Logo ={0} - Retour à l'accueil

Écart - le Bréviraie, Saint-Jean-sur-Erve

Dossier IA53002884 réalisé en 2003

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesfournil, remise
Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes d'Erve-et-Charnie - Sainte-Suzanne
AdresseCommune : Saint-Jean-sur-Erve
Lieu-dit : la Bréviraie
Cadastre : 1842 B 337, 338, 341 à 345, 348 à 350 bis, 355, 359 ; 1982 ZM 6, 7, 13, 14, 38, 47, 49

L'écart de la Bréviraie figure sur la carte de Cassini. Au XVIIIe siècle, il était pour partie, d'après Angot, la propriété du seigneur du Grand-Montauron. En 1841, il était habité par 34 habitants, répartis en 9 foyers, 3 de cultivateurs, 2 de journaliers, 1 de charron, 1 de maréchal-ferrant et 1 de tisseuse. En 1842, l'état de sections dénombre 9 logis et 3 bâtiments de dépendance isolés (parcelles cadastrales D 343, D 344 et D 359). L'ensemble a été profondément remanié dans la deuxième moitié du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Tous les bâtiments situés dans la partie ouest ont été démolis : un logis seulement (logis 6) y a été reconstruit, sur la parcelle D 338 du cadastre ancien (parcelle actuelle ZM 49), en 1854. Les bâtiments de la partie est ont été agrandis, à l'exception de celui occupé par les logis 3 et 4 (parcelle ZM 7), amputé de sa partie est. Le logis 2 (parcelle ZM 5) a été prolongé et doté d'une étable. Le logis 5 (parcelle ZM 38) a été allongé en 1867. Le logis 1 (parcelle ZM 14) a été construit dans la deuxième moitié du XIXe siècle, de même que le fournil-remise. La ferme (parcelle ZM 47) date de 1883. Elle a été édifiée juste au sud de la ferme de la Sicotière, détruite entre 1937 et 1982. Les toitures et les ouvertures des logis ont été modifiées dans les années 1950 et 1960 (logis 1, 2 et 5) ou dans les années 1990 (logis 3).

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates1857, daté par source
1867, daté par source
1883, daté par source

L'écart de la Bréviraie est constitué d'une ferme (étudiée à part), située au nord, et de 6 bâtiments dispersés de part et d'autre d'un chemin disposé ouest-est : 3 anciens petits logis-étables, aujourd'hui maisons (logis 1, 2 et 5), un double logis en L (logis 3 et 4), un logis isolé (logis 6) et un fournil accosté d'une remise. Les bâtiments sont construits en moellons de grès. Ils sont couverts majoritairement d'ardoise mais celle-ci s'est substituée à la tuile plate au moins sur le logis 5 (encore partiellement couvert de tuiles) et sur le logis 6. Ils sont en rez-de-chaussée, parfois surmonté d'un comble à surcroît (étable contigüe au logis 2, logis 3 et 4). Les ouvertures sont encadrées de béton ou de ciment (logis 1, 2 et 5), de brique et de bois (logis 3, étable du logis 2), de brique et de béton (fournil) ou simplement surmontées d'un linteau de bois moderne (logis 4 et 6). La Bréviraie appartient au type II des écarts.

Mursgrès moellon sans chaîne en pierre de taille
Toittuile plate, ardoise
Étagesen rez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
TypologiesLa typologie des écarts est établie en fonction du nombre de logements comptabilisés sur le cadastre de 1842. Type I : écart de 2 ou 3 logements. Type II : écart de 4 logements ou plus.
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Mayenne : 6 M 397. Recensement de la population de Saint-Jean-sur-Erve, 1841.

  • Archives départementales de la Mayenne ; 3 P 395. Matrices des propriétés foncières bâties et non bâties de Saint-Jean-sur-Erve, 1845-1914.

  • Archives départementales de la Sarthe : 4 E 88 305. Étude de Maître Soreau, notaire au Mans. Donation par M. Bourdon-Durocher à ses cousins maternels, 1852.

Bibliographie
  • ANGOT, Alphonse-Victor (abbé), GAUGAIN, Ferdinand (abbé). Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne. Laval : A. Goupil, 4 vol., 1900-1910.

    t. 1, p. 432 ; t. 4, p. 142
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Nicolas Foisneau

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Davy Christian
Christian Davy

Chercheur au service Patrimoine de la Région Pays de la Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.