Logo ={0} - Retour à l'accueil

Écart, puis ferme - la Baillée, Saint-Léger

Dossier IA53003079 réalisé en 2005

Fiche

  • Le logis.
    Le logis.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • étable à vaches
    • grange
    • étable à chevaux
    • fournil
    • remise
Parties constituantes non étudiéesétable à vaches, grange, étable à chevaux, fournil, remise
Dénominationsécart, ferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes d'Erve-et-Charnie - Sainte-Suzanne
AdresseCommune : Saint-Léger
Lieu-dit : la Baillée
Cadastre : 1842 D 114, 115 ; 1982 D 44, 471

La Baillée est attestée en 1459 : Jean Cousin et Jean Lelouail rendent alors aveu à Saint-Léger pour "l'Estre de la Baillée" (Angot). Au XVIIe et au XVIIIe siècle, elle relevait de la seigneurie des Pins. En 1772, elle rassemblait deux fermes, la Petite et la Grande Baillée, constituée chacune d'un logis-étable. Celles-là font place à une seule exploitation dans la deuxième moitié du XIXe siècle, vraisemblablement en 1871 (deux augmentations de construction, dont l'une concerne un four à pain, sont mentionnées en 1874 dans les matrices cadastrales). Le logis-étable sud est abattu et un nouveau logis est édifié légèrement plus au sud. Le logis-étable nord est reconstruit ou complètement remanié et transformé en étable à chevaux-fournil. Une remise et une étable-grange sont ajoutées. Celle-ci est démolie en 1974.

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1871, daté par source

La ferme de la Baillée est actuellement constituée de trois bâtiments disposés de part et d'autre de la cour. Ils sont construits en moellons de grès et couverts d'ardoise, sauf l'étable à chevaux-fournil dont la couverture a été refaite en tôle rainurée. Le logis et l'étable à chevaux-fournil sont dotés d'un comble à surcroît. Le premier, dont la façade principale donne au nord, est pourvu de baies encadrées de briques harpées. Les ouvertures du second sont en calcaire marbrier taillé, à l'exception d'une porte, entourée de briques. La remise prend place à l'ouest de l'étable à chevaux-fournil. La Baillée appartient au type I des écarts.

Mursgrès moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
Toitardoise, tôle nervurée
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
TypologiesLa typologie des écarts est établie en fonction du nombre de logements comptabilisés sur le cadastre de 1842. Type I : écart de 2 ou 3 logements. Type II : écart de 4 logements ou plus.
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Mayenne : 471 J 22. Chartrier de Montecler. Censif du fief des Pins. 1782.

  • Archives départementales de la Mayenne : 471 J 35. Chartrier de Montecler. Projet d'aveu de la Marquise de Montecler à Monsieur pour la partie de son marquisat relevant de la baronnie de sainte-Suzanne. Domaine et fief des Pins. 1783.

  • Archives départementales de la Mayenne : 471 J 35. Chartrier de Montecler. Amendes et remembrances des pleds et assises du marquisat de Montecler tenues au château dudit lieu par le fief et seigneurie des Pins en dépendant. 1769-1789.

  • Archives départementales de la Mayenne : 471 J 36. Chartrier de Montecler. Aveu de la Saugère et des Pins à Sainte-Suzanne. 15 mai 1609. [Copie du 18e siècle].

Bibliographie
  • ANGOT, Alphonse-Victor (abbé), GAUGAIN, Ferdinand (abbé). Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne. Laval : A. Goupil, 4 vol., 1900-1910.

    t. 1, p. 136 ; t.4, p. 28
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Foisneau Nicolas

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Davy Christian
Davy Christian

Chercheur au service Patrimoine de la Région Pays de la Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.