Logo ={0} - Retour à l'accueil

Écart - les Bouts-de-Lande, Saint-Jean-sur-Erve

Dossier IA53002882 réalisé en 2003

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes d'Erve-et-Charnie - Sainte-Suzanne
AdresseCommune : Saint-Jean-sur-Erve
Lieu-dit : les Bouts-de-Lande
Cadastre : 1842 D 110, 116, 119, 122, 213, 214, 217, 224, 225, 241, 245 ; 1982 D 168, 205, 331, 332, 443, 455, 456

L'écart des Bouts-de-Lande est situé dans un secteur dont la mise en valeur agricole n'est sans doute pas antérieure au XVIIIe siècle : les cartes de Jaillot et de Cassini y localisent encore des landes. Le propriétaire du secteur, cédé en 1840 à Saint-Jean-sur-Erve par la commune de Thorigné, était, dans la première moitié du XIXe siècle, Alexandre Bourdon-Durocher, qui possédait les forges de Moncor. Le hameau comptait en 1841 49 habitants répartis en 10 bâtiments et 12 logis, ce qui faisait de lui le plus important de Saint-Jean. A la fin du XIXe siècle, le seul café situé hors du bourg s'y trouvait. Le bâtiment le plus méridional, situé sur la parcelle D 248 du cadastre ancien, a été démoli en 1898. Deux autres, sur la route de Moncor, ont été détruits avant 1937 : celui correspondant à la parcelle D 217, pourtant reconstruit en 1874, et le double logis qui s'élevait sur les parcelles D 224 et 225. Deux autres encore ont disparu entre 1937 et 1982 : l'habitation de la parcelle D 110 et celle de la parcelle D119, reconstruite en 1873 et réduite à l'état de vestige par l'édification d'un hangar métallique. Les cinq maisons subsistantes sont antérieures à 1842. Elles ont tous été transformées ou agrandies dans la deuxième moitié du XIXe siècle puis de nouveau dans la seconde moitié du XXe siècle. La première, au nord, est un ancien logis-étable. Elle a été remaniée dans la deuxième moitié du XIXe siècle (piédroits en briques de la fenêtre et de la porte de la partie logis, vus sur une photographie ancienne), puis peut-être dans les années 1950 (soubassement en ciment) et complètement transformée dans les années 1980 (conversion de la totalité du bâtiment en maison). La petite étable ou porcherie qui lui est perpendiculaire date de la deuxième moitié du XIXe siècle. La seconde maison, ancien logis-dépendance, a été fortement modifiée dans le dernier quart du XXe siècle (ouvertures, lucarnes). La troisième, agrandie d'une petite étable à l'ouest dans la deuxième moitié du XIXe siècle, a été remaniée vers 1998 (adjonction d'une petite aile servant de garage et d'un petit corps de bâtiment où a été reportée l'entrée). La quatrième contenait deux logis en 1842. Elle a été remaniée dans les années 1950. Une petite dépendance, ajoutée dans la deuxième moitié du XIXe siècle l'accompagne. La cinquième, au sud, ancien logis-étable, a été dotée dans la deuxième moitié du XIXe siècle d'une extension en appentis à l'arrière. Elle a été remaniée dans les années 1960. Sa petite dépendance maçonnée date de la deuxième moitié du XIXe siècle.

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle

Les cinq maisons de l'écart des Bouts-de-Lande (qu'on a numérotées de 1 à 5 du nord au sud) sont disposées en léger retrait de la voie communale reliant la route de Blandouet au Petit Châtelet, de part et d'autres de la route de Moncor, sur une section de près de 400 mètres. Elles sont perpendiculaires à la voie et tournées vers le sud, à l'exception de la première, parallèle. Elles sont construites en moellons de grès qu'on a parfois enduits d'un crépi moderne (maison 1, 4 et 5), et sont couvertes de tuiles plates (maison 3) ou d'ardoises (maison 1, 2, 4 et 5). Leurs ouvertures sont toutes modernes. Les logis, à l'exception peut-être du quatrième, étaient constitués d'une seule pièce, à cheminée. Les dépendances, les unes associées au logis (maisons 1, 2 et 5), les autres indépendantes (maisons 1, 4, 5) étaient extrêmement modestes. Les Bouts-de-Lande appartiennent au type II des écarts.

Mursgrès moellon sans chaîne en pierre de taille
Toitardoise, tuile plate
Étagesen rez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
TypologiesLa typologie des écarts est établie en fonction du nombre de logements comptabilisés sur le cadastre de 1842. Type I : écart de 2 ou 3 logements. Type II : écart de 4 logements ou plus.

Ecart étiré le long d'une voie.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Mayenne : 6 M 397. Recensement de la population de Saint-Jean-sur-Erve, 1841.

  • Archives départementales de la Mayenne : P 339. Bulletin de constitution des patentes. Commune de Saint-Jean-sur-Erve : François Richard, cabaretier au Bout de Lande.

  • Archives départementales de la Mayenne ; 3 P 395. Matrices des propriétés foncières bâties et non bâties de Saint-Jean-sur-Erve, 1845-1914.

  • Archives départementales de la Mayenne : 3 P 701. Matrices des propriétés bâties de Saint-Jean-sur-Erve, 1883-1910.

  • Archives départementales de la Mayenne : 3 P 989. État des sections du cadastre, 1843.

  • Archives départementales de la Mayenne : 5 V 256. Ordonnance de Jean-Baptiste Bouvier, évêque du Mans, 7 juillet 1843 : redécoupage des paroisses de Saint-Jean-sur-Erve et de Thorigné selon les nouvelles limites communales fixées par la loi du 22 mai 1840.

  • Archives départementales de la Sarthe : 4 E 88 305. Étude de Maître Soreau, notaire au Mans. Donation par M. Bourdon-Durocher à ses cousins maternels, 1852.

Bibliographie
  • ANGOT, Alphonse-Victor (abbé), GAUGAIN, Ferdinand (abbé). Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne. Laval : A. Goupil, 4 vol., 1900-1910.

    t. 1, p. 276 (article : Blandouet)
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Nicolas Foisneau

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Davy Christian
Christian Davy

Chercheur au service Patrimoine de la Région Pays de la Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.