Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Notre-Dame-des-Vertus puis église du prieuré Saint-Aubin

Dossier IA72001967 réalisé en 2004

Fiche

VocablesNotre-Dame-des-Vertus
Destinationsmaison d'habitation
Parties constituantes non étudiéesmaison
Dénominationséglise paroissiale, prieuré
Aire d'étude et cantonLude (Le) - Le Lude
AdresseCommune : Le Lude
Adresse : 2-4 rue du
Mail
Cadastre : 1971 AC 10 à 13-43

L'église Notre-Dame des Vertus fut construite au XIIe siècle hors les murs, devant la porte de l'Image. Elle se trouve ainsi hors le territoire seigneurial des châtellenies du Lude et de la Motte sous le Lude. Elle remplacerait une première église Saint-Jouin détruite lors des invasions normandes qui était située près des écuries actuelles du château, à proximité du châtelet de la Motte-sous-le Lude. L'implantation d'un prieuré aux abords de cette toute première église pose très vite des problèmes de place pour le cimetière environnant. L'église paroissiale est alors transportée hors les murs, et prend le vocable de Notre-Dame des Vertus. Les vestiges conservés sont probablement du XIIe siècle. À une époque inconnue, l'église paroissiale retourne dans la ville et prend le vocable de saint-Vincent. Le prieuré vient alors s'établir aux abords de l'ancienne église Notre-Dame-des-Vertus qui devient la chapelle priorale.

Période(s)Principale : 12e siècle
Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Principale : milieu 17e siècle

L'église se composait d'une nef à vaisseau unique plus large que le chœur aujourd'hui détruit. La porte occidentale donnait sur le grand cimetière de la ville (aujourd'hui place du Mail). Les murs sont construits en moyen appareil de calcaire de forme cubique et aux angles émoussés. La nef était éclairée de baies en plein cintre. Des peintures murales ornaient tout le tour de la nef, y compris l'arc triomphal. Nous ne savons pas en quel honneur ce décor fut installé, il est possible que ce soit pour la naissance de Louis XIV, en 1638.

Il ne reste que peu de chose de la maison priorale sinon les bâtiments adossé au nord de la nef, aujourd'hui très remaniés.

Murscalcaire
pierre de taille
Plansplan allongé
État de conservationremanié, vestiges
Techniquespeinture
Représentationsfleur de lys
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Prieuré du Lude (Archives départementales de la Sarthe. B 4764).

    [transcription Christine Toulier]

