Logo ={0} - Retour à l'accueil

Écart, puis ferme, actuellement maison - Deux-Fours, Saint-Jean-sur-Erve

Dossier IA53002901 réalisé en 2003

Fiche

Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesétable, four à pain
Dénominationsécart, ferme
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes d'Erve-et-Charnie - Sainte-Suzanne
AdresseCommune : Saint-Jean-sur-Erve
Lieu-dit : Deux-Fours
Cadastre : 1842 F 373, 374, 376, 379, 380  ; 1982 F 390, 508, 509, 566

En 1842, Deux-Fours était un écart constitué de cinq modestes logis répartis en deux bâtiments. Il était habité par 20 personnes en 1841, trois familles de journaliers, une de charron, une de cantonnier. L'actuel logis a été vraisemblablement édifié dans le troisième quart du XIXe siècle. Il a été agrandi à l'est d'une pièce contenant le four à pain au début du XXe siècle (les briques d'entourage portent la signature de E. Denis, tuilier à la Maçonnerie). Une autre pièce lui a été ajoutée à l'ouest en 2003. L'étable indépendante, convertie en habitation à la fin du XXe siècle, date de la deuxième moitié du XIXe siècle, de même que la petite étable ou toit à porcs adossée au logis. Les anciens logis ont disparu sauf la partie ouest du bâtiment édifié sur la parcelle F 380 du cadastre ancien (parcelle actuelle F 508) : ceux correspondant aux parcelles du cadastre ancien F 374 et F 376 ont été démolis en 1900 et 1915 ; les autres entre 1937 et 1982. Le bâtiment circulaire qui apparaît sur le plan de 1842 (fournil ?) a été détruit avant 1937.

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 1er quart 21e siècle

L'ancien écart puis ferme de Deux-Fours est constitué de trois bâtiments maçonnées. Les vestiges de l'ancien logis sont en moellons de grès. L'étable convertie en habitation est en gros moellons de calcaire marbrier. Sa toiture a été refaite avec des tuiles plates mécaniques. Les gros moellons de calcaire marbrier se retrouvent sur la partie centrale du logis, dont la façade principale au sud est percée d'une porte et d'une fenêtre à entourages de calcaire marbrier taillé. L'extension est, qui contient dans sa partie nord un four à pain, a été construite avec des moellons plus petits de calcaire marbrier et de grès. Ses ouvertures sont encadrées de briques et surmontées d'un linteau de bois. L'extension ouest est en parpaings de brique. La petite étable ou toit à porcs qui forme retour sur le logis au nord est en grès et en calcaire marbrier. Ses portes sont dotées d'un linteau de bois. L'ensemble du bâtiment du logis est couvert de tuiles plates. Deux-Fours appartient au type II des écarts.

Murscalcaire moellon sans chaîne en pierre de taille
grès moellon sans chaîne en pierre de taille
Toittuile plate, tuile plate mécanique
Étagesen rez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
TypologiesLa typologie des écarts est établie en fonction du nombre de logements comptabilisés sur le cadastre de 1842. Type I : écart de 2 ou 3 logements. Type II : écart de 4 logements ou plus.
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Mayenne : 6 M 397. Recensement de la population de Saint-Jean-sur-Erve, 1841.

  • Archives départementales de la Mayenne : 3 P 701. Matrices des propriétés bâties de Saint-Jean-sur-Erve, 1883-1910.

  • Archives départementales de la Mayenne : 3 P 989. État des sections du cadastre, 1843.

(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Nicolas Foisneau

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Davy Christian
Christian Davy

Chercheur au service régional de l'inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.