Logo ={0} - Retour à l'accueil

Écart, puis ferme, actuellement maison - les Maillardières, Blandouet

Dossier IA53002246 réalisé en 2005

Fiche

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéescellier, étable, porcherie
Dénominationsécart, ferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes d'Erve-et-Charnie - Sainte-Suzanne
AdresseCommune : Blandouet
Lieu-dit : les Maillardières
Cadastre : 1842 A 70, 71, 118, 119 ; 1982 A 188

Les Maillardières ont appartenu à la fin du XVIIIe siècle à Joseph Bassouin, notaire à Sainte-Suzanne, puis à Jean-Baptiste Jouanneau, notaire à Mézangers. En 1842, ils constituaient un écart composé d'une ferme et de deux logis contigus. Ceux-ci ont été démolis en 1853. Le logis-étable peut remonter au XVIe ou au XVIIe siècle. Il a été remanié durant la deuxième moitié du XXe siècle. La deuxième étable date sans doute du XVIIe ou du XVIIIe siècle. La troisième étable et la porcherie ont été construites durant la deuxième moitié du XIXe siècle.

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle

L'ancienne ferme des Maillardières est composée de quatre bâtiments disposés irrégulièrement. Le logis à l'est est en simple rez-de-chaussée. Il est couvert d'ardoises en fibrociment. Il comprend une pièce à cheminée, une pièce froide, une cave et une petite étable. Un appentis s'appuie contre son pignon est. Ses baies sont été refaites en moellon et bois, sauf la porte de la pièce principale, entourée de briques. La deuxième étable est couverte de tuiles plates. Elle possède un comble à surcroît. Ses ouvertures sont en moellon et bois. La troisième étable a désormais une couverture de tôle. Elle est dotée d'un comble à surcroît. Ses encadrements de baies sont en brique. La petite porcherie, en simple rez-de-chaussée, est couverte en partie de tôle et en partie d'ardoises. Les Maillardières appartiennent au type I des écarts.

Mursgrès moellon sans chaîne en pierre de taille
Toittuile plate, ardoise, matériau synthétique en couverture, tôle nervurée
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
appentis
TypologiesLa typologie des écarts est établie en fonction du nombre de logements comptabilisés sur le cadastre de 1842. Type I : écart de 2 ou 3 logements. Type II : écart de 4 logements ou plus.
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Mayenne : 3 P 53. Matrices des propriétés foncières bâties et non bâties de Blandouet, 1842-1883.

Bibliographie
  • ANGOT, Alphonse-Victor (abbé), GAUGAIN, Ferdinand (abbé). Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne. Laval : A. Goupil, 4 vol., 1900-1910.

    t. 4, p. 582
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Foisneau Nicolas

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Davy Christian
Davy Christian

Chercheur au service Patrimoine de la Région Pays de la Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.