Logo ={0} - Retour à l'accueil

Écart, puis ferme - la Paneterie, Saint-Jean-sur-Erve

Dossier IA53002962 réalisé en 2003

Fiche

Parties constituantes non étudiéesétable à vaches, étable à chevaux, grange, remise, porcherie, four à pain
Dénominationsécart, ferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes d'Erve-et-Charnie - Sainte-Suzanne
AdresseCommune : Saint-Jean-sur-Erve
Lieu-dit : la Paneterie
Cadastre : 1842 F 361, 362, 463 ; 1982 F 571 à 573, 575

Au XVIIIe siècle la Paneterie, située sur la paroisse de Saint-Jean, relevait de la seigneurie de Saint-Pierre-sur-Erve que possédait le propriétaire du château de Thévalles, le comte de la Rochelambert. En 1773, c'était un écart qui comportait deux bâtiments situés au sud du chemin de la Bussonière. Le premier, à l'ouest, était une maison dotée dans sa partie ouest d'un four. Le second était formé aux deux extrémités d'un logis et d'une étable. En son centre, que possédait le propriétaire de la première maison, se trouvait "une maison avec un appentis à côté", décrite sur un autre acte comme une "grange et étable" puis en 1784 comme une "maison servant de grange et étable". Derrière prenait place un puits. Sur le cadastre de 1842, les deux constructions sont identifiées comme deux logis-bâtiments, soit deux petites fermes. Elles ont été démolies avant 1937. La première, appelée alors la Petite Paneterie, était considérée comme inhabitable en 1920. Le logis de la seconde avait été transformé en écurie vers 1869. Le logis actuel a été construit au nord du chemin en 1846, puis agrandi vers l'ouest dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Il a été remanie dans le dernier quart du XXe siècle. L'étable-grange, la porcherie et la remise datent aussi de la deuxième moitié du XIXe siècle.

Période(s)Principale : milieu 19e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates1846, daté par source

La ferme de la Paneterie forme un alignement de bâtiments disposés le long du chemin de la Bussonière, au nord. Ils sont couverts d'ardoises à l'exception de la porcherie dont la toiture est en tuiles plates et en tôle ondulée. Le logis est construit en partie en grès et en partie en calcaire marbrier. Les ouvertures de sa partie est semblent entourées de grès clair taillé. L'étable-grange contenait une étable à vaches et une étable à chevaux de part et d'autre d'un fond de grange. Elle a été réalisée dans une maçonnerie mixte de grès et de calcaire marbrier. Elle possède des chaînes d'angle harpées en pierre de taille de calcaire marbrier. Ses portes sont également encadrées de pierres de taille de calcaire marbrier formant un harpage. Elles sont surmontées d'un arc segmentaire en brique. Le calcaire marbrier taillé se retrouve autour des jours rectangulaires du rez-de-chaussée et la brique autour des jours en plein-cintre du comble à haut surcroît. La remise, édifiée en moellon de calcaire marbrier, relie le logis à l'étable-grange. La porcherie, à l'ouest est le seul bâtiment isolé. Ses portes, à linteaux de bois, ont des piédroits en grosses briques. La Paneterie appartient au type I des écarts.

Mursgrès moellon sans chaîne en pierre de taille
calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille
Toitardoise, tôle ondulée
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
TypologiesLa typologie des écarts est établie en fonction du nombre de logements comptabilisés sur le cadastre de 1842. Type I : écart de 2 ou 3 logements. Type II : écart de 4 logements ou plus.
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Mayenne ; 3 P 395. Matrices des propriétés foncières bâties et non bâties de Saint-Jean-sur-Erve, 1845-1914.

  • Archives départementales de la Mayenne : 3 P 1627. Matrices des propriétés bâties de Saint-Jean-sur-Erve, 1911-1936.

  • Collection particulière. Chartrier de Thévalles. Terrier de la châtellenie de Saint-Pierre-sur-Erve. (Microfilm : Archives départementales de la Mayenne, 1 Mi 351 R 33 164).

    18 et 21 janvier 1773
  • Collection particulière. Chartrier de Thévalles. Censif ou livre de recette du fief de la châtellenie de Saint-Pierre-sur-Erve, relevant de Monsieur frère du roi pour la baronnie de Sainte-Suzanne, lequel fief s'étend es paroisses de Saint-Pierre, Saulges, Thorigné-en-Charnie et Saint-Jean-sur-Erve. (Microfilm : Archives départementales de la Mayenne, 1 Mi 351 R 34 165).

    article 5, [ca 1773]
Documents figurés
  • Chartrier de Thévalles. Plans de la terre de Thévalles et environs : plans terriers de la châtellenie de Thévalles, Saulges et Saint-Pierre. 1772-1777. 56 plans pos. en 1 album : encre et gouache ; 46 X 60 cm. (Microfilm : Archives départementales de la Mayenne, 1 Mi 351 R 34 166). (Collection particulière).

    pl. 37
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Nicolas Foisneau

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Davy Christian
Christian Davy

Chercheur au service Patrimoine de la Région Pays de la Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.