Logo ={0} - Retour à l'accueil

Écart, puis ferme - la Sauvaiselière, Saint-Jean-sur-Erve

Dossier IA53002972 réalisé en 2003

Fiche

Parties constituantes non étudiéescellier, étable à vaches, étable à chevaux, remise, porcherie, puits
Dénominationsécart, ferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes d'Erve-et-Charnie - Sainte-Suzanne
AdresseCommune : Saint-Jean-sur-Erve
Lieu-dit : la Sauvaiselière
Cadastre : 1842 B 218, 219, 221 à 223 ; 1982 ZM 1

Le lieu-dit de la Sauvaiselière figure sur le plan de Cassini. En 1842, c'était un écart constitué d'une ferme et de deux maisons situées à sur le chemin menant alors au hameau (supprimé lors du remembrement). Celles-ci ont été converties en bâtiments ruraux en 1883 et 1884 et démolies entre 1937 et 1982. Le logis-étable à chevaux et l'étable de la ferme sont antérieurs à 1842. Ils ont été complètement remaniés dans le dernier quart du XXe siècle. L'extension du logis, la porcherie située à l'arrière de l'étable, le bâtiment servant aujourd'hui de garage et la remise datent de la deuxième moitié du XIXe siècle. La remise a été reliée à l'étable dans la deuxième moitié du XXe siècle.

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle

Les principaux bâtiments de la ferme de la Sauvaiselière sont disposés en deux alignements perpendiculaires construits en moellons de grès. Ils sont principalement couverts de tuiles plates sur la cour, d'ardoises et d'ardoises en fibrociment sur l'arrière, à l'exception de la remise dont la couverture est en tuile mécanique et en tôle. L'ancien logis-étable à chevaux, aujourd'hui logis, est située le long du chemin, au nord-est. Il est en simple rez-de-chaussée. Sa façade principale, donnant au sud-ouest, a été entièrement masquée par un corps en appentis réalisé en parpaings enduits. Il comprenait du nord-ouest au sud-est une salle, une cave et une étable à chevaux. Son extension de la fin du XIXe siècle, visible simplement depuis le chemin, forme un corps de bâtiment distinct à comble à surcroît : elle contenait une chambre reliée à la salle. Sur le second alignement prennent place une étable, en rez-de-chaussée, et la remise dotée d'extensions modernes. La porcherie est située parallèlement à eux, à l'arrière. L'actuel garage, construit également en grès, borde la cour au sud-est. Un puits voûté se trouve dans la cour. La Sauvaiselière appartient au type I des écarts.

Mursgrès moellon sans chaîne en pierre de taille
Toittuile plate, ardoise, matériau synthétique en couverture, tuile mécanique, tôle ondulée
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
TypologiesLa typologie des écarts est établie en fonction du nombre de logements comptabilisés sur le cadastre de 1842. Type I : écart de 2 ou 3 logements. Type II : écart de 4 logements ou plus.
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Mayenne : 3 P 701. Matrices des propriétés bâties de Saint-Jean-sur-Erve, 1883-1910.

  • Archives départementales de la Mayenne : 3 P 989. État des sections du cadastre, 1843.

  • Archives départementales de la Sarthe : 4 E 88 305. Étude de Maître Soreau, notaire au Mans. Donation par M. Bourdon-Durocher à ses cousins maternels, 1852.

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Nicolas Foisneau

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Davy Christian
Christian Davy

Chercheur au service Patrimoine de la Région Pays de la Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.