Logo ={0} - Retour à l'accueil

Écart - la Cogeaisière, Saint-Jean-sur-Erve

Dossier IA53002896 réalisé en 2003

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes d'Erve-et-Charnie - Sainte-Suzanne
AdresseCommune : Saint-Jean-sur-Erve
Lieu-dit : la Cogeaisière
Cadastre : 1842 C 416, 417, E 186, 187, 189, 191, 302, 303, 306 ; 1982 ZD 31, ZI 2 à 5

D'après Angot, la Cogeaisière était en 1390 un "fief et domaine relevant de la Raguenière" et il appartenait à Guillaume des Bignons. Le lieu-dit, appelé "les Cogezières", est représenté sur la carte de Cassini (vers 1760) comme un hameau. En 1842, il était constitué de sept logis, dont six très modestes, groupés par deux et un logis isolé possédant une dépendance. Il était alors habité par 24 habitants, trois familles de journaliers, une de pâtre, deux de "routiers". Les deux logis accolés situés au sud de la route nationale ont été démolis entre 1937 et 1982 (parcelles du cadastre ancien E 302 et 303). A proximité de leur emplacement une maison a été construite dans les années 1970 (parcelle 3). Les deux autres groupes de logis accolés subsistent, transformés en maisons. Celui situé à l'ouest (parcelle 31a) a été converti en logis-étable en 1867. Il a été fortement remanié dans les années 1980 (ouvertures, matériau de couverture). Celui situé à l'est (parcelle 5c) est sans doute en grande partie antérieur à la construction de la route royale (1767) : sa partie centrale peut remonter au XVIe siècle ou au XVIIe siècle ; en 1842, elle constituait avec le corps est un seul logis à deux pièces ; sa partie ouest date du XVIIe siècle ou du XVIIIe siècle. Ses ouvertures ont été modifiées dans la première moitié du XXe siècle (partie centrale) et dans les années 1950 (partie ouest). Le logis isolé (parcelle 4a) a été reconstruit sur des bases anciennes en 1848 puis de nouveau dans les années 1970. Sa dépendance a été prolongée vers le sud dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

Période(s)Principale : Temps modernes
Principale : milieu 19e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle
Dates1848, daté par source

L'écart de la Cogeaisière est actuellement constitué de cinq groupes de bâtiments dispersés le long de la route nationale. Les deux situés au sud sont modernes : un pavillon en parpaings crépis et un entrepôt commercial en béton et tôle. Les trois situés au nord sont construits en moellons de grès. Le bâtiment ouest est couvert de tuiles plates mécaniques. Les deux portes bouchées de sa partie ouest ont servi d'accès à l'étable. Le bâtiment est est constitué de trois corps : le corps ouest est enduit de ciment. Il est couvert d'ardoises en fibrociment, comme le corps central dont la porte a été bouchée et dont la fenêtre est encadrée de briques. Le corps est présente sur sa façade une maçonnerie de moellons disposés en lits réguliers. Sa toiture est en tuiles mécaniques. Le groupe de bâtiment central, placé à l'angle de la voie menant aux Bignons, est couvert d'ardoises. Il comprend un logis à étage, au nord, et une dépendance en rez-de-chaussée, à l'ouest. La Cogeaisière appartient au type II des écarts.

Mursgrès moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
grès moellon sans chaîne en pierre de taille crépi
Toitardoise, tuile plate mécanique, tuile mécanique, matériau synthétique en couverture
Étagesen rez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans
appentis
TypologiesLa typologie des écarts est établie en fonction du nombre de logements comptabilisés sur le cadastre de 1842. Type I : écart de 2 ou 3 logements. Type II : écart de 4 logements ou plus.
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Mayenne : 6 M 397. Recensement de la population de Saint-Jean-sur-Erve, 1841.

  • Archives départementales de la Mayenne ; 3 P 395. Matrices des propriétés foncières bâties et non bâties de Saint-Jean-sur-Erve, 1845-1914.

  • Archives départementales de la Mayenne : 3 P 989. État des sections du cadastre, 1843.

Bibliographie
  • ANGOT, Alphonse (abbé). Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne. Laval : Goupil, 1900.

    t. 1, p. 688
(c) Région Pays de la Loire - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Mayenne - Foisneau Nicolas
Nicolas Foisneau

Chercheur à l'Inventaire général, au service puis direction du Patrimoine du Conseil départemental de la Mayenne, de 2001 à 2020.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Davy Christian
Christian Davy

Chercheur au service Patrimoine de la Région Pays de la Loire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.