. Séance du 14 novembre 1880 : versement d'une indemnité par la Société d'assurance mutuelle immobilière, suite au début d'incendie de la chapelle communale dite de Saint-Céneré.

  • Archives départementales de la Mayenne ; O 1052 4. Paroisse de Saulges. Extrait du registre des délibération du conseil de fabrique. Séance du 5 janvier 1890 : entretien du mobilier et des enduits de l'église paroissiale et de la chapelle du bourg.

  • Collection particulière. Chartrier de Thévalles. Terrier des fiefs et châtellenies de Thévalles et Saulges. 1772-1776. (Microfilm : Archives départementales de la Mayenne, 1 Mi 351 R 32 162).

    art. 94, 29 oct. 1773
  • Collection particulière. Chartrier de Thévalles. Censifs ou livre de recette des fiefs des châtellenie de Sauge, Thévalles réunies ensemble du fief du Plessis aussi réuni, .... lesquelles ... s'étendent es paroisses de Sauge, Chemeré-le-Roi et Ballée. [1772-1775]. (Microfilm : Archives départementales de la Mayenne, 1 Mi 351 R 33 163).

    art. 26, fol. 27
  • Collection particulière. Paroisse de Saulges. Registre des délibérations du conseil de fabrique et du bureau des marguillers, 1826-1906.

    p. 28, 29, 34, 80, 89, 91, 93-95, 131, 136, 160, 173
Documents figurés
  • Chartrier de Thévalles. Plans de la terre de Thévalles et environs : plans terriers de la châtellenie de Thévalles, Saulges et Saint-Pierre. 1772-1777. 56 plans pos. en 1 album : encre et gouache ; 46 X 60 cm. (Microfilm : Archives départementales de la Mayenne, 1 Mi 351 R 34 166). (Collection particulière).

    pl. 1
  • Collection particulière. Vieille église Saint Pierre, chapelle Saint Séréné à Saulges, Mayenne. [Plan] / dressé par G. Lefèvre sous la direction Guy Ramard. 12 avril 1962. 1 dess. : encre et lavis sur papier ; éch. : 0,02 p. 1. (Collection particulière).

  • Saulges (Mayenne). Vieille chapelle du bourg. Saulges : G. Joublin, s.d. [1ère moitié XXe siècle]. 1 impr. photoméc. ; carte postale. (Archives départementales de la Mayenne ; 5 Fi 227 31).

  • [Saulges : intérieur de la chapelle Saint-Pierre]. Nantes : Artaud, s.d. [années 1950]. 1 impr. photoméc. ; carte postale. (Archives départementales de la Mayenne ; 5 Fi 227 74).

  • [La chapelle Saint-Pierre, à Saulges, pendant et après les travaux de restauration] / photogr. par Guy Ramard. 1956-1965. Ens. de phot. pos. ; diapositives. (Conseil départemental de la Mayenne, service du patrimoine).

Bibliographie
  • ANGOT, Alphonse-Victor (abbé), GAUGAIN, Ferdinand (abbé). Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne. Laval : A. Goupil, 4 vol., 1900-1910.

    t. 3, p. 690
  • DEYRES, Marcel. Maine roman. La Pierre-Qui-Vire : Zodiaque, 1985

    p. 71-75, planches 6-8
  • MARC, Y. Saulges et ses environs (Mayenne). Sablé : Choisnet et Chaumouillé impr., 1842

    p. 12, 13
  • PICHOT, Daniel. Le Bas Maine du Xe au XIIIe siècle : étude d'une société. Laval : Société d'archéologie et d'histoire de la Mayenne, 1995, supplément n°7.

    p. 110, 225-226
  • PICHOT, Daniel. Le village éclaté. Habitat et société dans les campagnes de l'ouest au Moyen Age. Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2002.

    p. 80, 82
  • Dictionnaire des églises de France, Tome IIId. Paris : Robert Laffont, 1967.

    p. 132 (notice de G. PICQUENARD et R. DIEHL)
Périodiques
  • BOUTON, André. Saulges à la lumière des récentes découvertes archéologiques. Bulletin de la société d'agriculture sciences et arts de la Sarthe. Mémoires, 1967.

    p. 252-254
  • BRILHAULT, Louis. Une découverte sensationnelle en Mayenne : l'église mérovingienne Saint-Pierre de saulges très vraisemblablement édifiée par saint Sérénède, cardinal-diacre, vers 649. Sites et monuments, après 1965.

    p. 6-11
  • CORDONNIER, Paul. Autour de l'église Saint-Pierre de Saulges. Revue historique et archéologique du Maine, 1964.

    tome 120, p. 146-157
  • DIEHL, René. L'église Saint-Pierre de Saulges (Mayenne) est-elle mérovingienne  ? La Mayenne : archéologie, histoire, numéro spécial René Diehl, 1984.

    n° 6, p. 95-105
  • Surprise archéologique. Revue historique et archéologique du Maine, 1964.

    tome CXX, p. 179-180
  • VALAIS, Alain. Les premiers édifices romans du bassin de la Mayenne : éléments de datation. La Mayenne, archéologie, histoire, n°16, 1993.

    p. 89-115
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Foisneau Nicolas

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Davy Christian
Davy Christian

Chercheur au service Patrimoine de la Région Pays de la Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.