    Aujourd´hui premier de juillet 1680 sur les 10 heures du matin, devant nous Louis Péan licentié es droits bailly et juge ordinaire du comté du Lude / A comparu noble & discret Me Jean Robert docteur de sa maison Sociétté de Sorbonne curé de Saint-André des Arts à Paris & prieur du Lude par Me Charles Moriceau son procureur en personne lequel nous a requis vouloir procéder à a monstrée et visitation des logis et bastiments déppendant du dit prieuré et à la nécessité qu´il a de faire plusieurs réffection, mesme quelques ouvertures et changements pour l´utilité et commoditté des dits bastiments et ceux des lieux et mestairies de Raillon & Boutehait en conséquence de notre ordonnance rendue sur la requête qu´il nous avait présenté le 22e juin dernier, offrant comme il a fait par la ditte requeste y employer les deniers, procédant du droit d´indemnité des fondations faites par deffunt Charles Collon, et Marguerite Thiot pour tenir lieu de remploy audit prieuré de l´aliénation faite des héritages légués et qui sont de présent en main morte par le moyen des dits legs & de la réception du dit droit d´indemnité sans préjudicier néantmoings aux droits seigneuriaux réservé sur les dites choses , Comme aussy comparu le procureur fiscal de cette court en personne lequel nous a dit avoir eu communication de la d. requeste ensemble des actes contenant les fondations et legs faits par les dits deffunts Cosson et Thiot & de la transaction faite ensuite entre le dit Moriceau pour le dit sieur prieur et les héritiers des dits deffunts concernant le dit droit d´indemnitté et s´estre transporté audit prieuré où il a reconneu y avoir nécessitté de faire plusieurs réffections, pourquoy il a déclaré pour Monseigneur de la cour duquel le dit prieuré est tenu et relevant à foy et hommage qu´il consent et est d´advis que les derniers procédant de la dite indemnitté soient employés aux plus utilles refféctions des logis et bastiments du dit bénéfice mesme à faire quelques ouvertures ou changement de degréz en tant qu´ils peuvent suffire par avis d´experts et gens a ce connaissants dontil offre communier pour les intérests de mondits seigneur de la court et du public DESQUELLES comparutions, requisitions et déclarations avons. A voir les logis et bastiments du d prieuré et faire raport de l´estat d´iceux, et de la nécessitté qu´il y a dy faire des réffections et quelques ouvertures et changements de degrez pour l´utillité Et à l´instant ont comparu les dits Boisseau et Congnard experts communs par les d partyes desquels . Et les dits jours sommes transportés avec Me jean Razin notaire greffier dans les logis des dits prieuré joignant la chapelle Notre-Dame des Vertus sur les deux heures après midy, où estant ont comparus des partyes Comme aussy ont comparu les dits Boisseau me tailleur de pierre et Coignard charpentier expertscommuns par les dites partyes Description sommaire de ce qui nous est aparu aux dits logements, lesquels nous sont apparus estre composé de deux vieils corps de logis fort anciens joignant la chapelle Notre Dames des Vertus, les muraille de laquelle servent de pignons et clostures à l´un des bouts des dits bastiments entre lesquels y a une petite allée de quatre pieds qui fait la séparationd es dits deux vieils corps de logis, que le premier d´yceux quy joint et regarde le grand cimetière est assez élevé et est composé seulement d´une chambre basse à cheminée d´une croisée qui regarde par le grand cimetière de laquelle les grilles de fert sont hostée et coupée, pour les deux tiers et nous a esté raporté par les voisins qu´il y a plus de trente ans qu´ils les ont veues semblables que dans la d chambre qui nous a semblé fort sombre et humide il y a un degré ou escallier de bois, qu´au-dessus y a une chambre haute aussy à cheminée et un grenier dessus couvert d´ardoise. Et l´autre logis est composé d´une chambre basse à cheminée d´une antichambre ou cabinet où il y a un degré servant pour monter dans le grenier qui est au-dessus, et que les dites chambres sont forts sombres obscures humides et point pavées sinon de terre, CE fait avons en présence des dites partyes receu le raport des dits experts lesquels nous ont déclarés et raporté qu´il est nécessaire de refaire poser des grilles de fer à la dite croisée de la chambre basse du dit premier corps de logis refaire icelle croisée mesme de faire une ouverture plus grande, sinon, faire une autre seconde ouverture à la d chambre du costé tirant vers la grande porte de la chapelle afin di donner du jour et clarté, ny en aiant suffisamment, Qu´en outre il est nécessaire d´hoster les deux escaliers qui sont tant en la d première chambre que dans l´entrée ou cabinet de l´autre corps de logis attendu que les d montées ou escaliers occupent la meilleure partie des dits logements, et reclore le haut des dites montées de soliveaux bousillage et pavage, et au lieu des dites montées est nécessaire n faire une au bout de la dite allée servant de séparation aux dits deux corps de logis joignant la muraille de la d chapelle laquelle montée ou degré aura communication tant en la chambre haute du dit premier logis que dans le grenier de l´autre corps, et à ceste fin y faire les portes et ouvertures nécessaires , et au-dessus d´icelle montée ou degré faire un petit ballet pour empescher les eaux d´y tomber, Que pour faire les dits besongnes et ouvrages y fournir de mathériaux propres en se servant de ceux des vieilles montées en tant qu´elles pourront servir, il appartient du moings la somme de six vingt dix livres, et ne les voudroient faire et entreprendre à moings, en outre ont rapporté qu´ils erait nécessaire de paver les d chambres basses et cabinet sinon les careler de bois pour hoster l´humidité et aussy pour la propreté des dits logements, desquels raports avons ., avons remis et diffféré de procéder à la visitation des lieus et mestairies de Raillon, Boutehet dépendants du temporel du d prieuré jusqu´à ce que le d sieur prieur ait en communiquation des présentes et nous sommes avecq les procureurs de la court Moriceau, experts retirés .»

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Sarthe ; B 4764. Prieuré du Lude.

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général - Toulier Christine